SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Route du Rhum

Soixante solitaires attendus à Saint Malo en novembre 2002

samedi 1er décembre 2001Christophe Guigueno

image 300 x 158Le port de Saint Malo en novembre 1998. Photo : Ch.Guigueno
Le Salon Nautique 2001 a été lancé dans une grande salle en mezzanine du premier hall. Loïck Peyron, Thomas Coville, Michel Desjoyeaux ou Karine Fauconnier rejoignent, entre autres skippers, une salle bondée. Il est 11h30 vendredi. C’est la présentation officielle de la Route du Rhum 2002. Avec un an d’avance, ses organisateurs sont prêts, tout comme le site officiel de la course, déjà en ligne.

Depuis la disparition de son inventeur et organisateur, Michel Etévenon, la société organisatrice Promovoile conserve rênes de la course mythique et prépare une septième édition dans la lignée des éditions qui ont vu le jour tous les quatre ans depuis novembre 1978. Filiale du Washington Group, Promovoile, gérée par Laurent Guéchot, s’est associée cette année à Royale Production, Philippe Facque, pour l’organisation de course qui retient Sylvie Viant de L’UNCL comme présidente du comité de course. Quant au marketing et à la communication, c’est le groupe Havas Advertising Sports dirigé par Benjamin de Gennes qui est en charge de sa mise en place.

Cette équipe, proche de celle qui vient d’organiser la Transat Jacques Vabre, a préparé un programme sportif qui diffère peu de celui des éditions précédentes. Les principaux changements, touchent aux classes inscrites, à la phase de départ et à celle de l’arrivée en Guadeloupe.

La ville de Saint Malo qui s’enorgueillit d’être devenu la ville de la Route du Rhum accueillera à partir du 31 octobre pas moins de 60 bateaux. Avec six nouveaux multicoques de 60 pieds en construction cette hiver, la flotte devrait passer de 14 à 20. Ils occuperont donc tout le bassin Vauban au pied de la ville close. Quant aux monocoques de 60 pieds et les voiliers des petites classes, ils viendront s’aligner dans la bassin Dugay Trouin.

L’accent sera encore mis sur les deux grandes classes de 60 pieds, mais les organisateurs ont choisi de laisser la porte ouverte aux ‘amateurs’. Ils ont ainsi conservé les classes de 40 à 45 pieds, et de 45,1 à 50 pieds monocoques et multicoques ! Deux classes (sans doute vides) sont dénommées Classe 1 monocoques et multicoques. Elles prendront en compte les voiliers entre 50,1 et 58 ou 59 pieds. Les deux grandes classes sont bien entendu la Classe ORMA pour les multicoques du circuit de 60 pieds (59 à 60’) et la Classe IMOCA pour les monocoques Open 60 (58 à 60’).

Tout comme pour la Transat Jacques Vabre (elle, organisée par Pen Duick SA), le départ sera décalé. Le 9 novembre 2002, les monocoques IMOCA et les petites classes partiront en premier. Le lendemain, le dimanche 10 novembre, ce sera au tour des multicoques ORMA de s’envoler vers la Guadeloupe.

Le parcours ne change pas. Mais au moment d’atterrir vers l’île des Caraïbes, les voiliers ne contourneront plus la Guadeloupe par le Nord. Il choisiront une route directe par le Sud afin d’aller virer une marque en face de Basse Terre. Il feront ensuite demi tour pour contourner à nouveau la pointe Sud de l’île et venir franchir la ligne d’arrivée devant Pointe Pître.

Le record à battre reste celui de la dernière édition en 1998 par le double vainqueur Laurent Bourgnon en 12 jours, 8 heures, 41 minutes et 6 secondes.

Une course à suivre sur www.routedurhum.org.



A la une