SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Industrie nautique

Bons chiffres de la FIN en 2005

Plus d’un milliard d’Euros de CA pour une croissance de 7%

mardi 19 septembre 2006Christophe Guigueno

Le 7 septembre dernier, la Fédération des Industries Nautiques invitait la presse pour faire un point de ses performances enregistrées au cours de l’année 2005. Avec un taux de croissance de 7%, l’industrie nautique française se porte bien. Et cela devrait se maintenir pour 2006.

Le premier bilan de l’année 2005 pour l’industrie nautique française donne « une croissance supérieure au marché mondial ». Alors que celui-ci est de 6,1%, les entreprises françaises s’en tirent encore mieux avec +7% sur un an et un chiffre d’affaires de 1076 millions d’Euros (pour 4,16 milliards d’Euros pour l’ensemble de la filière nautique en 2004). Un milliard d’Euros, voilà donc ce que pèse l’économie de l’industrie nautique tricolore.

Plus de la moitié est représentée par le marché des voiliers (638 M€) avec la plus forte croissance enregistrée (+9,6%). Les bateaux à moteur pèsent quant à eux 283 M€ avec une croissance de 5,2%. Quant aux autres bateaux à moteur (pneumatiques et bateaux fluviaux), ils représentent 98 M€ pour une décroissance de 3,9% mais cette catégorie a nouvellement été créée par les statisticiens qui sortent donc les pneumatiques de la catégorie des bateaux à moteur.

Il semble pourtant que ce marché se porte plutôt bien avec des bateaux de plus en plus gros équipés de moteurs de plus en plus puissants qui se tirent la bourre sur nos côtes, voire sur nos routes. Mais les pneumatiques seraient en fait pénalisés par le manque de place dans les ports pour les voiliers de toutes tailles. Ils feraient face à une pénurie d’accès à la mer. Les mairies ayant décidé de fermer ou de limiter les accès aux cales de mise à l’eau. Cela dissuaderait une bonne part de la clientèle. Mais la FIN est en contact avec les autorités portuaires ou les responsables de ces accès pour trouver un compromis qui arrangerait les deux parties…

« une production multipliée par plus de 3 en 10 ans »

Avec ces chiffres de 2005, l’évolution de la production française poursuit sa croissance avec « une production multipliée par plus de 3 en 10 ans » et même depuis 8 ans. De 1995 à 1997, la production était stagnante avec de 300 à 350 millions d’Euros de chiffre d’affaires. Puis, dès 1998, celle-ci a régulièrement augmenté pour doubler en 5 ans et dépasser le milliard d’Euros depuis 2004. Tout cela en particulier grâce à « un développement tourné vers l’international ». Si en dix ans, le marché français a à peine doublé pour passer de 195 M€ à 421 M€ en 2005, le chiffre d’affaires à l’exportation est passé sur cette même période de 150 M€ à 655 M€ et représente l’an passé 61% de l’activité. Prudente, la présidente Annette Roux a annoncé que la croissance devrait se poursuivre en 2006 et devrait se situer aux alentours de 4 à 5 %.

Au cœur de cette industrie nautique florissante, le marché français des sports de glisse est en plein boom. Enfin tout reste relatif puisque ce marché revient en fait au niveau de 2003. Il s’est ainsi vendu plus de 14300 flotteurs de planche à voile (+23,2%}. Parallèlement, le kitesurf poursuit son développement avec 5672 flotteurs (+26,6%) et 11691 ailes (+16,8%) vendus. Ce marché devrait rester positif en 2006 avec une croissance pour les planches de 3% et de 6 à 9 % pour les flotteurs de kite et leurs ailes.


Voir en ligne : Plus d’informations sur la FIN : http://www.fin.fr


La filière nautique en 2004
- 4755 entreprises (ports de plaisance, constructeurs, loueurs, négoce, etc.)
- 44 604 emplois
- 4,16 milliards d’Euros de chiffre d’affaires

Répartition du chiffre d’affaires par activités
- Négoce : 25,4%
- Constructeurs : 25,1%
- Réparation : 12,3%
- Motoristes : 9,8%
- Équipementiers : 8,1%
- Ports : 7,6%
- Loueurs : 6,3%
- Divers : 5,4%

Chiffre d’affaires par régions
- PACA : 23%
- Pays de la Loire : 19%
- Île-de-France : 12%
- Bretagne : 11%
- Poitou Charente : 10%
- Aquitaine : 6%
- Languedoc-Roussillon : 5%
- Normandie : 4%
- Nord-Pas-de-Calais : 1%
- Corse : 1%
- Outre-Mer : 1%
- Autres régions : 7%



A la une