SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

America’s Cup

Le GBR Challenge ouvre sa base à Auckland

jeudi 22 novembre 2001Christophe Guigueno

Après 14 ans d’absence dans la première épreuve sportive du monde créée dans leurs eaux, les Anglais viennent de concrétiser leur retour dans la Coupe de l’America en ouvrant leur base à Auckland.

image 300 x 158 GBR Challenge Chairman & CEO Peter Harrison (centre) en compagnie du General Manager David Barnes (à gauche) et du Sailing Manager Ian Walker. Photo : Nigel Marple / ALLSPORT.

Il s’agit de la base numéro 8 que le GBR Challenge occupe dorénavant dans le but de participer à la prochaine Louis Vuitton Cup, sélective pour la Coupe de l’America 2003. Peter Harrison, le président du défi a prévenu tout le monde de ses ambitions lors de la présentation officielle de la base : “Ce défi n’est pas un défi unique ! D’abord nous avons quatorze ans à rattraper et surtout nous avons fait des choix stratégiques sur du long terme.”

“Nous avons parfaitement conscience de la marge de progression que nous devons gravir mais nous avons l’ambition de ramener la Cup au Royaume Unis. Nos résultats obtenus lors du Jubilé face aux Team New Zealand et Prada ont eu un certain impact... Mais il y a encore du chemin à parcourir.”

Les Anglais sont ainsi quelque peu en avance sur des défi comme celui des Français qui n’ont toujours pas de base en Nouvelle Zélande et n’ont pas encore les moyens de naviguer sur place. Le GBR Challenge quant à lui dispose de cette base n°8 qui comprend une voilerie, des bureaux, un grue et un ponton.

Deux bateaux sont déjà en service depuis que GBR 52 a rejoint GBR 44 la semaine dernière. Toute l’équipe va donc s’y entraîner à deux bateaux avant de revenir en Europe au mois de mars. Cet à ce moment que sera mis à l’eau le nouveau Class America anglais. (Au même moment que le premier IACC boat du Défi.)

“Notre équipe, dont David Barnes et Ian Walker, termine ainsi son transfert vers Auckland entamé en douceur il y a deux mois” a ajouté Peter Harrison. “Nous sommes maintenant familiers de la baie d’Hauraki et nous allons continuer à nous entraîner ici pour tirer profit du plan d’eau de la Louis Vuitton Cup.”

Comme les autres challengers, le GBR Challenge va effectuer des simulations à deux bateaux dans la baie d’Auckland.


Dans la même rubrique

America’s Cup : Les quilles tombent à Hauraki

America’s Cup : Un nouveau Class America français entre en chantier


A la une