SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Sébastien Josse prend le record des 24 heures

563 milles (à 23.46 nœuds) pour l’équipage d’ABN Amro Two

mercredi 11 janvier 2006Redaction SSS [Source RP]

Au positionnement de 11h mercredi matin, les relevés ont été sans appel : ABN AMRO TWO, skippé par le Français Sébastien Josse vient de faire tomber le record de vitesse en 24 h avec 558 milles à une vitesse de 23.3 nœuds de moyenne (pour l’instant non homologué). Un chrono que l’équipage des "jeunes" améliore encore au pointage suivant avec 563 milles à 16h00 GMT soit 23,46 noeuds de vitesse moyenne...

Les conditions météo actuelles dans lesquelles naviguent l’équipage de Sébastien Josse, mais également les autres concurrents de tête, ABN AMRO ONE, Pirates et Movistar pourraient leur permettre de faire monter les enchères, si le spectre de la casse ne les poussait à lever un peu le pied.

Message de ABN AMRO TWO quelques instants plus tard : “ Ce mail juste pour vous dire que nous sommes vraiment fiers d’avoir fait tomber ce record, mais que nous ne voulons pas le célébrer trop vite car les gars autour vont aussi très très vite. Ces dernières 24h ont été éreintantes avec des vitesses phénoménales, mais toujours dans la sécurité et sous contrôle. Une preuve magistrale que cette classe de bateau, les VO 70, est absolument incroyable. Cette course est absolument dingue ! »

A bord de ABN AMRO ONE, détenteur du précédent record (546 milles - étape 1), les compliments fusent à l’encontre de l’équipage des « Kids » qui décidément fait un parcours sans faute depuis le départ de Vigo, le 12 novembre dernier : “Quel bel effort, les gars. Vous avez bien mérité ce record. Vous avez avalé 558 milles en 24h et nous pensons tous que vous pouvez encore faire mieux. De la part de tous ici, nous sommes tous très fiers de vous et cette journée sera à marquer d’une pierre blanche pour l’ensemble du Team ABN AMRO.... PS : Nous espérions que vous auriez traité vos « aînés » avec un peu plus d’égard ! Cheers” - Mike, Stan, Betty and the Guys

Sébastien Josse, skipper de ABN AMRO TWO - 2 heures après le record

Alors Seb, champagne ?
- C’est sûr, c’est allé vite pour un « petit » monocoque !

Vous n’avez jamais eu peur pour le bateau ?
- Non. Avec les deux safrans, on est un peu sous l’eau mais on ne perd jamais le contrôle du bateau et je ne pense pas qu’on est particulièrement poussé le bateau car on est tous à peu près à la même vitesse depuis hier après-midi. Pour l’instant, nous n’avons rien cassé et comme le vent va mollir, je pense que le plus dur est passé.

Les conditions météo de ce record ?
- On est toujours dedans. Des vents d’Ouest, 30 nœuds ce matin, 35 - 40 nœuds hier. On va garder ces conditions pendant deux jours. On va donc encore avaler plus de 500 milles par jour jusqu’à vendredi au moins.

Sous quelle allure avez-vous navigué pour faire une telle moyenne ?
- Nous avons navigué, sur une mer assez plate, au reaching à 130° du vent, avec un petit foc à l’avant et un ris dans la grande voile. Les VO 70 sont comme les 60 pieds Open. Ils avancent plus vite au reaching qu’au vent arrière. Vent arrière, il y a moins de vent apparent et on rattrape trop les vagues dans lesquelles on bute régulièrement. Alors qu’au reaching, on a un angle un peu différent et on arrive à passer de vagues en vagues. C’est pour cela qu’on va plus vite.

Pour avoir cette moyenne, vous avez dû beaucoup manœuvrer, faire de nombreux changements de voile ?
- Aucun. On a eu de la chance avec cette dépression, car l’angle du vent n’a pas changé et sa force très peu. On a joué sur du velours. ... On a les mêmes voiles depuis hier.

Les quarts ont-il été bouleversés pour arriver à ce résultat ?
- Non. Comme dans les cas de figures « normales », nous avons été 4 sur le pont, mais c’est surtout les barreurs qui ont travaillé. Ils changeaient toutes les deux heures afin qu’ils gardent tous leurs réflexes pour maintenir la vitesse du bateau, notamment en prenant bien les vagues.

Vous êtes fatigués après une telle performance ?
- Non, pas plus que d’habitude car on n’a pas eu de manœuvre à faire. En fait, le plus fatiguant c’est de se déplacer dans le bateau, quand on se lève de sa bannette et qu’il faut monter sur le pont ou aller se faire un café ou une soupe. Parce que cela gigote vraiment beaucoup. Mais une fois qu’on est assis, cela va.

Info Anne Massot


Voir en ligne : www.abnamro.com/team


• Le record des 24 heures (en équipage et en monocoque)

- Etape Cape Town - Melbourne - 6 100 milles
- Mardi 10 janvier 2006 - ETA : 19 janvier 2006
- Record de vitesse/24h : ABN AMRO TWO : 558 milles (à 23.3 nœuds)

• Les records précédents

- ABN AMRO ONE (M.Sanderson) : 546 milles (à 22.75 nœuds) • Volvo Ocean Race - étape 1
- MARI CHA IV (R.Miller) : 525,5 milles • Record de l’Atlantique - octobre 2003
- ILLBRUCK (J.Kostecki) : 484 milles (20,26 noeuds) • Volvo Ocean Race - mai 2002
- BOBST GROUP ARMOR LUX (B.Stamm) : 468 milles • Record de l’Atlantique - 2001

• Ordre de passage des Iles Kerguelen

- 1 - ABN AMRO ONE avec 3.5 points reste leader au classement general provisoire
- 2 - ABN AMRO TWO avec 3.00 prend la seconde place au Général Provisoire
- 3 - Pirates - 2.5 points
- 4 - Movistar - 2 points
- 5 - Brunel
- 6 - Brasil : reparti hier d’Afrique du Sud
- 7 - Ericsson : Abandon - en route pour Melbourne par cargo



A la une