SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Vakko Odyssée Cannes - Istanbul 2006

Lionel Péan et Arif Gurdenli remportent le Trophée Partouche

Victoire de Milliyet devant Inuit (Bouvet & Jourdren) et Marseille Entreprises (Mouren & Garcin)

vendredi 23 juin 2006Redaction SSS [Source RP]

Les vingt-trois équipages engagés sur Vakko Odyssée Cannes - Istanbul 2006 ont participé en début d’après-midi au Trophée Partouche, le prologue de la course dont le départ de la grande étape entre Cannes et Istanbul sera donné dimanche à 12 heures. Après plus de trois heures de course autour des îles de Lérins, ce sont le Français Lionel Péan et le Turc Arif Gurdenli qui se sont imposés.

Le départ a été donné peu après 12 heures à la suite d’une première tentative de lancement avortée par le comité de course. Il restait alors une minute avant le top et le comité en a profité pour remouiller la ligne. L’ensemble des voiliers a pu être lâché au deuxième coup d’envoi afin de s’élancer vers la bouée de dégagement dans 5 à 8 nœuds de vent de sud. Du côté gauche, ce sont Marseille Entreprises barré par Jean-Paul Mouren et Elise Garcin ainsi que Connivence de Jacques Einhorn et Christophe Lebas qui se sont lancés parmi les premiers. Du côté du bateau comité, option choisie par le plus grand nombre des concurrents, Gedimat (Tripon et Chabagny), Bel / Karper (de Pavant et Spina) ou encore Les Mousquetaires (de Broc et Lemonchois) sont les mieux placés. Par contre, pour Romain Attanasio et Erwan Tabarly sur TEB et Jean-François Pellet associé à Jacques Palvadeau sur Lubexcel, trop prompts à couper la ligne de départ, il faut vite revenir en arrière et contourner l’extrémité de la ligne afin de ne pas être pénalisé pour départ prématuré.

Les voiliers remontent ensuite au près serré vers la bouée de dégagement qu’ils laissent sur bâbord sans la contourner puisque le parcours les mène directement vers les côtes ouest des îles Sainte-Marguerite et Saint-Honorat. La meilleure route vers la cardinale Sud, appelée « Les Moines » puisqu’elle se situe devant le monastère de Saint-Honorat, impose de venir frotter les étraves le long des plages des deux îles. À ce jeu, le Marseillais Jean-Paul Mouren tire son épingle en enchaînant virement bord sur virement de bord et enroule la marque en tête. Il devance Jacques Einhorn et Christophe Le Bas sur Connivence et un groupe serré où l’on retrouve Inuit mené par Christophe Bouvet et Bruno Jourdren, Art Immobilier Construction de Daniel Dupont et Philippe Thomas, TEB de Tabarly et Attanasio bien revenus de l’arrière de la flotte et enfin les deux bateaux franco-turcs Milliyet de Lionel Péan et Arif Gurdenli et Sabah d’Orthan Gorbon et Rodolphe Jacq.

« On a fait une belle tactique au près puis, après la cardinale « Les Moines », on a filé au travers et on bénéficiait d’une belle avance que l’on maîtrisait bien » explique Elise Garcin, l’équipière de Jean-Paul Mouren sur Marseille Entreprises. « Mais lors du retour sur les îles de Lérins, on a mal contrôlé la flotte. On s’est recalé un peu tard et on avait un petit déficit de vitesse au portant ce qui explique notre retrait. » C’est alors que les Français Bouvet et Jourdren en profitent pour prendre les commandes. « On était en tête de la course au passage de la dernière bouée, à La Bocca. Mais j’ai mal lu les instructions de course. C’est de ma faute. Du coup on a mal repéré la marque. Lionel et Arif la passent devant nous et on s’enfile derrière eux » explique Christophe Bouvet en faisant son mea culpa.

Au final, c’est donc l’équipage franco-turc Péan - Gurdenli qui s’impose en forme d’hommage à cette course qui lie les pays d’origine des deux hommes dans le sillage du héro Ulysse. Pour Lionel Péan, voilà donc un beau résultat avant le départ de la course dimanche à midi : « On a pris un départ un peu difficile, mais ensuite on a bien tricoté pour être dans le bon paquet. Puis petit à petit, on les a passés les uns après les autres. Notre bateau va vite sous spi et dispose aussi d’une vitesse très correcte au près. Arif est un bon barreur et lors de ce prologue, il a vu que c’est un effort de tous les instants pour être devant et surtout pour rester devant. Mais c’est un bon début ! »

Ch.Guigueno

Les déclarations des nominés pour Vakko Odyssée Cannes - Istanbul 2006 :

- Orthan Gorbon (Sabah) : « Cétait une belle course. On a été assez agressif avec Rodolphe Jacq. Lionel Péan et Arif Gurdenli sont plus expérimentés que nous et cela a payé pour eux sur le prologue. On verra pour la grande course comment cela se passera ! »

- Christophe Bouvet (Inuit) : « On était en tête de la course au passage de la dernière bouée, à La Bocca. Mais j’ai mal lu les instructions de course. C’est de ma faute. Du coup on a mal repéré la marque. Lionel et Arif la passent devant nous et on s’enfile derrière eux. Le reste s’est terminé au près jusqu’à l’arrivée et on termine deuxième. Cela reste globalement positif car on a de la vitesse et il n’y a pas eu trop de molles sur le plan d’eau. Pourtant on reste surpris par les écarts entre les premiers et les derniers. C’est qu’il y a eu quand même quelques mistoufles pendant la course. Il fallait être dans le bon coup dès le départ puisque cela s’est joué entre cinq bateaux devant. »

- Eric Drouglazet (Siemens) : « On a pris un départ moyen et le plan d’eau n’était pas facile. De plus, on n’a pas fait encore de sortie entre Marc Thiercelin et moi. Mais c’était l’occasion de voir ce qui n’allait ou pas sur le bateau. »

- Christophe Le Bas (Connivence) : « C’est une bonne mise en jambe ! Pour le lancement c’est pas mal ! Le plan d’eau était bien tordu, bien cisaillé à cause des effets thermiques autour des îles. »

- Lionel Péan (Milliyet) : « On a pris un départ en milieu de flotte et Arif Gurdenli qui n’est pas habitué à ce type de bateau a été surpris en raison du dévent qui est important quand il y a autant de bateaux. On a donc pris un départ un peu difficile, mais ensuite on a bien tricoté pour être dans le bon paquet. Puis petit à petit, on les a passés les uns après les autres. Notre bateau va vite sous spi et dispose aussi d’une vitesse très correcte au près. Arif est un bon barreur et lors de ce prologue, il a vu que c’est un effort de tous les instants pour être devant et surtout pour rester devant. Mais c’est un bon début ! »

- Elise Garcin (Marseille Entreprises) : « On a fait une belle tactique au près puis après la cardinale « Les Moines » on a filé au travers et on avait une belle avance que l’on maîtrisait bien. Mais lors du retour sur l’île de Lérins on a mal contrôlé la flotte. On s’est recalé un peu tard et on avait un petit déficit de vitesse au portant ce qui explique notre retrait. Mais on est content car on a validé le travail effectué sur le bateau et sur les voiles et je peux confirmer à Jean-Paul (Mouren) que l’on peut avoir de la vitesse ! On forme une équipe qui a de l’énergie et maintenant il va falloir faire bien sur le parcours longue distance ! »


Voir en ligne : Info presse www.vakkocannesistanbul.com


Ordre d’arrivée du Trophée Partouche (Classement provisoire avant jury)

- 1. PEAN Lionel GURDENLI Arif Milliyet
- 2. BOUVET Christophe JOURDREN Bruno Inuit
- 3. MOUREN Jean Paul GARCIN Elise Marseille Entreprises
- 4. EINHORN Jacques LEBAS Christophe Connivence
- 5. GORBON Orthan JACQ Rodolphe Sabah
- 6. TABARLY Erwan ATTANASIO Romain TEB
- 7. ARTHAUD Florence POUPON Luc Aras Cargo
- 8. TRIPON Armel CHABAGNY Thierry Gedimat
- 9. DUPONT Daniel PHILIPPE Thomas Art Immobilier Construction
- 10. LUNA Dominic JUNEMAN Ramon Open Sea II
- 11. VACHETTE Vincent BARRIER Alexia S. C. O
- 12. LOUVET Jacques FONTAINE Emmanuel Geneva Partners
- 13. PELLECUER Laurent RADIER André L’Aromathérapie du Docteur Vianet
- 14. THIERCELIN Marc DROUGLAZET Eric Siemens
- 15. CANKAR Cezmi SELIM Kakis Barbarossa
- 16. De BROC Bertrand LEMONCHOIS Lionel Les Mousquetaires
- 17. BOUILLARD Didier BOUILLARD Philippe Mondial Assistance
- 18. PELLET Jean François PALVADEAU Jacques Lubexcel
- 19. COATNOAN Christophe SEVAUX Stéphane Groupe Partouche
- 20. LE COZ Pierre De PIETRI Guillaume Intelecom
- 21. De PAVANT Kito SPINA Alberto Bel / Karper
- 22. DUZGOREN Egemen KULACOGLU Ahmet Dedeman Hotels
- 23. SIMON Jean Laurent NOBLET Erwan WS Innovation


Dans la même rubrique

Solo Méditerranée : de Pavant d’impose devant D’Ali... d’un point

Solo Méditerranée : Porquerolles compte triple pour D’Ali

Solo Méditerranée : Fred Duthil fait le casse à Cassis

Solo Méditerranée : Nagy vient nager en eaux de Figaristes


A la une