SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Salon Nautique

Le nouveau Figaro Bénéteau sera présenté en juin

Déjà 20-25 intentions d’achat

jeudi 6 décembre 2001Christophe Guigueno

image 300 x 158La maquette du nouveau monotype. Photos : Ch.Guigueno
Le nouveau Figaro Bénéteau serait-il déjà un succès ? La classe Figaro Bénéteau reconnaît comptabiliser entre 20 et 25 intentions d’achat. Le chantier Bénéteau qui a promis de construire 50 bateaux en un an remplit son carnet de commandes.

Le prototype du nouveau monotype Monotype #sportboats devrait être présenté à Cherbourg au mois de juin. Les Figaristes qui prépareront la Solitaire 2002 pourront prendre le temps de barrer la nouvelle bête qu’ils attendent depuis trois ans. D’octobre 2002 à février 2003, Bénéteau se concentrera alors sur la production en série du monotype Monotype #sportboats . Ils seront livrés à leurs heureux propriétaires à temps pour participer à la deuxième édition du Trophée Banque Privée Européenne Saint Nazaire Dakar en avril 2003.

Lors du salon Salon #Salonnautique , ce n’est qu’un petite maquette qui est présentée sur le stand du chantier. Il y a peu de modifications apparentes sur le plan de Marc Lombard par rapport aux premiers plans qui ont circulé. Le prix reste aussi stable à 650 000 FHT (100 000 Euros).

image 300 x 160La coque mesure 10,09 mètres de long pour 3,45 de large. Le déplacement de 2850 kg annoncé est le même que celui de l’actuel Figaro. Le gain en performance devrait venir du mètre de longueur hors tout gagné. Le chantier n’a pas pu construire un bateau plus léger afin de le faire entrer dans la catégorie A de navigation selon les normes européennes. Sa quille est composée d’un voile en fonte et d’un bulbe en plomb qui tire ses 2,10 mètres pour 1050 kg. Le mât est bien sûr en carbone et il n’y a pas de bout dehors rétractable façon nouveaux quillards.

Sur les 50 bateaux à construire, il reste donc plus de la moitié des bateaux encore à vendre. Pour en réserver un, il suffit de verser un acompte de 25000 F au chantier ou à la classe qui transmet le dossier. Si le nouveau bateau possède une carrière aussi longue que son prédécesseur, son achat à but locatif reste une (très) bonne affaire.


Dans la même rubrique

NATIONAL FIGARO BENETEAU : Yann Eliès (Groupe Générali Assurances) s’impose à Brest


A la une