SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Furtif 60 : Naissance d’un monocoque Open

Partie 2 : De la strat, de la résine et les bordés s’ajustent

Le 60 pieds d’Elie Canivenc

vendredi 30 novembre 2001Christophe Guigueno

Deuxième partie en image de la construction du Furtif 60. Les “1100 kg de résine, 1500 m2 de fibre et 6 m3 d’Airex” sont utilisés petit à petit pour construire les bordés latéraux de la coque de 18 mètres de long à bouchain. Photos et commentaires : Elie Canivenc

image 300 x 158 image 300 x 160
Gautier, le roi de la cireuse, oeuvre déjà en prévision du deuxième passavant Le procédé reste, l’échantillonnage diffère. Le panneau de fond de coque pèse près de 350 kilos !
image 300 x 160 image 300 x 159
Un panneau comprenant trois bordés latéraux vient d’être démoulé Samantha, notre fidèle machine à imprégner, sans laquelle l’imprégnation du quadriaxial se serait révélée laborieuse… voire impossible !
image 300 x 160 image 300 x 161
Ca commence à prendre forme ! Plus qu’une série de bordés et c’est fini pour les strats… jusqu’à la prochaine !
image 200 x 283 image 300 x 160
Soizic en Nicolas le jardinier Comment ça marche ? C’est pas compliqué ! De la fibre, des rouleaux, un arrosoir de résine … et pas mal d’huile de coude !

Pour toute information supplémentaire sur le projet Furtif 60 : www.Furtif60.com

Dans la même rubrique

Furtif 60 : Naissance d’un monocoque Open : Partie 1 : Du mannequin à la première peau intérieure

image 300 x 158

Transat Jacques Vabre : Jourdain et Le Cléac’h remportent la catégorie monocoques

Architecture navale : Furtif 60, un projet d’Open 60 bien réel


A la une