SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Skipper

BENNETT Alex

Il prépare le Rhum et rêve de Vendée

mercredi 2 janvier 2002Christophe Guigueno

Du mini au 50 pieds, en passant par une aventure extraordinaire à bord d’un catamaran hors normes, l’anglais Alex Bennett est passé en deux années de la filière école à la filière professionnelle. Il vient d’ailleurs d’acheter le monocoque jaune de 50 pieds Aqua Quorum pour s’aligner sur la Transat Jacques Vabre et préparer la Route du Rhum 2002.

image 300 x 160

Quand on observe le parcours des jeunes marins Britanniques en course au large, on ne peut manquer de remarquer l’influence d’Ellen MacArthur sur leur projets. La jeune Anglaise de 25 ans, deuxième du dernier Vendée Globe, a ouvert une voie sur laquelle se sont engouffrés tous ses jeunes compatriotes, même parfois plus âgés, désireux de s’illustrer dans des courses au large en solitaire. Alex Bennett, 26 ans, tente lui aussi depuis deux ans sa chance dans le domaine très franco-français des courses au large en solitaire.

En 1999, il réarme Carephone Wharehouse/Nord Gadzar, l’ancien mini de Mark Turner, le manager de Kingfisher Challenge. Dès le départ, il affiche ses ambitions en se fixant un programme sur 5 ans qui se terminera par une participation au Vendée Globe 2004. Pourtant, Alex ne possède pas une machine de course récente. Son plan Finot est déjà âgé de 12 ans. La première étape est éprouvante mais Bennett et son English Braids arrivent à bon port, les mains un peu abîmées par l’humidité. Malgré la douleur, le jeune marin garde le sourire et prend le temps d’apprécier le soleil de Lanzarote.

Quelques semaines plus tard, c’est l’arrivée aux Antilles. Alex est huitième mais prend la cinquième place du classement général. Aussi bien que Mark Turner deux ans plus tôt. La carrière est bien lancée d’autant plus que son père qui l’accompagne partout possède une bonne nouvelle dans ses valises : Pete Goss vient de l’incorporer dans son équipe avec pour objectif d’aider Alex dans sa formation de skipper professionnel et surtout de l’intégrer dans le Team Philips.

Une année passe donc à Southampton avec toutes les péripéties liées à l’aventure du catamaran perce-vagues. Alex participe à la construction de l’engin et intègre le poignée de commandos chargés du pilotage du multicoque hors limites. Puis ce sont les trois incidents successifs... L’étrave bâbord qui se rompt. Retour au chantier. Le pied du mât aile qui s’affaisse. Retour au chantier. Puis début décembre 2000, la tempête au large de l’Irlande, le système de barre arraché par une vague et Pete Goss qui lance un may day pour évacuer l’équipage. Le catamaran est perdu.

Depuis, Alex "ne fait plus partie du Team Philips puisque toutes les sociétés de Pete Goss ont été dissoutes après le naufrage". Alex vole donc de ses propres ailes. Pour rester dans le sillage qu’il s’est fixé pour les trois prochaines années, il vient d’acheter l’ancien monocoque de Pete Goss qu’on mené avant lui Ellen MacArthur (1re classe 2 de la Route du Rhum 1998) et Emma Richards (1re classe 2 de la Transat Anglaise 2000). Avec cette nouvelle monture qui vient de terminer un nouveau Vendée Globe avec Patrice Carpentier, Alex possède un bon bateau pour s’illustrer dans les courses Open à venir.

Avec Aqua Quorum, "je vais participer à la Transat Jacques Vabre en double et au tour des îles britanniques. Ensuite je participerai à la Route du Rhum 2002." Il sera alors temps pour Alex de trouver les moyens financiers de s’offrir un 60 pieds et de préparer sereinement sa course fétiche à la quelle il rêve depuis 1999 lorsqu’il qu’il glissait sous spi dans les alizés qui mènent en Guadeloupe, le Vendée Globe.

alex Bennett
né en 1976 en Grande Bretagne
2001 Achète Aqua Quorum
2000 Equipier de Pete Goss sur le catamaran Team Philips
1999 5e Mini-Transat sur English Braids
11e des 300 milles de Concarneau
1998 3e Round Rritain and Irland Race

Depuis la rédaction de cet article, Alex a connu le meilleur et le pire. Il s’est engagé dans la Transat Jacques Vabre avec Paul Larsen, un ancien de la bande à Pete Goss lui-aussi. Face à une sérieuse flotte de monocoques de 50 pieds, il ont obtenu la victoire, offrant ainsi un nouveau trophée à cette carène magique. Puis, dans la but de préparer le Vendée Globe, Alex a choisi de rentrer en Europe en solitaire. Victime d’un problème de pompe hydraulique de quille, le jeune Anglais a été contraint à quitter le bord de son voilier et de rentrer en cargo. Laissant son bateau jaune à la dérive, au milieu de l’atlantique...

Dans la même rubrique

Skipper : BROWNING Gale

Skipper : PETIT Benoît

Skipper : DE BROC Bertrand

Skipper : MOLONEY Nick


A la une