SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Record SNSM

Nouveaux temps de référence pour Escoffier et Dick

1 jour 8 heures 29 minutes et 20 secondes pour le trimaran de 50’

lundi 18 juillet 2005Redaction SSS [Source RP]

Sept bateaux sont désormais dans le port. Depuis le début de la soirée, hier, les arrivées se sont succédées au rythme d’une toutes les deux heures. Franck-Yves Escoffier et son équipage établissent le temps de référence du Record SNSM pour les trimarans 50 pieds, en 1 jour 8 heures 29 minutes et 20 secondes. Le trimaran rouge a parcouru les 284 milles du parcours en tirant des bords de près à la vitesse moyenne de 8,74 nœuds.

Yvan Bourgnon, sur son grand trimaran 60 pieds a ouvert le bal. Un vrai feu d’artifice puisque la brise qui venait de se lever a permis à Yvan, son équipage et son équipier de luxe Patrick Poivre d’Arvor, de couper la ligne à... 28 nœuds ! Cela n’aura pas suffi à Brossard pour détrôner Sodebo qui détient toujours le temps de référence du Record SNSM, en 1 jour 1 heure 37 min et 17 sec, aux mains de Thomas Coville. Le temps de Brossard est de 1 jour 6 heures 33 min et 20 sec.

Il était immédiatement suivi par Crêpes Whaou !, le tout nouveau trimaran 50 pieds de Franck-Yves Escoffier qui rentrait chez lui, à Saint-Malo, en établissant le temps de référence dans sa catégorie. Le temps de Crêpes Whaou !est de 1 jour 8 heures 29 min et 20 sec.

Puis Virbac-Paprec, le monocoque de 60 pieds de Jean-Pierre Dick, s’adjugeait le premier temps dans sa catégorie. Associé à Loick Peyron pour l’occasion, Jean-Pierre a poursuivi immédiatement vers sa qualification pour la Transat Jacques Vabre. Le temps de Virbac Paprec est de 1 jour 10 heures 58 min et 44 sec.

A ses trousses, Sill et Veolia a également coupé la ligne. A son bord aux côtés de Roland Jourdain, Charles Claden, le commandant de l’Abeille Bourbon, plus habitué à fréquenter la mer d’Iroise dans la tempête que dans la brise thermique qui a accompagné le monocoque rouge tout au long du Record. Le temps de Sill et Veolia est de 1 jour 11 h 25 min et 50 sec.

Le monocoque 60 pieds Cityjet.com Solune qui avait à son bord l’Amiral Yves Lagane, président de la SNSM, a presque sorti les rames pour rejoindre la ligne. Avec Roxy, qui doit arriver ce matin, le monocoque tout en carbone a subi, deux heures durant, un véritable trou d’air qui l’a scotché 20 milles avant la ligne d’arrivée. Le temps de Cityjet.com Solune est de 1 jour 14 heures 56 minutes et 50 secondes.

Le temps de Stalaven, qui court dans la même catégorie que Crêpes Whaou !, est de 1 jour 15 heures 36 min et 48 secondes.

Sont attendus avant midi, l’équipage des filles de Roxy, skippé par Anne Liardet, qui se trouvent actuellement en approche de la ligne puis la meute des quatre Figaristes, Dominic Vittet en tête à bord d’Atao Audio System.

- Franck-Yves Escoffier : « Nous sommes vraiment très heureux de cette performance tant pour notre partenaire, Crêpes Whaou !, que pour les architectes, le cabinet VPLP, que pour toute l’équipe du chantier CDK qui a travaillé. C’est satisfaisant de voir que le premier monocoque 60 pieds arrive deux heures après nous et qu’on parvient à tenir la distance par rapport au multicoque 60 pieds ! C’est un très bon test pour les courses à venir... »

- Jean-Pierre Dick : "On est très content de notre course, ça a été difficile car le rythme était très soutenu et puis c’était assez physique. Tout au long de la course on s’est relayé à la barre et il y avait une bonne répartition des rôles. On a beaucoup discuté et on tombait souvent d’accord sur ce qu’on voulait faire, preuve que l’entente était là. Nous nous sommes donnés à fond. Maintenant on fait route sur l’Irlande afin d’assurer notre qualification pour la Transat Jacques Vabre."

- Loïck Peyron : "Cette première course était géniale. Le bateau était très bien préparé, une des raisons à ce résultat. On a navigué efficacement. C’est un vrai plaisir de naviguer avec JP, il est très bon skipper, mais aussi un équipier de qualité. Nous nous sommes investis à fond dans la course, sans avoir peur de veiller quand il le fallait. Nous avons peu de sommeil derrière nous. Nous allons essayer de nous reposer en Manche. "


Voir en ligne : Le suivi en direct sur www.recordsnsm.com


Dans la même rubrique

Record SNSM : Yvan Bourgnon mène une flotte hétéroclite vers Saint-Malo

Route de l’Equateur : Jojo au Congo !

GIRAGLIA ROLEX CUP : La Giraglia accueillera les trimarans de 60 pieds

ROLEX SYDNEY TO HOBART RACE : Photos : Skandia évacué des eaux de Tasmanie


A la une