SeaSailSurf®

From offshore to inshore: all the news abouts sea sports from 2000

Route du Rhum

Collisions en séries pour Pochet, Cammas et Le Cam puis Huchet

Christophe Huchet a été hélitreuillé jusqu’à Brest après une collision

Monday 11 November 2002Information Route du Rhum

Nouvelle collision entre un cargo et un monocoque sur cette septième édition de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum . Après Loïc Pochet (La Rage de Vivre), c’est autour de Christophe Huchet (Apic A3S) de percuter, dans la matinée, un navire marchand qui naviguait dans son rail, au large d’Ouessant. Après avoir été récupéré dans un premier temps par un navire de commerce, Christophe Huchet a été hélitreuillé jusqu’à Brest Brest #brest . Il souffre d’une luxation de l’épaule et d’une entorse du genou. Il est actuellement en observation dans une clinique brestoise. Il devrait en sortir ce soir. Avec l’aide de la SNSM, il va tout mettre en œuvre pour essayer de récupérer au plus vite son monocoque de 60 pieds.

Cependant, l’ambiance shaker continue sur la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum . Toute la flotte subit des vents de secteur Ouest et une mer forte à grosse, rendant la progression vers la Guadeloupe lente et inconfortable. Des conditions qui devraient perdurer encore jusqu’à la journée d’après demain mercredi. Partis hier dimanche, les multicoques de 60 pieds ont doublé dans l’après-midi leurs homologues monocoques.

Tandis que Jean Le Cam (Bonduelle) panse ses plaies à Camaret (Finistère) suite à l’incroyable scénario qui s’est déroulé lors de cette première nuit de mer, les changements de leaders se succèdent aux fils des classements, établis toutes les quatre heures. Ainsi, à 16h00, c’est Thomas Coville (Sodebo) qui mène la danse devant Francis Joyon (Eure&Loir-Lorenove). Une bagarre, avec les cinq premiers qui se tiennent en moins de 15 milles, à laquelle ne participe plus depuis ce matin l’Italien Giovanni Soldini (TIM), en escale technique à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. depuis 15 heures en raison d’importantes fissures apparues sur l’arrière de sa coque centrale. Ils ne sont donc plus que 14 trimarans à faire route dans le golfe de Gascogne, sur les 18 inscrits au départ. Seul deux ont officiellement abandonné : Groupama (Franck Cammas) et Covefi (Bertrand De Broc).

Du côté de la flotte qui a appareillé samedi, la lutte est toujours aussi rude mais les changements de leader sont plus rares. Ainsi, Roland Jourdain (Sill) tient toujours la pole position des monocoques IMOCA Imoca #IMOCA devant Ecover (Mike Golding), tout comme Franck-Yves Escoffier (Crêpes Whaou !), désormais solide leader en multicoque classe II. Un autre skipper creuse inexorablement l’écart : il s’agit de Régis Guillemot (Storagetek), en tête depuis le départ de la classe 3 sur son monocoque de 13 m de long. Le cousin de Marc Guillemot (Biscuits La Trinitaine - Ethypharm) semble des plus à l’aise dans cette Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum qu’il court pour la toute première fois. Tout comme Yannick Bestaven (République Dominicaine) qui vient se s’emparer de la tête de la classe 2. Rappelons que Yannick, à la barre de son 50 pieds monocoque avait raté son départ suite à une avarie de grand-voile. Il avait quitté St-Malo avec plus de huit heures de retard. Sur les 59 inscrits, 49 sont actuellement en mer après respectivement plus de 48 ou 24 heures de navigation selon l’ordre de départ.

 Nicolas Raynaud

- Jean Le Cam (Bonduelle), en escale à Camaret : « Même dans le pire des scénarios je ne pensais pas que cela pouvait arriver. Je ne savais pas ce que j’avais percuté Quand je suis arrivé sur le bras avant, j’ai vu Groupama écrit à l’envers avec à côté un petit bonhomme et une lampe torche qui m’éclairait ! Ca fait vraiment bizarre. Mon flotteur est entré en collision avec celui de Groupama et j’ai un trou dans le flotteur tribord. »  

- Bertrand de Broc (Banque Covefi), abandon, multicoque ORMA : « J’arrête la course en solitaire. Il faut être à 200% et si on a le moindre tracas, on est plus dedans et c’est votre vie qui est en jeu ». Rappelons que Bertrand a pris cette décision suite au chavirage et à la collision de Bonduelle avec Groupama retourné. Le skipper bigouden sait que la forme qu’il a vu flotter n’était autre que celle du trimaran chaviré. Une peur rétrospective qui a décidé Bertrand à jeter l’éponge.  

- Lionel Lemonchois (Gitana X), 12ème multicoque ORMA : « Ce n’est pas si facile que ça. J’ai eu pas mal de problèmes avec mon pilote automatique et je n’arrive pas à le régler correctement. Je me suis retrouvé 10 fois à contre cette nuit et ça fait pas avancer le bateau très vite. Le plan de pont n’est pas très agréable en solitaire, mais ça je le savais déjà. J’ai hâte que le vent adonne pour enfin pouvoir naviguer au débridé. Pour l’instant le but c’est de ne pas casser. »  

- Roland Jourdain (Sill), 1er monocoque IMOCA Imoca #IMOCA : « Je commence à reprendre mes marques mais je vais avoir du boulot dans les prochaines heures avec l’arrivée du nouveau front. Sinon pour le moment le vent est assez variable mais c’est surtout la mer qui est assez forte. Le bateau tangue, roule et tape mais le principal c’est de ne pas casser. Par contre, je viens d’apprendre le chavirage de Franck, c’est vraiment pas de bol pour lui. »  

- Régis Guillemot (Storagetek), 1er monocoque Classe 3 : « A part un petit souci de drisse de trinquette qui s’est cassée, tout va bien à bord. Je barre un peu mais je préfère me concentrer sur les cartes météo et sur les réglages du bateau. De toute façon ça mouille beaucoup dehors. J’ai réussi à dormir un peu la nuit dernière par tranche de 30 minutes. Il va falloir que je me recale sinon les autres vont revenir assez vite. »  

- Mike Birch (Tir Groupé-Montres Yéma), 9ème monocoque IMOCA : « J’ai eu des gros grains cette nuit, c’était assez musclé. Je viens de virer après avoir fait un grand bord et je pense avoir gagné quelques milles. Je suis assez satisfait de ma position mais de toute façon Bilou fait comme d’habitude une belle course avec son bateau qui marche bien. Je vais maintenant faire un long bord de 12h avant de virer dans le Sud et j’espère aller encore plus Sud pour contourner l’anticyclone. »  

- Patrick de Radiguès (Garnier Belgium), 10ème monocoque IMOCA : « C’est pas un début de Rhum facile. On souffre un peu en mono, alors en multi ça doit être assez le cauchemar. J’ai quelques soucis avec un vérin de pilote qui me fait partir en vrac complet. Je vais essayer de garder le contact mais si j’attaque trop j’ai peur de casser. De toute façon mon objectif c’est d’être dans la première moitié du peloton, je vais tout tenter pour le faire et c’est loin d’être impossible. »  

- Roger Langevin (Branec III), 6ème monocoque Classe 2 : "J’ai fait une erreur tactique. J’attendais une bascule mais malheureusement pour moi elle n’est jamais venue. J’ai quelques problèmes à régler mais j’arrive à reprendre mes marques petit à petit. »


Monocoque 60’ Sill Roland Jourdain 46 19.24’ N  9 40.76’ W  9.9  194  11/11/02 12:30:00  3182.6 

Monocoque Classe 1 FICO’
- Ville de Dinard Bruno Reibel 48 04.32’ N  6 26.48’ W  5.3  189  11/11/02 15:00:00  3350.2 

Monocoque Classe 2 FICO’
- République Dominicaine Yannick Bestaven 47 08.36’ N  8 11.20’ W  8.2  292  11/11/02 15:00:00  3266.4 

Multicoque 60’
- Sodebo Thomas Coville 46 19.24’ N  8 14.72’ W  10.0  288  11/11/02 14:30:00  3249.8 

Multicoque Classe 2 FICO’
- Crepes Whaou! F. Y. Escofier 46 32.56’ N  9 34.40’ W  9.5  289  11/11/02 15:00:00  3201.3 

Abandons : 6
- Groupama (Franck Cammas) ; Banque Covefi (Bertrand De Broc) ; Chaleur Fioul Elan (Didier Le Villain) ; Un autre regard (Nicolas Peitrequin) ; Apics A3S (Christophe Huchet) ; La Rage de Vivre (Loïc Pochet).

Escales : 4
- Bonduelle (Le Cam) à Camaret ; VIM (Josse) à St-Malo ; TIM (Soldini) à Lorient ; Fanatasy-Forest (Grinda) à Roscoff ;



Head news