SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Trophée Jules Verne

Sébastien Josse et Gilles Chiorri parmi les ‘préparateurs’ d’Orange

Mise à l’eau du catamaran prochainement

lundi 17 décembre 2001Christophe Guigueno

image 300 x 158Sébastien Josse rêve de tour du monde en équipage et même en solitaire. Photo : Ch.Guigueno
Le catamaran Orange, ex-Innovation Explorer que Bruno Peyron compte mener contre le Trophée Jules Verne en début d’année 2002 est toujours en chantier à La Ciotat. S’il doit être remis à l’eau prochainement, son skipper a déjà réuni une équipe de “préparateurs” dont les Figaristes Gilles Chiorri et Sébastien Josse.

“Le bateau va être mis à l’eau bientôt” confirme Sébastien Josse. “Je m’occupe de la mécanique à bord. Je suis arrivé ce matin et j’ai un contrat de travail jusqu’à fin janvier.” Mais pour en savoir plus : motus. Seule information : “C’est Gilles Chiorri qui m’a appelé pour rejoindre l’équipe de Bruno Peyron”.

Le Niçois Gilles Chiorri serait en effet un des chefs de quart de l’équipage que réunit Bruno Peyron pour naviguer à bord du maxi catamaran. En plus de se côtoyer sur le circuit Figaro, les deux hommes sont aussi originaires de la même région (Sébastien est licencié au YC de Monaco). Voici donc un équipage Méditerranéen qui se met en place autour du Baulois Peyron pour défier les Brestois d’Olivier de Kersauson si Orange et Géronimo partent autour du monde en même temps.

Mais pour le moment, il ne s’agit pas de parler d’équipage. Sébastien comme Gilles n’ont pas l’assurance de faire partie de l’équipage qui fera le convoyage d’Orange vers la Bretagne en janvier. Mais Sébastien a la conviction que ceux qui feront ce convoyage “feront partie de l’équipage définitif pour le Trophée Jules Verne”.

Reste que le skipper du Figaro Créaline, deuxième de la Solitaire 2001, espère faire partie des 10-12 hommes engagés. “Il y a plein de choses à apprendre sur un tour du monde en équipage.” Quant au record, il s’agit de “faire un tour du monde en deux mois, sur la base du record d’Olivier de Kersauson”, soit 71 jours.

En attendant les premières sorties en mer, Mireille Vatine, l’attachée de presse du projet, confirme que le catamaran est actuellement “sous une grande bulle. La mise à l’eau doit avoir lieu dans les jours qui viennent. Pour le moment, il s’agit de remonter les filets, les appendices et de remâter.” Jusqu’au convoyage, une série de test sur les “équipiers pressentis” sera réalisée parmi ces nouveaux venus et des préparateurs de Bruno Peyron fidèles depuis le premier Explorer.


Dans la même rubrique

Trophée Jules Verne : Bruno Peyron défie Olivier de Kersauson autour du monde

Tour du monde à l’envers : Jean-Luc Van Den Heede repartira en octobre 2002

Tour du Monde à l’envers : Jean-Luc Van Den Heede fait demi-tour après le Horn

Tour du monde à l’envers : Jean-Luc Van den Heede a passé le cap Horn


A la une