SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Route du Rhum

Roland Jourdain : "Cela a été une vraie première nuit de Route du rhum"

Départ des multicoques de 60 pieds à 13 heures 45

dimanche 10 novembre 2002Information Route du Rhum

Tous ont choisi de longer plus ou moins les côtes de Bretagne Nord. Les uns ont opté pour du rase-cailloux, les autres restent un peu plus au large jonglant avec la zone du rail des cargos. Et après un peu plus de 12 heures de course pour les flottes monocoques et multicoques 50 pieds, le premier classement de ce dimanche célèbre Roland Jourdain (Sill) en monocoques IMOCA Imoca #IMOCA , Bob Escoffier (Adecco Etoile Horizon) en monocoques 50 pieds, Régis Guillemot (Stroragetek) en monocoques 40 pieds et Claude Thelier (Archipel Guadeloupe) en multicoques de 50 pieds.

VMI démâté après quelques dizaines de minutes de course...
Photo : G.Martin-Raget/Promovoile

« Cela a été une vraie première nuit de Route du rhum Route du Rhum #RouteDuRhum  » lâche Roland Jourdain sur Sill, leader au Classement Général Monocoques IMOCA Imoca #IMOCA de 4 heures du matin. Il poursuit : « Nous longeons les côtes de Bretagne Nord en tirant des bords. Le vent a mollit dans la nuit puis il est en train maintenant de remonter. J’ai 25 à 27 nœuds de vent actuellement, je suis en fin de marée descendante et cela lève un clapot pas terrible. J’ai navigué assez prudemment sans vraiment tirer sur les écoutes… ».

Comme à son habitude, Bilou a bien résumé la situation. Les flottes croisent plus ou moins près des côtes de Bretagne Nord et l’un des favoris de cette septième édition pointe en cette fin de nuit à 35 milles (65 km) de la grande porte Atlantique. « Dans 5 ou 6 heures, j’aurai passé la Pointe Bretagne ! ». 10,7 nœuds de vitesse Vitesse #speedsailing instantanée au moment du pointage pour Sill, 10,2 nœuds pour Virbac de Jean-Pierre Dick qui pointe à 2,1 milles derrière sur le même bord soit tribord amures. « Attendez je vais virer » lâche ce dernier. Puis il poursuit : « Nous sommes dans les cailloux. Le vent a pas mal oscillé en début de nuit ! J’ai du renvoyer de la toile puis le vent est rentré dans les Héauts de Bréhat ! ». La troisième de cette fin de nuit n’est autre qu’Ellen MacArthur sur son Kingfisher à 2,8 milles du leader. En résumé, tous avouent qu’ils n’ont pas vraiment dormi cette nuit.

Etienne Svilarich (Grain de Soleil), deuxième au classement Monocoques Classe 3 derrière Storagetek de Régis Guillemot souffle : « je n’ai dormi qu’une petite vingtaine de minutes cette nuit. Mais la première nuit a été assez tranquille. Je m’attendais à pire… Je n’ai pas encore pris le rythme mais vais le trouver rapidement ! ». Penché sur les classements, l’un des plus jeunes concurrents de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum (22 ans !) inscrit sur un bateau de série soit le Swan 441 de son père ne compte pas lâcher le morceau : « Cela ne commence pas trop mal, j’espère que cela va continuer ! Tant qu’à y être, autant bien le faire, c’est quand même une régate avant tout ! C’est vrai que le près dans ce temps-là convient bien au bateau. Le problème pour l’instant est qu’il faut faire attention car il y a des cargos et des pêcheurs un peu partout ! ».

Côté multicoques 50 pieds, Archipel Guadeloupe de Claude Thelier continue son One-Boat-Show. Il pointe en tête de la classe mais aussi de l’ensemble des flottes monocoques. Après avoir viré la bouée du Cap Fréhel en tête, il a su maintenir le rythme et tenir tête au retour des monocoques 60 pieds. Il a, au pointage de 4 heures, 0,4 mille d’avance sur Roland Jourdain et son monocoque de 18,28 mètres. Franck-Yves Escoffier sur Crêpes Whaou ! est 2e de la classe Multicoques de 50 pieds et pointe à 8 milles derrière le leader de « l’île-Papillon ».

En conclusion on peut dire que le mot d’ordre de la nuit a été vigilance car tous pensent aux cailloux de la Côte bretonne et au rail des cargos avec son trafic incessant. Une zone de jeu Jeu #jeu pas vraiment large et qui laisse peu de temps au repos car il faut actuellement enchaîner les virements de bord. Peu ont dormi cette nuit et la porte Atlantique, même si elle n’est pas loin, sera une petite délivrance. Une petite délivrance que tous savent à portée d’étrave même s’ils pensent à la rotation au Sud-Ouest du vent qui leur « offrira » du près et encore du près dans une mer formée dans les jours à venir.

Seul retour à terre à signaler cette nuit dans ce classement de 4 heures, celui de Didier Levillain sur Chaleur Fioul Elan (Multicoques 50 pieds). En effet, avec un cap au 113 et une vitesse Vitesse #speedsailing de 7,5 noeuds, celui-ci indique que Didier a fait demi-tour. Impossible d’en connaître la raison et de le contacter en cette fin de nuit…

  Pierrick Garenne


OPEN 60
- Sill Roland Jourdain 49 05.16’ N  4 15.12’ W  10.7  295  10/11/02 03:00:00  0.0 
- Virbac Jean Pierre Dick 48 55.12’ N  4 01.60’ W  10.2  296  10/11/02 02:30:00  2.1 
- Kingfisher Ellen McArthur 48 46.24’ N  3 57.56’ W  9.1  216  10/11/02 02:30:00  2.8 
- Temenos Dominique Wavre 48 53.08’ N  3 59.20’ W  7.9  272  10/11/02 03:00:00  7.0 
- Ecover Mike Golding 49 37.88’ N  4 15.28’ W  10.2  295  10/11/02 03:00:00  8.

MONO 50
- Adecco Etoile Horizon Bob Escoffier 49 14.92’ N  3 42.32’ W  5.8  289  10/11/02 03:00:00  0.0 
- Ashfield Healthcare Nick Moloney 49 08.96’ N  3 39.00’ W  8.5  303  10/11/02 03:00:00  0.6 
- Apic A3S Christophe Huchet 48 54.42’ N  2 51.12’ W  7.4  296  09/11/02 23:01:00  7.6 

MULTI 50
- Archipel Guadeloupe Claude Thelier 48 51.12’ N  4 10.00’ W  12.4  301  10/11/02 03:00:00  0.0 
- Crepes Whaou ! F. Y. Escofier 48 57.84’ N  4 00.08’ W  10.0  208  10/11/02 03:00:00  8.0 
- Yachting-casino.com Anne Cazeneuve 49 20.20’ N  3 32.64’ W  9.6  301  10/11/02 03:00:00  31.1 



A la une