SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Figaro

Erwan Tabarly prépare l’AG2R avec Philippe Vicariot

Et participe au raid Mer et Montagne avec Florence Masnada

mardi 8 janvier 2002Christophe Guigueno

image 300 x 158Erwan au départ de la Transat AG2R 200. Photo : Ch.Guigueno
Pendant la trêve hivernale, Erwan Tabarly a délaissé son monotype Figaro Bénéteau pour chausser des skis et participer au raid Mer et Montagne. Si ses objectifs de la saison voile sont la Transat AG2R et la Solitaire du Figaro, il prend le temps de faire le plein de globules rouges en tandem avec une des meilleures skieuses françaises.

“J’ai été invité par Éric Loiseau pour participer aux trois jours de son raid Mer et Montagne. Il s’agit d’épreuves de ski qui comportent des slaloms géants, du ski de fond et des cascades de glaces. Les équipes de deux personnes sont composées d’un marin et d’un ‘montagnard’. Pour ma part, je suis associé à Florence Masnada, une skieuse de l’équipe de France très polyvalente.”

Peu avant de partir pour la montagne, Erwan était passé à Brest où son monotype a été mis en chantier. “Je suis juste passé pendant une journée pour bricoler. J’y retournerai après le 20 pour le préparer sérieusement. Ollivier Bordeau (CN Latitude 48°24’) travaille sur les appendices. Moi, je vais m’occuper des finitions de pont avant la remise à l’eau.”

La première course de la saison pour Erwan et les autres Figaristes sera la Transat AG2R en double entre Lorient et Saint Barthélémy. Après une édition 2000 en compagnie de son père Patrick, puis la Trophée Banque Privée Européenne qu’il a terminé à la quatrième place avec Sébastien Josse, Erwan participera alors à sa troisième ‘transat’ en double. Cette fois-ci, il sera associé au Brestois Philippe Vicariot.

“C’était un souhait de nos sponsors” explique Erwan. Philippe est parrainé par Thalès alors qu’Erwan est parrainé par Thalès Communications. “Mais nous sommes contents de naviguer ensemble !” poursuit Erwan. “Cela n’a pas posé de problème. Je le connais plutôt bien et j’ai beaucoup à apprendre avec lui : sur la préparation d’une grande course, en analyse météo…”

“De plus, je suis content de faire cette course avec un autre Figariste. Ce sont les meilleurs duos possibles car la vitesse du bateau est très importante sur cette course. Et pour être au top, il faut faire avancer le bateau de la même façon. Pendant le Trophée BPE, on savait que l’on pouvait compter sur l’autre pour que la bateau avance aussi bien qu’avec soi. Il vaut mieux un équipage polyvalent qu’un équipage composé d’un spécialiste météo et d’un bon barreur. Alors avec Philippe, le binôme est pas mal !”

Ses objectifs cette saison ? “Pour la Transat AG2R, on va essayer d’être dans le match ! Quant à mon programme solo, j’espère pouvoir gagner une étape de la Solitaire.”



A la une