SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Odysée d’Ulysse

200 000 Euros de primes pour voguer vers la Turquie

Arthaud, Poupon, Péan et Thiercelin sur les rangs... Où sont les Bretons ?

jeudi 23 février 2006Christophe Guigueno

Jamais une course du circuit Figaro-Bénéteau n’aura offert un tel price-money ! Deux cent mille euros répartis pour moitié entre les premiers de la course, 40 000 distribués aux passages des portes sur la route du Bosphore et enfin 30 000 Euros de plus pour le prologue et le postlogue. De quoi allécher bon nombre de skippers expérimentés du circuit qui ne visent pas particulièrement une victoire dans la Solitaire Afflelou Le Figaro.

L’Odyssée d’Ulysse entre Cannes et Istambul sera donc une réalité. Le départ sera donné de France le 25 juin prochain (proloque le 23) et s’achèvera en Turquie le 8 juillet. Cette grande première pour le circuit semi-professionnel de course au large s’offre donc un argument de choc avec des gains prometteurs pour les participants. Les organisateurs et leurs sponsors distribueront 200 000 milles Euros. C’est plus de deux fois plus que la Transat AG2R qui partira le 9 avril prochain de Concarneau pour rejoindre Saint Barthélemy aux Antilles. La transatlantique en double met en jeu 90 000 Euros dont 78 500 répartis en cash entre les dix premiers du classement.

De son côté, l’épreuve phare du circuit, la Solitaire Afflelou Le Figaro, offrait, en 2005, 147 100 Euros de prix ! Presque la moitié, soit 68300 € étaient distribués entre les dix premiers du classement général. Le reste était réparti entre les classements par étapes, les prologues et postlogues et le classement des bizuths (15 300 €) ainsi que les différents prix offerts par les partenaires. Avec 200 000 €, cette odyssée, si elle reste loin du million de dollars promis (mais jamais distribué) pour l’Oryx Quest [1], devrait donc être la course la mieux primée du circuit Figaro-Bénéteau en 2006. Ajoutons à cela le cargo retour vers Cherbourg offert aux 30 premiers inscrits, les cerises se multiplient sur le gâteau d’une régate épique vers la Méditerranée de l’Est.

Dans ces circonstances, il sont déjà nombreux à s’être positionné dans la liste présentée par les organisateurs. Parmi les 21 tandems déjà en attente, on retrouve quelques grands noms de la course au large : Florence Arthaud, Lionel Péan, Luc Poupon, Kito de Pavant, Marc Thiercelin ou Christophe Lebas... Voilà un plateau qui a de la bouteille. Et il en faudra pour se déjouer des pièges de la Méditerranée en juin ! Face à cette armada, les amateurs et quelques pros de Méditerranée sont prêts à revendiquer leur part. Ainsi, Laurent Pellecuer, vainqueur d’une étape de la Solitaire 2005, sera sur les rangs. Par contre la liste manque cruellement de Bretons... Les ténors du circuit atlantique n’ont pas encore répondu présent. Une raison à cela, sans doute, la proximité avec la Solitaire dont le départ sera donné moins de dix jours après le retour des voiliers par cargo. Beaucoup ayant programmé une transatlantique en double et l’ensemble du championnat de France, une nouvelle épreuve avant la course estivale serait donc de trop ? Entre l’excursion vers la Turquie avec de beaux prix en jeu et la course à la consécration en vu de carrières globales, les skippers pro de l’Atlantique ont tranché. Pour le moment...

A quatre mois du départ, la course initiée par Frank Covat, propose en tout cas un parcours intéressant et innovant aux concurrents. Au lendemain du final de la Solo Méditerranée à Porquerolles, les skippers et leurs équipiers auront donc rendez-vous à Cannes. Le directeur de course, Alain Gabbay, leur a conçu une route historique pour couvrir les 1500 milles du Sud de la France à la mer de Marmara. Une route semée de portes façon Volvo Ocean Race qui devraient pimenter les classements. "La première porte sera celle des Lestrygons, entre la Sardaigne et la Corse. La deuxième permettra de laisser le Stromboli à tribord, pour aller de Charybde en Scylla avec le détroit de Messine. La troisième laissera Syracuse puis Ithaque à bâbord et la quatrième sera le cap Malée dans l’extrême Sud du Péloponnèse, là où Ulysse essuya sa première tempête. Ensuite nous marquerons un arrêt à Bozcaada pour regrouper la flotte afin qu’elle soit placée pour le franchissement du détroit des Dardanelles. Une fois ce détroit franchi, les Figaro prendront un second départ pour rallier Istanbul en course", précise Frank Covat. Le rendez-vous est donc pris.


Voir en ligne : Le site de la course : http://www.odysseedulysse.com/


Les primes du circuit Figaro-Bénéteau

Course Prix Frais d’inscription
Odyssée d’Ulysse 200 000€ 800€
Solitaire Afflelou Le Figaro 147 100€ 2 000€
Transat AG2R 90 000€ 3 000€
Solo Méditerranée NC 800€

[1Oryx Quest : course autour du monde en équipage sur des multicoques géants au départ du Qatar.


Dans la même rubrique

Vendée Défi : Victoire d’Erwan Tabarly à St Gilles

ROUTE DU PONANT : Beyou gagne la Route et réalise le grand chelem

Tour de Bretagne à la Voile : Chabagny et Mahé vainqueurs de St Malo à Lorient

Solitaire Afflelou Le Figaro : Le film de la 36e édition


A la une