SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Kitesurf

Un run de 175 milles pour le Freekiter Dom Rivard

« l’année prochaine je pense dépasser la barre des 250 milles »

lundi 12 mars 2007Christophe Guigueno

Jamais deux sans trois pour le kitesurfer Dom Rivard qui, après deux échecs, est parvenu à reprendre le record de distance parcourue au cours d’un run en kitesurf. S’il n’a pas « tenu » 24 heures, ce n’est que partie remise…

« Il s’agissait de ma 3e tentative réalisée entre samedi 03 mars 2007, départ à l’eau à 7h15 et le dimanche 04 mars 2007 à 00 h 50, heure de la remontée dans le bateau d’assistance » explique Dom, quelques jours après ce nouveau run. Début 2006 déjà, il avait établi un premier parcours étalonné à 150 milles. Mais au mois de novembre, le Suisse Philipp Knecht était parvenu à faire mieux : avec près de 163 milles. Pour faire encore mieux, Rivard a donc souhaité pousser plus loin les limites du run en kitesurf afin de viser un parcours de 24 heures non-stop. D’ailleurs, cela correspond à la demande du WSSRC, l’organisme qui gère les records à la voile. Le kite ne disposant actuellement que de références en vitesse pure sur 500 mètres ou un mille, c’était l’occasion d’entrer dans la cour des grands avec un record comparable à ceux des grands voiliers…

Hélas, cette 3e tentative ne sera pas encore la bonne. Si le record est repris, Dom, sa planche et son aile n’ont pas tenu 24 heures. « Je suis content d’avoir pu reprendre le record de la plus longue distance parcourue en kite mais très frustré et déçu de n’avoir réalisé que 175 milles nautiques (324 Km pour les terriens) en plus de 17 heures de navigation. C’est une contre performance, puisque, pour rappel, l’année dernière j’ai effectué 150 milles nautiques en 9h31. Les conditions étaient très difficiles avec un temps à grains, un vent de secteur Est de 4 à 5 Beauforts et 2 à 2,5 mètres de mer, malheureusement mollissant dans le Sud. »

Après sa deuxième tentative de ce début d’année 2007, Dom Rivard ne pensait pas remettre le couvert de sitôt. Mais avec l’aide d’une bonne météo et de son équipe de Freekite, il a tenté le coup à nouveau entre le 3 et le 4 mars. « Vous comprendrez que c’était la dernière tentative de l’année, après les deux premiers échecs, n’ayant pas pu trouver de sponsor financier. Ainsi je me devais de tout donner pour réaliser une belle performance et donner de la crédibilité à ce qui avait été annoncé. J’ai ainsi pu passer plus de 17 heures sur l’eau, pour seulement 175 milles nautiques parcourus, mais avec la hargne de vaincre, des douleurs à tout va, et un moral d’acier ! »

« Avec toutes ces expériences, j’annonce déjà que l’année prochaine je remettrai ça pour 24 heures non-stop (comme promis) et je pense que dépasser la barre des 250 milles nautiques est entièrement à ma portée. C’est une certitude physique maintenant ! » Il lui reste désormais à trouver des partenaires financiers pour l’entourer et l’aider dans ce nouveau challenge et faire référencer une distance officielle sur 24 heures.

C.Guigueno

Les records de distance en kitesurf

date kitesurfer nationalité kilomètres milles vitesse moyenne
nc Andreya Wharry GBR 213 Km 115 m nc
février 2006 Dom Rivard FRA 277,8 Km 150 m 15,8 nds
novembre 2006 Philipp Knecht SUI 300,57 Km 162,30 m 13,5 nds
mars 2007 Dom Rivard FRA 324 Km 175 m 10 nds


Retour sur un run de 175 milles

Dom Rivard : « Voici les détails sur ce run du 3 au 4 mars : je retiens des surfs infinis sur la crête des vagues, une rencontre avec des dauphins au large dans les Caraïbes avec un paquebot tous feux dehors en plein nuit. D’énormes grains avec 30 à 35 noeuds de vents alors que j’étais tracté par les 15 m2 de mon aile Waroo BEST (c’est du solide) pendant plus de 20 minutes (c’est long !) ; J’ai alors été obligé de lâcher la board pour ma sécurité et de partir en nage tractée à plus de 5 noeuds, l’aile étant devenue incontrôlable… Il ne fallait surtout pas qu’elle parte au zénith, se déformant dans tous les sens par des à-coups extrêmement violents ! Il y a aussi eu cette éclipse de lune totale (hé oui… pas de bol pour la visibilité lors des 2 premières heures de la nuit) mais quels moments magiques ! Enfin, là où le bât blesse c’est quand sont survenus quelques trous d’air énormes m’obligeant à pomper entre deux eaux pendant des heures… mais la ténacité et un peu de folie m’ont permis de reprendre ce record. »

Histoire complète sur www.freekite.fr



A la une