SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

ASSA ABLOY vainqueur de la course SYDNEY HOBART

samedi 29 décembre 2001Redaction SSS [Source RP]

image 300 x 158Assa Abloy premier sur la ligne à Hobart. Photo : C.Borlenghi / Sea&See.it
Premier à Hobart, le voilier suédois était aussi le premier à quitter la ville de Tasmanie et mettre le cap sur Auckland, terme de la troisième étape de la Volvo Ocean Race.

C’est à 9h46 (heure locale) ce samedi matin, qu’ ASSA ABLOY a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée de la 57e édition de la course Sydney-Hobart. L’équipe d’ASSA ABLOY Racing Team a non seulement battu les autres concurrents de la Volvo Ocean Race, mais également le redoutable maxi Nicorette.

Le détroit de Bass s’est montré fidèle à sa réputation avec des vents de sud particulièrement violents. Cette année, la course a également réservé une surprise aux navigateurs. Une immense tornade a poursuivi les bateaux de tête. Elle a non seulement privé momentanément les marins de la lumière du jour, mais a également causé plusieurs avaries. Le voilier ASSA ABLOY n’a souffert d’aucune avarie.

L’équipage d’ASSA ABLOY Racing Team avait le sourire à l’issue de la course particulièrement traîtresse. Mais l’heure n’était pas au champagne et à la fête puisqu’il fallait reprendre la mer après un arrêt de trois heures et demie et mettre le cap sur Auckland. Cette édition de la Sydney-Hobart ne constitue que la première partie de la troisième étape de la Volvo Ocean Race et les points ne seront distribués qu’à Auckland.

Du début à la fin, cette compétition aura été très disputée avec de nombreux changements de leader au sein de la flotte des VO 60. ASSA ABLOY l’a emporté en parvenant à prendre la tête au bon moment, au passage de la ligne sur la rivière Derwent à Hobart. L’équipage a déployé tous ses efforts au moment crucial.

Avec l’accord du comité de course, Magnus Olsson a été débarqué juste après l’arrivée à Hobart. Il a été emmené à l’hôpital où il a passé des examens - radiographies et scanner -. Le navigateur est tombé sur le dos de nuit pendant la course et souffre de gros hématomes dans le dos et au niveau de l’estomac. Heureusement, le navigateur suédois, l’un des doyens de la course, est solide comme le rock et a pu rejoindre l’équipage quelques minutes avant le départ. Il a sauté sur le bateau et a levé les pouces en affichant son sourire habituel avant de disparaître dans le cockpit .

"Les médecins n’ont rien décelé de sérieux", a déclaré Olsson en sortant de l’hôpital. J’ai un énorme hématome dans le dos et au niveau de l’estomac, mais rien n’est cassé et aucun organe n’a été touché. Ils craignaient pour ma rate, mais tout est en ordre. Je ne pourrai pas beaucoup manoeuvrer, mais je pourrai aider Rudi pour la navigation, passer davantage de coups de fil aux médias et même cuisiner un peu. Je ne pourrai pas être de quart pendant les premiers jours, mais je me sens déjà beaucoup mieux qu’il y a deux jours, alors on verra."

Mark Rudiger, le navigateur de bord, a expliqué comment ils étaient parvenus à prendre la tête : "Au Cap Raoul, nous avons décidé de prendre au large. Nous avons aussi eu un peu de réussite, mais j’estime que nous le méritions. Le nouveau vent est venu d’où nous étions, ce qui nous a permis de prendre une longueur d’avance sur le reste de la flotte."

"Le bateau a très bien résisté. Nous n’avons eu aucune avarie. Mes oreilles sifflent encore. Nous avons été plus malmenés que le bateau " , a ajouté Mark Rudiger. Bien sûr, nous restons concentrés sur la deuxième partie de l’étape. Mais même si nous n’avons récolté aucun point pour cette première partie, cela fait du bien. C’est génial de gagner la Sydney-Hobart. C’est aussi une petite revanche sur notre résultat de l’année dernière. Mais de toute façon, les gens se souviendront du résultat de cette année. Non seulement, nous étions le premier bateau, mais aussi le premier VO 60 ! "

Quant à Sydney undes deux français du bord, il raconte ce que l’équipage vient de vivre lorsque le voilier se retrouve face à une tronade monstrueuse :

" Matin du 3e jours de course, nous sommes dans l’est de la pointe Nord de la Tasmanie. Le détroit de Bass aura été clément avec nous. Pourtant, au départ de Sydney les choses ne s’annonçaient pas si clémentes. Apres un départ avec le reste de la flotte de la Sydney-Hobart, les bateaux de tête se sont fait prendre par une trombe. En quelques minutes, le typhon s’est forme devant nous, comme Illbruck nous avons essayé de le contourner, mais son diamètre s’est rapidement transforme de quelques mètres a 200 mètres en se dirigeant sur nous.

C’est typiquement le genre de situation ou l’on voudrait être spectateur, on est à la limite de rester pétrifie. Lorsque la trombe est arrivée sur Illbruck, je m’attendais a voir les voiles s’arracher et monter en lambeau dans le tourbillon qui arrachait déjà l’eau de la surface de l’océan. On ne sait pas quel force de vent va nous frapper, dans le doute et en hâte, nous avons tout affalé. Impressionnant !

Nous sommes maintenant 4 bateaux séparés par moins d’un mile : nous sommes les plus proche de la côte, la position nous convient, mais nous sommes trop bien placé pour savoir que ce n’est qu’a l’arrivée que l’on compte les points.

Le départ brutal a tire sur les organismes nous sommes raides et avons du sommeil a rattraper. Magnus Olsson est tombe sur le dos a l’arrière du bateau lors de la première nuit, depuis il récupère dans une couchette. A bientôt après un peu de repos, nous serons probablement a Hobart pour notre arrêt de trois heures et demie " .


Dans la même rubrique

VOLVO OCEAN RACE : Les VO60s ont quitté Sydney

image 300 x 170Petit temps au départ de Sydney. Photo : Oskar Kihlborg Team SEB Electronic Image.

VOLVO OCEAN RACE : Rumeurs à Sydney : Dalton incertain de prendre le départ le 26 décembre, Cayard pourrait revenir aux affaires

VOLVO OCEAN RACE : illbruck vainqueur à Sydney

image 300 x 160illbruck arrive à Sydney à 2 heures GMT ce matin. Photo : Daniel Forster / illbruck

VOLVO OCEAN RACE : Les premiers VO60 ont passé le Détroit de Bass

image 300 x 158NewsCorp au passage de l’île d’Eclipse. Photo : Rick Tomlinson Electronic Image / Volvo Ocean Race

A la une