SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Solitaire du Figaro

Les Solitaires à l’épreuve du près dans le golfe de Gascogne

lundi 26 août 2002Information Solitaire du Figaro

« Une fois la route, trois fois la peine ». Quand le vent dans le nez souffle pile dans la direction dans laquelle les voiliers se désespèrent à aller, voilà qui complique la donne. Allure très technique et tactique, le près n’a pas son pareil pour mettre en éveil les réflexes de régatiers. Pour les solitaires, l’honneur est dans le près du golfe de Gascogne, qu’ils sillonnent dans tous les sens à coups de virements de bord. L’enjeu est d’envergure : c’est sûr, le premier qui verra Ouessant, verra les devants du classement !

Au près, le golfe cogne. Un peu, beaucoup… forcément. « La mer s’est formée : dure, hachée et abrupte. Les vagues sont petites et il faut les escalader une à une. Les petits Figaro Bénéteau jouent malgré eux à saute-mouton », témoigne Denis Horeau du bateau Comité de Course. Rajoutez un ciel, tantôt à grains, tantôt percé par les rayons de soleil et un vent oscillant, instable… et vous avez tous les ingrédients d’une laborieuse remontée. Cela n’a rien en effet d’une partie de plaisir mais tout d’un jeu très tactique, à hauts risques. « Dans ces conditions, les skippers jouent les oscillations du vent et suivent le bord rapprochant. Un coup tribord, un coup bâbord et de nouveau coup tribord… » explique Christian Gout, Directeur de Course Adjoint.

Le gros des troupes progresse en effet relativement groupé, à 30 milles environ en dessous de la route directe. Mais déjà trois tendances se confirment avec la constitution de petits « paquets », qui jouent les variations du vent, changeant d’amure au gré des adonnantes et des refusantes. S’échangeant aussi les premières places dans les relevés Argos à tour de rôle. Le plus à l’est, on voit d’abord Thierry Chabagny (Petit Navire), actuel leader. Sur sa route, il est suivi par Alexandre Toulorge (Cherbourg-Crédit Mutuel), très en forme depuis le coup d’envoi de l’ultime étape qui le ramène à la maison. Au centre, ça se bouscule. Là se regroupent quelques pros du près, qui jouent toute l’alchimie du cap et de la vitesse : Nicolas Troussel (Galinette) et Jérémie Beyou (Delta Dore), bien sûr. « On navigue pas loin les uns des autres mais on ne se voit pas dans le clapot cassant. Il ne faut pas lâcher la barre, le pilote n’est pas très bon dans ces conditions… Je fais ma course sans trop me soucier des autres, je suis le vent », confie à la vacation celui réputé pour faire des merveilles contre la brise. Ces deux là sont talonnés un peu plus sur leur gauche par Eric Drouglazet (David Olivier), Sébastien Josse (Créaline), Vincent Riou (PRB). Ce tandem est lui-même suivi par Charles Caudrelier Benac (Bostik Findley) et Kito de Pavant (Malice). Plus à l’ouest progresse la bande des conquérants du vent de nord-ouest, parmi lesquels figurent Ronan Guérin (Saint Nazaire-Escal’Atlantic) et Gilles Chiorri (32 01 de Météo Consult). Ne cherchez plus, la situation est très tactique et chacun trace son sillon à l’ombre des oscillations du vent contraire. Figaro-ci, Figaro-là…

Ces forces en présence progressent désormais tribord amures dans du vent de nord- nord est et dans l’attente d’une bascule à gauche accompagnée d’un regain de vigueur jusqu’à 20-25 noeuds. Encore et toujours proches les uns des autres, puisque les vingt premiers évoluent dans un rayon de moins de cinq milles. Tous dessus ! « 24 heures de près et pas la moitié de la route déjà faite. C’est pénible, il faut être aux réglages tout le temps. Mais quand on se bat pour les premières places, on s’accroche », lâche Nicolas Troussel au meilleur de son art de la régate. Il n’est pas le seul et tous n’ont pas fini d’exploiter toutes les bascules pour se propulser en tête à Ouessant, passage à niveau désigné à l’issue de cette bataille de virements de bord. « A priori, je suis dans le bon wagon, se réjouit Eric Drouglazet. On a une mer un peu casse-bateaux et on est mieux en monocoque qu’en multicoque ! On prend tout dans la colonne vertébrale quand le bateau retombe dans les vagues. Ce n’est pas terrible pour les bonhommes ! La route est encore longue mais après Ouessant, on n’aura plus de bords à tirer. Ce sera un bon passage pour déclencher le chronomètre, on en saura plus sur le classement général ». Pointés à 170 milles de l’île bretonne, les premiers solitaires y sont attendus demain en fin d’après-midi. Sûr qu’on verra alors les champions de l’épreuve du près…

Echos du large
- Kito de Pavant (Malice) : « Tout allait bien et j’avais une bonne vitesse. J’ai passé Gildas Morvan avec Jérémie Beyou. Puis j’ai malheureusement pris un casier dans la quille et je ne l’ai pas vu tout de suite. Je l’ai traîné pendant 4 heures, j’avais jusqu’à 100 mètres de bout en dessous. J’ai dû faire marche arrière pour bien me dégager et m’y reprendre à plusieurs fois. J’ai perdu 2 milles sur les bateaux de tête et je suis très déçu d’avoir perdu des places comme ça ! »

- Alexandre Toulorge (Cherbourg-Crédit Mutuel) : « J’ai fait une bonne nuit et tiré les bons bords. Mais j’aime bien le près. La maison n’est pas loin et cela me motive de rentrer chez moi, même si j’ai un peu de mal à faire avancer le bateau et à lui donner la vitesse que je lui souhaite. Ouessant et le Raz Blanchard sont les deux passages à niveau avant Cherbourg-Octeville. C’est une ville accueillante et j’espère qu’il y aura beaucoup de monde à l’arrivée. »

Laure Faÿ


Classement à 15h00
- Rg Skipper N° Bateau Jour Heure Lat Long Cap Vit Vmg Dist
- 1 CHABAGNY Thierry 147 Petit Navire Le Bon Goût du Large 26/08 15:00 340,10nm 45°32,9N 05°57,1 346 6,3 5,7
- 2 TROUSSEL Nicolas 136 Galinette 26/08 15:00 à 0,40nm 45°34,1N 06°06,1 344 6,1 5,3
- 3 BEYOU Jérémie 3 Delta Dore 26/08 15:00 à 0,60nm 45°34,6N 06°10,2 342 6,1 5,1
- 3 VICARIOT Philippe 44 Thales 26/08 15:00 à 0,60nm 45°33,7N 06°05,8 343 6,2 5,3
- 5 TOULORGE Alexandre 35 Cherbourg - Crédit Mutuel 26/08 15:00 à 0,90nm 45°32,3N 05°58,8 350 6,1 5,6
- 6 KOCH Antoine 10 Saunier Duval 26/08 15:00 à 1,00nm 45°33,5N 06°06,8 343 6,1 5,2
- 7 ELIES Yann 9 Groupe Générali Assurances 26/08 15:00 à 1,80nm 45°32,8N 06°07,0 343 6,0 5,1
- 8 DROUGLAZET Eric 1 David Olivier 26/08 15:00 à 2,10nm 45°34,2N 06°16,0 336 6,1 4,7
- 9 JOSSE Sébastien 2 Créaline 26/08 15:00 à 2,70nm 45°33,5N 06°15,5 336 6,2 4,7
- 10 RIOU Vincent 85 PRB Produits de Revêtement du Bâtiment 26/08 15:00 à 2,80nm 45°33,3N 06°15,2 334 6,1 4,5

Dans la même rubrique

Solitaire du Figaro : Nicolas Troussel mène l’étape au petit jour

image 300 x 158Nicolas arrivant aux Sables dans le peloton de tête... Photo : Ch.Guigueno / Pipof.com/voile

Solitaire du Figaro : Gijon - Cherbourg, l’étape de tous les enjeux

Solitaire du Figaro : A 24 heures de la belle pour les skippers Créaline

image 300 x 158Photo : Armel Le Cléac’h avec Sébastien Josse au vent au départ des Sables. Ch.Guigueno / Pipof.com/voile

Solitaire du Figaro : Pas de répit, pas de repos pour les solitaires


A la une