SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

EuroSurf Junior

L’Equipe de France est championne d’Europe Espoir

Quatre médailles d’or pour Mathieu Maréchal, Maxime Huscenot, Pierre-Valentin Laborde et Pauline Ado

lundi 20 novembre 2006Information FF Surf

Quatre médailles d’or et six médailles d’argent forment le bilan d’une radieuse équipe de France qui remporte les Championnats d’Europe espoirs 2006, qui se déroulait du 11 au 19 novembre 2006 sur le spot hispanique de Ferrol.

Après quatre jours de tempête, de vent et de pluie, l’océan s’est enfin apaisé pour nous offrir d’excellentes conditions pour les finales de ces championnats d’Europe. Baignant toujours dans la même routine, les français furent les premiers sur le spot et nos princesses les premières à l’eau.

En bodyboard Bodyboard #Bodyboard junior, le premier à tomber fut le réunionnais Mathieu Boyer qui par manque d’expérience éprouva de grosses difficultés à se défaire du très collant portugais Gonçalo Campo qui menait sa série devant l’espagnol Nel Farga. Mathieu accède donc pour sa première sélection à une très honorable 5e place.

Dans la même catégorie, une demi marée plus tard, son compère Guillaume Sautron afficha une superbe détermination et un réel engagement pour prendre la tête de la finale. A deux minutes du coup de corne terminal, il abandonna son poste de contrôle pour prendre une modeste vague, laissant ainsi l’espace libre à son rival l’espagnol Nel Farga qui prit la médaille d’or. Avec quelques regrets, le français Guillaume Sautron prend malgré tout une belle médaille d’argent

En bodyboard Bodyboard #Bodyboard cadet, les deux français Pierre-Louis Costes et Emmanuel Liaut se retrouvaient en finale, opposés à un espagnol et un portugais. En affichant toute la semaine des scores époustouflants, Pierre-Louis Costes partait archi favori. Il réalise ainsi les deux meilleures séries toutes catégories et disciplines confondues de la compétition (16, 80pts et 16,50pts). Mais c’était sans compter sans la pugnacité et la combativité Tiago Silva, très bien noté sur ses deux vagues (7points), chacune marquée par un invert bien enlevé. Peut-être trop gourmant Pierre-Louis s’est un peu trop excentré du gisement laissant les bombes à ses adversaires, et au Français Emannuel Liaut qui ne sut réellement en profiter. Nos deux frenchies terminent donc respectivement à la deuxième et quatrième place.

En bodyboard ondine, notre fée clochette Roxane Bonnet coachée par Piter Pan fit preuve d’une belle ambition allant chercher les bombes et en tentant des manœuvres très engagées, mais non abouties. Il n’en fallait pas tant pour remporter un titre largement à sa portée. Déçue, elle montera sur le podium avec un grand sourire pour notre plaisir et une belle deuxième place.

En Longboard Longboard #Longboard , le breton Mathieu Maréchal prit rapidement les commandes de la situation avec une planche empruntée aux gallois. En effet, la veille à l’entraînement Mathieu avait plié sa deuxième et dernière planche. Merci les Celtes. Une médaille d’or dédiée aux bigoudins et bigoudines.

En surf Surf #Surf minime, Maxime Huscenot a réalisé une finale parfaite à tout point de vue. Il sut prendre les bombes et surfer dans les critères en affichant un très haut niveau de surf Surf #Surf . Résultat, une très belle médaille d’or. Pas loin derrière, Dimitri Ouvre prend également une belle et encourageante deuxième place.

Les qualités affirmées par ces deux grommets pendant toute la semaine laisse augurer à l’Equipe de France un bel avenir. Talent et travail dans une bonne dynamique. Rendez-vous pris pour bientôt.

En surf cadet, après son titre de champion de France, la truite Pierre-Valentin Laborde remporte une belle médaille d’or, devant son ami mérou Marc Lacomare qui malgré un surf de très niveau n’arriva pas à trouver les bombes. Marc restera cependant dans les statistiques les plus hautes de ces championnats d’Europe en réalisant les deux meilleures vagues de la compétition, toutes catégories et disciplines confondues (9,33pts et 9pts) et repartira tout de même avec une médaille d’argent.

En surf junior, le titre est remporté par l’anglais Reubyn Ash devant l’élégant glisseur Adrien Toyon extrêmement déçu de ne pas marquer les 6, 83pts sur une dernière vague médium, magnifiquement bien surfée. Il passe cependant de la troisième à la seconde place, avec le regret d’avoir accroché sur la dernière manœuvre d’une bombe surfée tel le prince de Saint-Leu.

Son camarade de chambre, Romain Cloître excellent pendant toute la compétition termine à la 4e place, sans être vraiment entré dans cette finale. Alors qu’il pouvait rapidement tuer la série par une vague à neuf points plus, sur un enchaînement de feu, une triste chute l’empêcha d’accéder au nirvana. Pendant toute la semaine, Romain a démontré que son surf a pris depuis peu une autre dimension et qu’il faudra compter sur lui pour bousculer la hiérarchie française sur les compétitions pros.

Enfin pour le dessert, nos deux ondines Pauline Ado et Lee-Ann Curren prennent respectivement une superbe médaille d’or et médaille d’argent. Pauline prend rapidement l’avantage sur des droites difficiles à évaluer car placées à contre-jour des juges. Plus excentrée du pic, Lee-Ann plie sa planche avant de courir sur la plage récupérer son autre planche portée par un caddy de luxe en la personne de Pierre-Valentin Laborde. Dès lors Lee-Ann se replace sur les gauches plus visibles par les juges pour obtenir avec plus de sept points la meilleure vague de la série.

A l’affût, Pauline prend dans la foulée une vague notée à plus de six points qui la replace en tête. Il manque alors une vague à Lee-Ann pour relancer le challenge. Mais provoquée par l’Espagnole Garatzi Ortun, Lee-Ann se fait prendre au piège plutôt que de rester sur les gauches de l’espérance. Magnifique saison pour nos deux princesses du pôle France

L’Equipe de France espoir remporte le titre par Equipe loin devant le Portugal, l’Espagne et l’Angleterre.

Info presse Alexandre Griveau / Fédération Française de Surf



A la une