SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Route du Rhum

Multis 50 et monocoques au départ à 13h35 et 13h45

vendredi 8 novembre 2002Information Route du Rhum

C’est samedi 9 novembre à 13h35 que sera donné le premier départ de cette Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum 2002. Si les multicoques de classe 2 s’élanceront à l’heure dite, les monocoques de 60 pieds (Imoca Imoca #IMOCA ), de classe II et de classe III couperont la ligne 10 minutes plus tard soit à 13h45. Il seront donc 41 à prendre le départ demain pour 3 500 milles soit un peu plus de 6 500 kilomètres de course.

Le breifing des skippers la veille du départ des monocoques
Photo : G.Martin-Raget

C’est maintenant dans quelques heures que la septième édition de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum sera lancée. Deux départs distincts pour quatre classes de bateaux. Le premier départ sera celui des multicoques de Classe II qui compte 8 inscrits (à 13h35) puis il sera suivi 10 minutes plus tard par les monocoques de 60 pieds (18,28 mètres) avec 19 inscrits, les monocoques de classe II (50 pieds) avec 9 inscrits et ceux de classe III avec 5 inscrits. Les top départ seront donné par Monsieur le Ministre des Sports Jean-François. La ligne de départ est comme il se doit au large de la Pointe du Grouin. Puis les flottes rejoindront soit en tirant des bords soit sur un seul bord en fonction de la direction du vent qui devrait être d’Ouest Nord-Ouest une bouée à virer mouillée au large du Cap Fréhel. Cette bouée sera la seule et unique marque à virer avant la Guadeloupe. Plus de 6 500 kilomètres de course que les concurrents les plus rapides devraient atteindre dans environ deux semaines.

  Aux aurores… Samedi, la journée va commencer aux aurores pour la flotte des monocoques et des multicoques de classe II. A terre, on pourra assister à la longue transhumance du passage des écluses : de 7h00 à 10h00, les solitaires transiteront du bassin Duguay-Trouin jusqu’à la ligne de départ. Sur l’eau, il sera plus difficile de s’approcher des bateaux. Le pourtour de la zone de départ, délimitée par 12 bouées jaunes et tout autant de semi-rigides sera interdit au public de 12h00 à 14h00. Même régime autour de la bouée de dégagement du Cap Fréhel (cernée par quatre bouées jaunes) qui sera protégée jusqu’à 17h00. Enfin, une troisième zone englobant ces deux points de passage sera interdit à la navigation à voile, le mouillage, la pêche ou la plongée et les véhicules nautiques à moteur. Rappelons que les concurrents engagés dans la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum sont prioritaires sur toute embarcation…

  Maniables… Pour ce qui sont des conditions de navigation attendues, Philippe Facque (Directeur de course) déclarait ce jour : « Nous devrions avoir 15 à 20 nœuds de vent donc des conditions très maniables. Même chose dimanche normalement... Nous aurons même peut-être des petites éclaircies ! ». Il poursuivait concernant les mesures de sécurité prises sur la zone de départ : « Nous avons mis en place des mesures de surveillance importantes mais il y aura du vent d’Ouest ce qui obligera les bateaux à tirer des bords. Cela ne facilitera pas la tâche ! Mais il est clair que nous faisons appel à la bonne raison des gens qui seront sur des bateaux. Maintenant, place à la course ! »

  Instants choisis d’avant départ :

 
- Mike Birch (Tir Groupé-Montres Yéma, Monocoque 60 pieds) : « Oh ! Les difficultés sont nombreuses… Surtout les premiers jours où l’on n’est pas encore dans le bain et où les conditions sont généralement très musclées et où malheureusement la casse arrive… Sans parler de secrets de victoire, je crois que la négociation des premiers jours et de la sortie du Golfe de Gascogne sont fondamentales ainsi que la rapide adaptation du marin aux éléments »

 
- Dominique Wavre (Téménos, Monocoque Imoca Imoca #IMOCA ) : « Pour une épreuve telle que le Rhum, on doit donner cent pour cent du skipper et du bateau dès les premiers milles. On sait que l’on va logiquement vers une amélioration des conditions météo sur la fin du parcours. Par conséquent on en garde moins "sous la pédale". L’épreuve est courte, moins de 20 jours : on ne peut pas se permettre une gestion trop sécuritaire du matériel sous peine de se retrouver très vite en queue de peloton »

 
- Mike Golding (Ecover, Monocoque Imoca Imoca #IMOCA ) « Cela va être normalement des vents forts pour les premiers jours et de tendance Ouest. Donc clairement notre boulot va être d’aller le plus loin possible face au vent avant de pouvoir attraper la rotation du vent ! »

 
- Nick Moloney (Ashfield Healthcare, Monocoque 50 pieds) : « Pour moi, cela va être comme le départ de la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat 1999 ! Je suis très réservé quand aux conditions de navigation du départ mais nous avons travaillé dur depuis les derniers mois et avons beaucoup navigué dans la brise et au près. J’ai navigué 3 500 milles dans des vents forts et de face et fait beaucoup de modifications pour améliorer les performances du bateau dans ces conditions »

 
- Roland Jourdain (Sill, Monocoque Imoca) : « Pour moi la Route du Rhum, c’est une semaine de thalasso puis une semaine de solarium ! Plus sérieusement, c’est un 400 mètres par rapport à un marathon… Il faut se donner à fond tout en gérant la distance et la durée ».

 
- Ellen MacArthur (Kingfisher, Monocoque Imoca) : « Sans hésiter, je dirais que Bilou (Roland Jourdain) est l’homme à battre car c’est lui qui domine la flotte . Mais je suis vraiment impatiente de prendre le départ pour courir contre lui et les autres skippers de 60 pieds. Mike Golding a aussi tout à gagner. Il a un bateau très rapide et il fait partie des favoris ».

 
- Miranda Merron (Un Univers De Services, Monocoque Imoca) : « Je ne pousserais pas le bateau trop fort au départ. Je ferais tout tranquillement et serais très prévoyante dans mes manœuvres… »

 
- Jean-Pierre Dick (Virbac, Monocoque Imoca) : « Cela va être un départ de Rhum fidèle à sa réputation soit avec du vent ! Il faudra être méfiant et attentif. Le plus dur va être de savoir quelle route choisir et à quel moment il faudra venir jouer près des cailloux, ce qui est loin d’être évident avec ce type de bateau ! ».

 
- Yannick Bestaven (République Dominicaine, Monocoque Classe II) : « Nous allons avoir 15 à 20 nœuds de vent au moment du départ soit des conditions maniables. Mais nous savons tous que cela va vite se dégrader et que l’on va faire du près dans du vent et une mer forte. Nous sommes tous préparés à cela et il faudra avoir le sens marin pour savoir quand il faudra lever le pied. On sait que cela va cogner fort et qu’il ne faudra pas attaquer comme des fêlés. Il faudra avant tout penser à gérer le matériel »

 
- Sébastien Josse (VMI, Monocoque Imoca) : « Cela va être stressant comme départ avec beaucoup de bateaux accompagnateurs. Il faudra être vigilant. Par contre ce qui est bien, c’est que l’on aura pas 45 nœuds de vent tout de suite. Nous allons un petit moment pour nous mettre en jambe avant d’arriver dans le vent fort. On devrait avoir le temps de sortir de la Manche avant d’avoir du gros temps… »

  Les temps de référence sur le parcours Saint-Malo à Pointe à Pitre pour les classes au départ demain :   Monocoque IMOCA :
- Yves Parlier sur Cacolac d’Aquitaine (1994) : 15j 19h 23’ 35s

Monocoque Classe II :
- Ellen MacArthur sur Kingfisher (1998) : 20j 11h 44’ 49s

Multicoque Classe II :
- Franck-Yves Escoffier sur Deleage Diazo (1998) : 19j 16h 16’ 27s

  Evolution des temps de course depuis 1978 :
- 1978 : Kriter V (Michel Malinovsky) : 2e au classement scratch en 23j 07h 01’ 13s
- 1982 : Kriter VIII (Michel Malinovsky) : 10e au classement scratch en 19j 16h 15’ 38s
- 1986 : Macif (Pierre Lenormand) : 12e au classement scratch en 23j 07h 50’ 56s
- 1990 : Ecureuil d’Aquitaine (Titouan Lamazou) : 11e au classement scratch en 17j 14h 15’ 17s
- 1994 : Cacolac d’Aquitaine (Yves Parlier) : 3e au classement scratch en 15j 19h 23’ 35s
- 1998 : Aquitaine Innovations (Thomas Coville) : 9e au classement scratch en 18j 07h 53’ 32s

  Liste des concurrents au départ samedi 9 novembre

Classe IMOCA monocoques 60 pieds (17 partants)
- Wavre Dominique Temenos
- MacArthur Ellen Kingfisher
- Seeten Joé Arcelor-Dunkerque
- Leblanc Georges Ciments St Laurent-Océan
- Koch Antoine L’héautontimoroumenos
- Birch Mike Tir Groupé-Montres Yema
- Golding Mike Ecover
- Dick Jean Pierre Virbac
- Canivenc Elie Furtif 60
- Josse Seb VMI
- Favre Patrick Millimages-Gédéon
- Jourdain Roland Sill
- Munduteguy Didier 60e Sud
- Merron Miranda UUDS
- De Radigues Patrick Garnier Belgium
- Pochet Loick La Rage de Vivre
- Lescot Frédéric Dinan Pays d’Entreprises

  Monocoques Classe I (2 partants)
- Reibel Bruno Ville de Dinard
- Peitrequin Nicolas Un Autre Regard Ensemble Pour l’UNHCR

  Monocoques Classe II (9 partants)
- Escoffier Bob Adecco Etoile Horizon
- Langevin Roger Branec III
- Coquelin Luc Florys
- Moloney Nick Ashfield Healthcare
- Huchet Christophe Apic A3S
- Bestaven Yannick République Dominicaine
- Surtel Clément Laiterie de St Malo
- Vache Hervé Mille Visages
- Durand Jean François Défi Vendéen

  Monocoques Classe III (5 partants)
- Thiriez Jérôme Passion Entreprendre
- Svilarich Etienne Grain de Soleil
- Grinda Alain Fantasy Forest
- Guillemot Régis StorageTeck
- Humphreys Conrad Hellomoto

  Multicoques Classe II (8 partants)
- Thélier Claude Archipel Guadeloupe
- Levillain Didier Chaleur Fioul Elan
- Cleris Hervé Vaincre la Mucoviscidose
- Escoffier Frank-Yves Crêpes Whaou !
- Quintin Pascal E-Sat/Tri Sélectif
- Morvan Patrick Groupe France Epargne
- Cazeneuve Anne Yachting-Casino.com
- Guennec Pierre-Yves Lehning-Lapeyre- Blanchet-Gourbeyre

  Brèves

 
- Pour suivre le départ… Il sera possible de suivre en léger différé le premier départ de cette septième édition demain sur France 3 entre 14h45 et 15h15. Tous à vos petits écrans…

 
- Nouveau nom… Patrick Favre le skipper d’Atlantica soit le légendaire « cigare rouge » de Jean-Luc Van Den Heede qui avait terminé second de la dernière édition de la Route du Rhum s’appelle dorénavant Millimages-Gédéon.

 
- Bateau virtuel… La Société Nationale de Sauvetage en Mer aura son bateau sur cette Route du Rhum ! Virtuel certes, ce bateau avancera selon les risées des euros qui tomberont dans son cockpit. En clair, à chaque euro verser le bateau avancera de 10 mètres. Ce bateau prendra donc le départ demain et pour l’aider il suffit de se connecter sur le site www.10metres1euro.org ou d’envoyer les chèques à la SNSM Paris, dans une des 230 stations ou des 26 centres de formation. « Avoir un bateau SNSM avec nous sur la Route du Rhum, c’est rassurant même si c’est virtuel car on sait que plein de gens passionnés et courageux nous suivent du coin de l’œil et, si besoin, risqueront leurs vies pour sauver la nôtre déclare Franck Cammas (Groupama, multicoque Orma). Souhaitons donc la victoire pour le bateau SNSM dans la Route du Rhum ! ». « Parfois ça fait du bien de jeter son argent à l’eau lâche de son côté Roland Jourdain (Sill, monocoque Imoca). Du bien à la SNSM, mais un jour ou l’autre à n’importe qui d’entre nous peut-être… ».

Pierrick Garenne


Météo à venir (source Météo-France)

Situation générale le vendredi 8 novembre 2002 a 9h30 UTC et évolution :
- Dépression 998 hpa sur les Orcades se décale vers le sud-est. Elle est prévue 993 hpa sur la Pologne le 09 a 12 UTC. Perturbation associée traversant la Bretagne aujourd’hui. Dépression 963 hPa au sud-est immédiat de Terre-Neuve se décale vers le nord-est : elle est prévue 967 hPa par 57 Nord 40 Ouest le 09 a 00 UTC puis reste quasi-stationnaire. Elle se prolonge par un talweg vers le sud dans lequel s’isole un minimum prévu 993 hPa par 46 Nord et 35 Ouest le 09 a 00 UTC puis 968 hPa par 58 Nord et 25 Ouest le 10 a 00 UTC. Anticyclone 1032 hPa sur les cotes portugaises se décale lentement vers le sud.

Prévisions Saint-Malo pour samedi 09 novembre de 00h a 24h UTC :
- Ouest a Nord-Ouest 5 ou 6. Rafales a 30/35 nœuds s’atténuant l’après-midi. Mer devenant forte. Averses éparses.

Pour CASQUETS : Ouest 6 mollissant 5 a la mi-journée. Rafales 35 nœuds s’atténuant l’après-midi. Mer forte devenant agitée l’après-midi.

Pour OUESSANT : Ouest a Nord-Ouest 6 ou 7 mollissant 5 en matinée. Rafales 40 nœuds mollissant régulièrement en cours de journée. Mer forte s’atténuant provisoirement l’après-midi.

Tendance ultérieure pour les prochaines 48 heures :
- Persistance d’un flux d’Ouest 4 a 6 se renforçant Sud-Ouest 6 ou 7 (menace de 8) lundi a la mi-journée sur Ouessant, Sole, Iroise, Pazenn.

Départs
- Le départ des multicoques classe 2 et 3 sera donné samedi 9 novembre à 13h35
- Le départ des monocoques Imoca 60 pieds et des monocoques classe 1, classe 2 et classe 3 sera donné samedi 9 novembre à 13h45
- Le départ des multicoques Orma 60 pieds sera donné le dimanche 10 novembre à 13h45



A la une