SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

The Transat

L’Americain Kip Stone remporte la Transat Anglaise en mono 50’

Une édition 2004 de tous les records

mercredi 16 juin 2004Information The Transat

L’Americain Kip Stone a franchi la ligne d’arrivée de The Transat a 18h20’27’ TU. Avec un temps de course de 15 jours 5 heures 20 minutes 27 secondes, il bat donc nettement le record détenu par Giovanni Soldini depuis 1996 en 15j 18h 29m).

Il faut remonter à 1980 et Phil Weld pour trouver un Américain vainqueur de la transat anglaise. Kip Stone l’a fait en s’imposant très nettement parmi les monocoques de 50 pieds sur son plan Owen Clarke construit chez McConaghy Boats. Très léger, son voilier est fortement inspiré par 60 pieds Imoca de dernière génération (Ecover, Pindar) et s’est avéré très à l’aise dans toutes les conditions. Kip Stone n’est pas non plus un nouveau venu puisque ce natif de Marblehead (tout près de Newport) a déjà parcouru plus de 70 000 milles et même convoyé son nouveau bateau de Sydney par la mer pour rejoindre Plymouth... Le tour du monde avec escales en solitaire serait-il son prochain objectif ? En tout cas, il laisse à plus d’une demi-journée son concurrent le plus direct, Joe Harris (Well Fargo-American Pioneer) qui devait franchir la ligne d’arrivée en fin de soirée ce mercredi.

Enfin, les monocoques 50 pieds ont énormément évolué ces dernières années en s’inspirant de leurs grands frères de 60 pieds, et Kip Stone (Artforms) améliore le temps de Giovanni Soldini établi en 1996 (15j 18h 29’) de plus d’une demi-journée (13h 08’). L’Américain n’a mis que 15 jours 05 heures 20 minutes et 27 secondes pour arriver en vainqueur à Boston...

Des records pour The Transat 2004

The Transat 2004 aura été caractérisée par les records ! Record de participation des multicoques Orma (12 partants) et des monocoques Imoca (15 partants), record d’arrivées avec seulement six abandons pour trente-sept partants et surtout, records des temps de traversée puisque les quatre classes retenues pour le départ à Plymouth le 31 mai dernier, ont toutes réduit la durée de la traversée Plymouth-Boston.

Certes, le parcours est légèrement différent puisque Boston est plus près que Newport au départ de Plymouth, mais le différentiel n’est que d’une dixaine de milles, soit trois à huit heures selon la météo. Mais l’amélioration des temps de référence est telle que cette différence est négligeable. Et pourtant les conditions de navigation n’ont pas été particulièrement favorables (à l’exception des multicoques Orma), mais incontestablement, les bateaux sont plus rapides, la pression de la course est plus forte, les skippers connaissent de mieux en mieux leurs machines et la capacité à progresser contre le vent, même dans la forte brise, est l’un des paramètres qui a le plus évolué ces dernières saisons.

Ainsi, Michel Desjoyeaux (Géant) bat de plus d’une journée et demi (1j 14h 51’) le temps de référence établi par Francis Joyon en 2000 (9j 23h 21’) en traversant en 8 jours 08 heures 29 minutes 55 secondes ! Et il n’est pas le seul puisque cinq autres trimarans passent sous la barre des dix jours de course...

Pour les monocoques Imoca, c’est Mike Golding (Ecover) qui explose de plus de deux jours (2j 00h 43’) le temps établi par Yves Parlier en 1992 (14j 16h 01’) : le Britannique n’a mis que 12 jours 15 heures 18 minutes 08 secondes pour atteindre Boston ! Et là encore, ils sont huit skippers à l’avoir battu, malgré pour certains comme Sébastien Josse (VMI), de gros problèmes techniques...

En multicoques 50 pieds, Eric Bruneel (Trilogic) fait fort pour sa première traversée de l’Atlantique en solitaire : près de deux jours et demi de mieux (2j 10h 54’) que Hervé Cléris en 1992 (16j 12h 07’) puisque son trimaran a franchi la ligne d’arrivée après 14 jours 01 heure 23 minutes et 37 secondes. Et les trois premiers de cette classe sont aussi nettement plus rapides qu’il y a douze ans... même avec un catamaran de croisière comme Gifi !

Enfin, les monocoques 50 pieds ont énormément évolué ces dernières années en s’inspirant de leurs grands frères de 60 pieds, et Kip Stone (Artforms) améliore le temps de Giovanni Soldini établi en 1996 (15j 18h 29’) de plus d’une demi-journée (13h 08’). L’Américain n’a mis que 15 jours 05 heures 20 minutes et 27 secondes pour arriver en vainqueur à Boston...

DBo.

Classement général provisoire

• Multicoques de 60 pieds (18,28 m)

- 1. Michel Desjoyeaux (FRA/Géant), les 2800 milles en 8 j 08 h 29 : (nouveau record de l’épreuve)
- 2. Thomas Coville (FRA/Sodebo) 8 j 10 h 38 :
- 3. Franck Cammas (FRA/Groupama) 8 j 14 h 16 :
- 4. Alain Gautier (FRA/Foncia) 9 j 07 h 05 :
- 5. Karine Fauconnier (FRA/Sergio Tacchini) 9 j 12 h 36 :
- 6. Lalou Roucayrol (FRA/Banque Populaire) 9 j 14 h 05 :
- 7. Giovanni Soldini (ITA/Tim Progetto Italia) 10 j 06 h 26 :
- 8. Philippe Monnet (FRA/Sopra Group) 10 j 09 h 02 :
- 9. Fred Le Peutrec (FRA/Gitana XI) 11 j 09 h 20 :
- 10. Stève Ravussin (SUI/Banque Cofevi) 12 j 04 h 27 :
- 11. Yves Parlier (FRA/Médiatis Régiion Aquitaine)

• Monocoques de 60 pieds

- 1. Mike Golding (GBR/Ecover), les 2800 milles en 12 j 15 h 18 :
- 2. Dominique Wavre (SUI/Temenos) 12 j 18 h 21 :
- 3. Mike Sanderson (NZL/Pinda AlphaGraphics) 12 j 23 h 57 :
- 4. Nick Moloney (AUS/Skandia)
- 5. Conrad Humpreys (GBR/Hellomoto)
- 6. Marc Thiercelin (FRA/Pro Form)
- 7. Hervé Laurent (FRA/UUDS)
- 8. Sébastien Josse (FRA/VMI)

• Multicoques 50 pieds

- 1. Eric Bruneel (Trilogic) en 14 jours 01h 23’
- 2. Rich Wilson (USA/Great America 2)
- 3. Dominique Demachy (FRA/Gifi)

• Monocoques 50 pieds

- 1. Kip Stone (USA/Artforms) en 15 jours 05 h 20’



A la une