SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

VOLVO OCEAN RACE

illbruck vainqueur à Sydney

mardi 4 décembre 2001Information Volvo Ocean Race

image 300 x 160illbruck arrive à Sydney à 2 heures GMT ce matin. Photo : Daniel Forster / illbruck
En franchissant en vainqueur, à 01h 22 (heure française – 11h 22 heure locale) la ligne d’arrivée de la seconde étape Cape Town – Sydney, illbruck signait une magnifique victoire, arrachée aux différentes fortunes de mer qui ont éprouvé l’équipage battant pavillon allemand depuis le début de cette manche de 6 550 milles. Les ennuis de illbruck avaient commençé dès la première nuit de course, par une voie d’eau à l’avant qui, sans l’expertise et le sang froid de l’équipage, aurait normalement amené les hommes de Kostecki à rebrousser chemin pour réparer le bateau. Quelques jours plus tard, dans la fureur des 40es, leur girouette électronique est tombée en panne, laissant l’équipage se fier à son seul instinct pour jouer avec des vents furieux et souvent capricieux sur lesquels ils ne pouvaient plus avoir d’informations.

Moins d’1h 10 plus tard, SEB franchissait la ligne au pied de l’Opéra de Sydney, lui aussi digne d’admiration pour sa résistance aux fortunes de mer. Un navigateur (Marcel van Triest) évacué alors qu’il restait près de 2 000 milles à couvrir, un spi déchiré dans un départ au lof dans le Détroit de Bass et, pour finir, une importante voie d’eau à l’avant dans les derniers jours de course. En s’adjugeant de haute lutte la seconde place de cette 2e manche, l’équipage suédois, également détenteur du record absolu de vitesse en 24h avec 460.1 milles, retrouve une confiance fortement ébranlée par une première étape plus qu’en demi-teinte.

1h 40 plus tard, News Corp, « local » de l’étape par son pavillon australien et le nombre important de ses équipiers australiens et néo-zélandais, franchissait la ligne, sans doute un peu frustré de n’avoir pu damer le pion à illbruck et Seb dans la dernière nuit de course pour faire honneur à leurs compatriotes venus en force les acclamer sur les pontons.

Plus à l’arrière, une vraie bataille de chiffonniers opposait les Norvégiens de Djuice et l’équipage de Amer Sports One. Mais c’est Djuice qui, à force de pugnacité, a remporté la 4e place, à 07h43 (heure française), avec 7 mn d’avance sur les hommes de Grant Dalton, effaçant ainsi le mauvais souvenir de leur première étape.

Dans la bataille que se sont livré ces deux concurrents, à coups de changements de voile et de manoeuvres incessantes dans une mer difficile, Grant Dalton, le skipper de Amer Sports One a été gravement blessé hier. Alors qu’il se trouvait à l’intérieur, Grant a été projeté sur une parois du bateau lors d’une embardé du VO 60 sur une mauvaise vague. Le médecin navigateur, Roger Nilson qui a repris pour la seconde fois dans cette étape, son rôle de médecin, pense que Dalton a des côtes brisées et peut-être quelques lésions internes. Aussitôt arrivé, Dalton, qui a du mal à respirer, a été transporté d’urgence à l’hôpital de Sydney.

C’est la seconde urgence médicale pour cet équipage. On se souvient que Keith Kilpatrick avait été évacué il y a une dizaine de jours, au large de l’ île Eclipse, pour cause de graves problèmes intestinaux. L’équipier, qui se porte depuis beaucoup mieux, était sur les pontons pour accueillir Amer Sports One.

Ce matin, Assa Abloy s’emparait de la 6e place à 10h 32 heure française, déçu d’avoir perdu le contrôle de ses adversaires, il y a quelques jours seulement, dans une option hasardeuse à l’entrée du Détroit de Bass.

Les filles de Amer Sports Too, dernier équipage en course dans cette deuxième étape, naviguent actuellement le long des côtes australiennes et s’apprêtent à entrer dans le Détroit de Bass. Il leur reste encore plus de 600 milles à couvrir et elles devraient arriver à Sydney jeudi en fin d’après midi.

Tyco, le huitième concurrent de cette Volvo Ocean Race 2001-2002, est toujours sur le cargo qui le rapatrie sur Sydney, après son retrait de cette seconde manche pour avarie de safran. Il est attendu le 12 décembre dans la journée.


Classement à 10h 04 heure française :

- 1 ; illbruck ; arrivé le 04 DEC à 01h:22 heure française
- 2 ; SEB ; arrivé le 04 DEC à 02:35
- 3 ; News Corporation ; arrivé le 04 DEC à 03:17
- 4 ; djuice ; arrivé le 04 DEC à 7h :43
- 5 ; Amer Sports One ; arrive le 04 DEC à 7h:50
- 6 ; ASSA ABLOY ; arrivé le 04 DEC à 10h:32

- 7 ; Amer Sports Too ; 38 56.56S ; 142 08.72E ; à 633 milles ;à 08.3 noeuds ;ETA : 06 DEC 01 20:08

Classement général provisoire* aux points après deux étapes : Les points sont attribués de la façon suivante : 1er : 8 pts – 2e : 7pts – 3e : 6 pts – 4e : 5 pts – 5e : 4 pts – 6e : 3 pts – 7e : 2 pts – 8e : 1 pts. Les 9 étapes du parcours sont dotées du même coefficient : 1.

- 1 ; illbruck ; 1er – 1er : 16 points
- 2 ; SEB ; 6e – 2e : 13 points
- 3 ; News Corporation ; 3e – 3e : 12 points
- 4 ; Amer Sports One ; 2e - 5e : 11 points
- 5 ; djuice ; 7e – 4e : 7 points
- 5 ; Assa Abloy ; 5e – 6e : 7 points
- 7 ; Tyco ; 4e – Ab avec départ d’étape : 5 points
- 8 ; Amer Sports Too ; 8e – 7e : 3 points

* Djuice et Amer Sports Too font l’objet d’une réclamation de la part du Comité de Course qui devra être jugée dans les prochains jours.


Dans la même rubrique

VOLVO OCEAN RACE : Les premiers VO60 ont passé le Détroit de Bass

image 300 x 158NewsCorp au passage de l’île d’Eclipse. Photo : Rick Tomlinson Electronic Image / Volvo Ocean Race

VOLVO OCEAN RACE : Record de vitesse sous alerte rouge

Volvo Ocean Race : Hervé Jan embarque sur Assa Abloy

Volvo Ocean Race : Neal McDonald est le nouveau skipper de ASSA ABLOY


A la une