SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Solitaire du Figaro

Excès de vitesse au pays des latitudes celtes

lundi 12 août 2002Information Solitaire du Figaro

10 nœuds de moyenne sur les dernières heures ! Les petits Figaro Bénéteau de 9,14 mètres ont atteint, sous spi, des vitesses hallucinantes pour leur gabarit. Tous dessus dans des conditions de vent et de mer corsées… à quelques milles les uns des autres. Les hommes et les bateaux ont été malmenés. Mais tout le monde s’en sort l’étrave haute, même si un premier bilan révèle que des avaries en série jalonnent cette entrée en matière pour le moins musclée.

Ca pulse et ça pousse devant dans le vent ! Ce matin à 4 heures (heure française), la flotte avait déjà laissé les Scilly dans les tableaux arrières, les étraves plantées vers la pointe Bretagne. « C’est exceptionnel de tenir à 10 nœuds de moyenne sur une longue distance. Franchement, si c’est le cas sur une transat dans les alizés, on n’assiste pas à ça tous les jours », raconte Denis Horeau, Directeur de Course, qui suit les skippers dans leur course folle au cœur la tempête dans les latitudes celtes. De mémoire de vieux loup de mer, rarement on a vu en effet une telle cavalcade nocturne à coups de surfs endiablés dans la houle formée. Ambiance Whitbread au cœur de l’été, entre l’Irlande et le sud de l’Angleterre !

Cette nuit, la mer a fait le gros dos, le vent s’est déchaîné. Leurs réflexes de solitaires pris au cœur de la baston sur le qui-vive, les concurrents ont fait une belle démonstration de leur sens marin. 30 nœuds de vent de nord-ouest au plus fort de la nuit et une mer très formée : les Figaro, n’ont pas fait dans la dentelle pour avaler et dévaler la Mer Celtique à vitesse grand V. Tous schuss ! « A fond », les skippers ont abattu les milles, profitant de chaque vague pour tracer leur sillon au plus près de la route directe. Tendus vers l’île d’Ouessant, ils ont déjà parcouru pas moins de 163 milles, soit plus du tiers du parcours de 439 milles pour rallier les Sables d’Olonne.

Qu’importe la tempête ! Boulonnés à la barre pour tenir le spi hissé haut malgré les paquets d’embruns reçus en pleine figure, les 38 concurrents ont connu le pire au cœur de la nuit. Mais ce matin, force est de constater que les premiers ne se lâchent pas d’une semelle. A une poignée de micro-milles les uns des autres, on a vu Eric Drouglazet (David Olivier), Gildas Morvan (Cercle Vert), Sébastien Josse (Créaline) et Kito de Pavant (Malice) prendre tour à tour la tête… Les rois de la brise devant ! Au dernier classement, les huit premiers concurrents progressent dans un mouchoir d’1,8 milles et les 19 premiers dans un rayon de 8,5 milles. On salue au passage la progression de la seule femme de la course, Jeanne Grégoire (Département de l’Aisne). A 4 heures, la « miss » de la flotte pointait fièrement première bizuth, en 14e position à moins de 5,7 milles du chef de file.

Malgré ces conditions éprouvantes, les concurrents se portent bien. Seul le matériel, notamment les voiles, ont trinqué dans cette bataille nocturne, les départs au tas et autres « vracs » qui vont avec. On ne compte plus les spis déchirés et explosés, qui feront cruellement défaut dans des vents plus légers. Déjà Eole a calmé ses ardeurs et le baromètre monte en flèche. Preuve que la dorsale attendue arrive au galop et que les vents vont faiblir, permettant aux hommes et au matériel de sécher, avant Ouessant que les premiers pourraient doubler en début de soirée.

Echos du large

Dix skippers ont signalé des avaries à la Direction de Course en mer. Voici un rapide bilan matériel de la nuit écoulée : 6 spis déchirés, 2 problèmes d’électronique (NKE et pilote), 2 soucis de VHF, 1 tangon cassé, 1 génois déchiré, 1 GV déchirée sur 1m dans le bas, 2 écoutes de spi endommagées…

- Jérémie Beyou (Delta Dore) : « C’est parti, j’ai fait un beau planté par l’avant. Le bateau est resté arrêté le nez dans l’eau pendant 2 ou 3 secondes, il est parti au lof. Il y avait 30 nœuds, c’est sûr, c’était un peu chaud. Dans la nuit, il y avait un peu d’air, le problème c’est que j’ai voulu remettre le grand spi, je me suis raté dans la manœuvre et quand enfin il a enfin voulu monter, il a explosé. Je n’ai plus que mon petit spi pour finir, à moins de bricoler le grand. C’est ch… ! Il y a d’autres sensations que sur la première étape, ça va vite certes dans ces allures là, mais les Figaro ne sont jamais stables, et c’est plutôt stressant…j’espère que le prochain modèle sera un peu plus stable. »

Laure Faÿ


Classement le 12/08 à 04:01
- Rg Skipper N° Bateau Jour Heure Dist. Parc. Lat Long Cap Vit Vmg Dist
- 1 DROUGLAZET Eric 1 David Olivier 276,30nm 49°35,8N 06°39,3 159 8,8 8,6
- 1 MORVAN Gildas 4 Cercle Vert à 0,00nm 49°35,4N 06°40,3 158 8,6 8,5
- 3 ELIES Yann 9 Groupe Générali Assurance à 0,30nm 49°36,5N 06°38,5 159 8,5 8,3
- 4 DE PAVANT Christophe 8 Malice à 1,40nm 49°39,8N 06°33,4 156 7,8 7,7
- 5 RIOU Vincent 85 PRB à 1,60nm 49°36,8N 06°41,3 159 8,8 8,6
- 5 JOSSE Sébastien 2 Créaline 0 à 1,60nm 49°40,1N 06°33,5 155 7,8 7,8
- 7 CHABAGNY Thierry 147 Petit Navire Le Bon Goût du Large à 1,70nm 49°36,8N 06°41,6 160 8,8 8,5
- 8 VICARIOT Philippe 44 Thales à 1,80nm 49°38,0N 06°39,2 157 8,5 8,4
- 9 PETIT Benoit 201 Top’Océan à 3,10nm 49°40,3N 06°37,3 158 7,6 7,4
- 10 BEYOU Jérémie 3 Delta Dore à 3,30nm 49°40,6N 06°37,0 156 7,6 7,5
- 11 AUDIGANE Sébastien 46 Sport Sans Frontières à 4,20nm 49°41,2N 06°38,4 157 8,2 8,1
- 12 GUERIN Ronan 150 Saint-Nazaire / Escal’Atlantic à 4,40nm 49°41,8N 06°37,5 160 7,6 7,4
- 13 NABART Laurent 27 Ajaccio Corse du sud à 5,40nm 49°41,9N 06°40,0 160 8,1 7,9
- 14 € GREGOIRE Jeanne 18 Département de l’Aisne à 5,70nm 49°42,5N 06°39,4 159 8,0 7,8
- 15 TROUSSEL Nicolas 136 Galinette à 6,00nm 49°42,2N 06°40,9 159 8,2 8,0
- 16 CAUDRELIER Charles 5 Bostik Findley à 6,30nm 49°45,7N 06°32,9 154 7,0 7,0
- 17 € RIOU Gwénaël 42 Espoir Crédit Agricole à 6,70nm 49°42,5N 06°42,4 154 9,0 8,6
- 18 TABARLY Erwan 7 Thales - Armor Lux à 7,70nm 49°45,3N 06°38,3 164 7,9 7,7
- 19 € GREGOIRE Yann 33 Sailfast.Biz Gestion Projet Voile à 8,40nm 49°43,7N 06°44,4 158 8,2 8,1
- 20 LE CLEAC’H Armel 6 Créaline à 11,00nm 49°48,8N 06°38,9 157 7,2 7,1

Dans la même rubrique

Solitaire du Figaro : Drouglazet favori et premier lancé vers Les Sables d’Olonne

image 300 x 158Le Brestois Sébastien Audigane. Photo : Ch.Guigueno

Solitaire du Figaro : Josse et Le Cléac’h prêts pour la deuxième étape vers Les Sables

image 300 x 158Armel et le Créaline n°6 au départ de Boulogne sur Mer il y a une semaine. Photo : Ch.Guigueno

Solitaire du Figaro : Les amateurs qui ferment la marche...

Solitaire du Figaro : Cascades d’arrivées serrées derrière Antoine Koch à Crosshaven


A la une