SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Odyssée des épices

Ligne ouverte à l’île Maurice

Les chasseurs de records peuvent s’élancer de l’île de Groix

vendredi 22 avril 2005Christophe Guigueno, Redaction SSS [Source RP]

La ligne de départ du record Record #sailingrecord entre les îles de Groix en Bretagne Sud et Maurice dans l’Océan Indien est désormais ouverte. Les organisateurs ne s’attendent pourtant pas à une tentative cette année au vu du calendrier chargé des chasseurs de records cet hivers. Mais tout est possible et les candidats en monocoque ou multicoques sont d’ores et déjà attendu sur l’île Maurice au terme de ce 23e record Record #sailingrecord ...

"Au Printemps 2005, les skippers dont le programme sportif sont les records sont tous concernés par L’Odyssée des épices. La ligne de départ est désormais ouverte pour 2005 mais il se peut que le premier skipper s’engage seulement en 2006 ( attendons néanmoins fin Octobre ). Dans le cadre de l’association, 2006 sera l’année durant laquelle l’ensemble des partenariats permettra d’assurer une réelle médiatisation ainsi q’un soutient logistique aux concurrents" communiquent les organisateurs.

Le parcours et la météo

La fenêtre météo pour effectuer le parcours de L’Odyssée des épices est large : Début Avril à fin Octobre.

Les routes à travers l’Océan Indien étaient commandées par le mouvement des moussons.

Les navigateurs utilisaient la mousson de Sud Ouest, d’avril à novembre pour gagner l’Asie puis la mousson du nord-est, de décembre à mars, pour le retour La météo Mauricienne a également indiqué que la période des risques des cyclones s’étale de Décembre à Avril. A partir de Fin Avril le risque est proche de 0, avant il faut éviter le Sud Madagascar et le canal des Aiguilles soit le parcours de L’Odyssée des épices.

L’île Maurice est située dans la zone des alizés. Les vents sont généralement réguliers soufflant du secteur sud ouest de Mai à Octobre, de force 3 à 5, puis le reste de l’année s’infléchissant de l’est au nord est de force 2 à 3.

Il faut également souligner que pour un tour du monde, c’est la période à éviter car correspondant à l’hiver. Les challengers devront quand même franchir le Cap de Bonne Espérance ( 35e parallèle ).

- Jean-Luc Van Den Heede : « Dans les grands records océaniques il y a des parcours mythiques. Bien sur les tours du monde font rêver.

Mais avant Magellan, la quête des épices a occupé bien des souverains dès le début du quinzième siècle. La fermeture de la route terrestre par les Turcs va obliger les amateurs de coriandre, poivre, gingembre, safran, paprika etc...à trouver une route maritime vers l’Est. C’est le Portugais Vasco de Gama qui en 1488 va atteindre les Indes le premier, après 10 mois de mer et reviendra les cales chargées d’épices en laissant toutefois derrière lui des centaines de marins morts du scorbut...

Aujourd’hui, où on tourne autour de la terre en une cinquantaine de jours, j’espère que plein de marins vont s’attaquer à cette route odorante... »

Info Fabrice Hubin


Voir en ligne : http://www.odyssee-des-epices.org



A la une