SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Photographe

LIOT Jean-Marie

Une galerie au Crouesty, une autre sur le web

dimanche 23 décembre 2001Christophe Guigueno

Jean-Marie Liot, vingt-neuf ans, est photographe de mer professionnel depuis cinq ans. Basé à Arradon, dans le Morbihan, il vient de lancer sa galerie virtuelle sur internet.

image 230 x 153

"En informatique comme en photo de mer, je suis un autodidacte complet." Mais depuis deux ans, depuis qu’il couvre des courses de voile pour des magazines ou des agences, Jean-Marie s’est mis à l’informatique. "A l’époque cela ne me servait pas à grand chose", mais maintenant qu’il a ouvert sa galerie virtuelle sur internet, il exploite toutes les possibilités de l’informatique pour mettre lui-même à jour ses pages web.

Dès le lancement, son site est un succès. "La première semaine nous avons comptabilisé 600 entrées, et je reçois de nombreux mails". Pour entretenir l’appétit des internautes, le jeune photographe Breton gère aussi une mailing liste. "J’envoie un message aux abonnés à chaque remise à jour photographique." Et Jean-Marie se prend au jeu : "c’est passionnant de mettre à jour le site et de constater que la mailing liste grandit !"

Galeries réelles et virtuelles

C’est en mars 1995 qu’il crée sa galerie, bien réelle celle-ci, dans le petit port du Crouesty. De l’autre côté du golfe du Morbihan, il dispose ainsi d’un point de vue permanent sur la mer, et se retrouve en position centrale pour couvrir les courses de voile. La même année, il rencontre Bernard Rubistein de Voile Mag, le numéro trois de la presse nautique en France. Les éditions Larivière veulent lancer un magazine spécialisé. Il leur faut un photographe attitré. Jean-Marie embarque aussitôt dans l’aventure.

La même année, il devient le photographe officiel du Tour Voile, le tour de France à la voile et dépose ses premières photos à l’agence Press Sport. Trois ans plus tard, il intègre DDPI, une agence spécialisée dans la ouverture d’événements sportifs. Il couvre pour elle la Route du Rhum et la Transat Jacques Vabre. "Tout est un peu venu en même temps" avoue-t-il, mais le sillage était tracé depuis l’adolescence.

De la régate à la photo

Né à Pontivy, c’est à Vannes qu’il effectue ses études jusqu’au baccalauréat. A l’âge de 16-17 ans, il est skipper d’un voilier de croisière à Cherbourg pendant ses vacances. Il obtient son PPV en 1992, le permis voile du skipper professionnel. "Un gage de connaissance du milieu" indispensable pour s’intégrer plus facilement dans le monde de la mer et de la voile. Proche de La Trinité sur Mer, il navigue avec son père sur le Kelt 8.50 familial et participe à de nombreuses régates de la région. "J’ai fait six ou sept Spi Ouest-France, navigué lors des entraînements d’hivers à bord de First Class 8 ou 12 et aussi participé à la Semaine de Cowes..."

Après son bac, Jean-Marie choisit d’intégrer une école photo à Paris. "Un photographe de presse nous apprenais le métier. On avait cours le matin. L’après-midi était réservé à la prise de vue." En 1992, il effectue son service national au sein du SIRPA, le service de presse des armées. Il est alors photographe, détaché à la base de Lorient. "Je suis allé faire de la surveillance des pêches dans le golfe de Gascogne. J’ai fait un reportage sur les sous-marins." A son retour, il monte sa propre société et devient photographe de mer professionnel.

Illustration et sports nautiques

Erwan Quéméré, Philip Plisson et Gilles Martin-Raget sont ses références. Passionné de course, il réalise aussi de nombreuses photographies d’illustrations. "Je fais de la photo de mer en général... J’ai ainsi réussi à me diversifié car j’aime bien tout faire. Pour l’illustration de paysage de mer, on peut rester le matin à attendre une à deux heures et observer. On regarde, puis on choisit le film qui va correspondre le mieux à la lumière, le boîtier, 24x36 ou panoramique, avant de déclencher."

S’il a commencé avec un Nikon F4, Jean-Marie avoue être vite passé chez Canon pour ses appareils 24x36. "Ensuite, on ne change plus ! C’est comme l’informatique avec le Mac." Dans son sac, il y a deux EOS 1N et un 50E, "pour monter en haut des mâts". Il utilise aussi un panoramique Fuji 6x17 pour le paysage, et un moyen format Mamya 6x7 pour la publicité. Avec ce matériel, il peut couvrir de nombreux événements sportifs, comme travailler sur des posters, la pub ou l’illustration. Mais comme de nombreux photographe, Jean-Marie passe aussi beaucoup de temps au bureau et à la galerie. Avec son site internet à mettre à jours, cela ne vas pas s’arranger...

Dans la sacoche
Matériel 24x36
boîtiers :</td style='max-width: 672px; max-height: 10000px'>
<td headers='id991c_c1'>2 EOS 1N, 1 EOS 50E
objectifs :</td style='max-width: 672px; max-height: 10000px'>
<td headers='id991c_c1'>17-35/2.8, 50/1.8, 70-200/2.8, 300/2.8, 600/4 IS
Matériel panoramique
boîtier :</td style='max-width: 672px; max-height: 10000px'>
<td headers='id991c_c1'>1 Fuji 6-17
objectifs :</td style='max-width: 672px; max-height: 10000px'>
<td headers='id991c_c1'>105, 180 et 300 mm
Matériel moyen format
boîtiers :</td style='max-width: 672px; max-height: 10000px'>
<td headers='id991c_c1'>Mamyat 6-7
objectifs :</td style='max-width: 672px; max-height: 10000px'>
<td headers='id991c_c1'>4 du grand angle au petit télé
Matériel informatique
portable :</td style='max-width: 672px; max-height: 10000px'>
<td headers='id991c_c1'>Macintosh 1400c
Écran 17’
Périphériques : Graveur CD-rom, lecteur Syquest 200 Mega
Scanner :</td style='max-width: 672px; max-height: 10000px'>
<td headers='id991c_c1'>Nikon LS 1000 (diapositives) et un à plat
Modems :</td style='max-width: 672px; max-height: 10000px'>
<td headers='id991c_c1'>un analogique et un numéris
Site :</td style='max-width: 672px; max-height: 10000px'>
<td headers='id991c_c1'>http://www.jmliot.com

Dans la même rubrique

Skipper : JOSSE Sébastien

Skipper : TABARLY Erwan

image 300 x 158Photo : Ch.Guigueno

Skipper : BLAKE Peter

Skipper : DE PAS Damien


A la une