SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Le Défi Français

Le Nucléaire Français attendu à Auckland

Les premières réactions face à l’arrivée d’Areva en Nouvelle Zélande

lundi 14 janvier 2002Christophe Guigueno

La newsletter américaine Scuttlebutt (N°984) a réuni quelques premières réactions suite à la présentation par les membres du Défi Français pour la Coupe de l’America 2003 de son contrat de sponsoring avec le groupe Areva (Cogema et Framatome).

Dans un article publié sur son site internet et dans sa rubrique Inside Sailing, CNN rappelle la sensibilité écologiste des Néo Zélandais : “Areva, impliquée dans des carrières, dans la fabrication de générateurs nucléaires et le recyclage de combustible, est un groupe formé par le gouvernement Français en septembre 2001...”

“L’America’s Cup débutera en octobre en Nouvelle Zélande, un pays largement antinucléaire qui est opposé aux armes nucléaires et aux générateurs. Les régates seront donc une opportunité pour le groupe Areva de promouvoir l’énergie nucléaire dans le monde entier.”

“Alors que le Royal New Zealand Yacht Squadron (ndr : club organisateur de l’America’s Cup) a interdit tout sponsoring de la part de l’industrie du tabac au cours de l’America’s Cup, en accord avec la législation du gouvernement de Nouvelle Zélande qui en interdit la publicité à la télévision ainsi que tout sponsoring dans le sport (ndr : tout comme en France), rien n’interdit la publicité pour le nucléaire.” Sous entendu : Les Français ont pris de cours les organisateurs de la Coupe, mais aussi le gouvernement Néo Zélandais ?

De leur côté les Britanniques John Greenland et James Boyd refont un point sur l’histoire tragique qui lie les Français et la ville d’Auckland : “Ce sponsoring va sans doute créer des controverses en Nouvelle Zélande qui s’est longtemps opposée à la politique d’essais nucléaires de la France dans le Pacifique. Après plus d’une dizaine d’années d’oppositions entre Greenpeace et les militaires français, les frictions ont atteint leur comble quand le Rainbow Warrior a été coulé. Ce bateau était le fer de lance d’une flottille pacifique de bateaux néo zélandais qui venaient jusqu’à l’atoll de Mururoa où étaient réalisés les tests atomiques. L’attentat, commis par des agents Français (ndr : les époux Turange), causa la mort d’un photographe de Greenpeace, Fernando Pereira.”

“Il y a donc de fortes possibilités qu’après la mise à l’eau de leur nouveau bateau en mai, les Français soient accueillis par un siège de protestation locale à leur arrivée en Nouvelle Zélande !”

Sources : CNN, madforsailing.com


Dans la même rubrique

Le Défi Français : 32 hommes d’équipage pour un bateau : le Défi relance sa campagne

image 300 x 158De gauche à droite : Pierre Mas, Jean-Pierre Champion (président de la FFV), Jacques-Emmanuel Saulnier (Areva), Xavier de Lesquen et Pascal Hérold. Photo : Ch.Guigueno

Le Défi Français : Le groupe Areva apporte 15 millions d’Euros au Défi

image 300 x 158Le Dir Com du Groupe Areva présente son entreprise lors de la conférence de presse. Photo : Ch.Guigueno

America’s Cup : Budget prévisionnel important, philosophie Airbus, le K-Challenge 2006 prend un an d’avance

America’s Cup : Depuis lundi, les Suédois ont l’Örn entre les mains

image 300 x 158La base des Suédois près de celle des Anglais. Photos : Swedish Victory Challenge

A la une