SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Solitaire du Figaro

Drouglazet favori et premier lancé vers Les Sables d’Olonne

Une "étape de sanglier" entre Crosshaven et la Vendée

dimanche 11 août 2002Information Solitaire du Figaro

image 300 x 158Le Brestois Sébastien Audigane. Photo : Ch.Guigueno
Bye, bye Crosshaven… Lancés dans le deuxième étape de La Solitaire du Figaro, les 38 skippers ont mis le cap sur Les Sables-d’Olonne, terre-promise des marins solitaires qui partent pour en baver. C’est d’ailleurs un run d’envergure, avec des conditions musclées pour commencer, qui attend la flotte dans les premiers milles en Mer Celtique. Comme le lance à la cantonade Benoît Petit (Top’ Océan) sur les pontons irlandais : « va y avoir du sport ! ». Ce qui n’est pas pour déplaire à un certain Eric Drouglazet (David Olivier)…

« Au taquet ! » confirme Sébastien Audigane (Sports Sans Frontières). « Une étape de sangliers », évalue Jean-Paul Mouren (M@rseille Entreprises). Dimanche matin, la fébrilité est de mise… et c’est en retard que les skippers larguent les amarres : pas trop pressés d’aller se frotter à Eole qui a promis de cueillir la flotte au saut du deuxième départ avec des vents d’ouest-nord ouest plutôt corsés et des rafales jusqu’à 35 nœuds au gré des grains.

De bon matin sur les pontons de Crosshaven, chacun peaufine sa préparation. Bonnets vissés sur les oreilles pour quelques uns, les bottes déjà chaussées pour d’autres… tous s’appliquent à s’emmitoufler pour des premières heures mouillées-salées. « Pour moi, c’est le repas du soir et la lampe frontale bien en poste dans le cockpit… j’ installe la maison dehors parce qu’il va falloir rester, cette nuit, de longues heures bien accroché à la barre sous spi », explique Romain Attanasio (Port de Trébeurden). C’est pour les amateurs et les bizuths que la partie s’annonce moins drôle et tous savent que la descente de la Mer Celtique mettra les hommes à la dure. « La nuit va être longue et ventée. Cela va être très fatiguant au départ. Je me suis reposé le plus possible », confie Jean-François Bulot (Crédit Mutuel), qui sort tout juste d’une petite sieste au moment d’y aller.

Le ciel irlandais affiche la couleur, hésitant entre averses et éclaircies. Sur l’eau les bascules répétées du vent intime l’ordre de modifier le parcours de mise en jambe. A 11h23, un premier coup de canon indique qu’il est temps d’élancer : c’est parti pour 10 milles de régate, rythmés par les grains, jusqu’à la bouée Radio France. Mais ça joue déjà des étraves et plusieurs solitaires – cette fois bien échauffés – volent le départ. Rappel général et envoi du pavillon noir : fini la piraterie, celui qui coupera la ligne trop tôt sera immédiatement disqualifié ! Autant dire que les Figaro Bénéteau y vont désormais sur la pointe des pieds pour montrer le bout de leur museau sur la ligne : groupés et sages.

11h51 : bon départ, tribord amures à la sortie de la baie de Cork et au large des vertes collines irlandaises. Le soleil fait une jolie apparition pour saluer les solitaires entrés dans le feu de l’action dans 20 nœuds de nord ouest. Eric Drouglazet - comme par hasard - est le plus prompt à afficher ses prétentions. A droite de la ligne, il se faufile déjà en tête, suivi par Philippe Vicariot (Thales), Kito de Pavant (Malice) et Benoît Petit (Top’ Océan). Le vainqueur en titre de La Solitaire du Figaro progresse « gonflé à bloc ». Cette étape, c’est la sienne et lui offre dans les premières 24 heures l’occasion d’exprimer tout son art de la vitesse et des longues glissades sous spi… dans la brafougne !

« Dites 33 minutes et 38 secondes » de retard au compteur sur le premier au classement général provisoire et vous mesurez qu’il lui faudra ne surtout pas rater « le » Koch (Saunier Duval) et le cortège de tous ceux qui l’ont précédé à Crosshaven… « On verra dans quatre jours, confie le solitaire à battre de ce deuxième round. Ce n’est pas parce que j’ai fait une super étape l’année dernière par 35 nœuds de vent que je suis au-dessus du lot. C’est sûr que j’affectionne ces conditions mais ça va être un peu la furie dans la première nuit puisqu’on annonce plus de vent que prévu avec des bonnes rafales à 35-40 nœuds. C’est à la force du poignet que cela va se jouer, mais il peut se passer plein de choses et je redoute toujours une avarie. ».

Pointé en premier à la Bouée Radio France, à l’heure de laisser l’Irlande dans les tableaux-arrières, disons qu’Eric semblait bien parti… A la dure… à la Droug’ !

Dernière minute : Trio groupé à la bouée Radio France

10 milles après le départ, Eric Drouglazet (David Olivier) a viré en tête la bouée Radio France à 13H16’11’’. 2 minutes plus tard, Philippe Vicariot (Thales) pointait son étrave à 13’18’01’’, 3 secondes après, Créaline de Sébastien Josse virait à son tour la dernière marque du parcours côtier. Charles Caudrelier Bénac (Bostik Findley), et Kito de Pavant (Malice) se placent respectivement 4e et 5e. Le premier bizuth se nomme Alain Ferec (Hôtel Vauban Camaret sur Mer) à la 15e place, à environ 8 minutes du premier. Les bateaux vont désormais entamer leur longue descente vers le Sud, et mettre cap sur Ouessant.

Laure Faÿ


Etape 2 : Crosshaven/Les Sables d’Olonne
- Classement à la bouée Radio France (Crosshaven)
- 1 DROUGLAZET Eric 1 David Olivier 38
- 2 VICARIOT Philippe 44 Thales 37
- 3 JOSSE Sébastien 2 Créaline 36
- 4 CAUDRELIER Charles 5 Bostik Findley 35
- 5 DE PAVANT Christophe 8 Malice 34
- 6 TABARLY Erwan 7 Thales - Armor Lux 33
- 7 MORVAN Gildas 4 Cercle Vert 32
- 8 ELIES Yann 9 Groupe Générali Assurances 31
- 9 CHIORRI Gilles 24 32 01 de Météo Consult 30
- 10 GUERIN Ronan 150 Saint-Nazaire / Escal’Atlantic 29
- 11 LE CLEAC’H Armel 6 Créaline 28
- 12 BEYOU Jérémie 3 Delta Dore 27
- 13 PETIT Benoit 201 Top’Océan 26
- 14 AUDIGANE Sébastien 46 Sport Sans Frontières 25
- 15 CHABAGNY Thierry 147 Petit Navire Le Bon Goût du Large 24
- 16 MOUREN Jean-Paul 97 M@rseille Entreprises 23
- 17 € FEREC Alain 94 Hotel Vauban - Camaret sur Mer 22
- 18 RIOU Vincent 85 PRB Produits de Revêtement du Bâtiment 21
- 19 COATNOAN Christophe 19 Groupe Partouche 20
- 20 ATTANASIO Romain 51 Port Trebeurden 19
- 21 € RIOU Gwénaël 42 Espoir Crédit Agricole 18
- 22 KOCH Antoine 10 Saunier Duval 17
- 23 € GREGOIRE Yann 33 Sailfast.Biz Gestion Projet Voile 16
- 24 PELLECUER Laurent 110 Languedoc Mutualité Hippocratus.com 15
- 25 TROUSSEL Nicolas 136 Galinette 14
- 26 TOULORGE Alexandre 35 Cherbourg - Crédit Mutuel 13
- 27 € BOISSIERES Arnaud 30 Delta Dore & Partenaires 12
- 28 NABART Laurent 27 Ajaccio Corse du sud 11
- 29 € MARTINAGE Yvan 11 Société Générale - CAB - Boulogne/mer 10
- 30 € GREGOIRE Jeanne 18 Département de l’Aisne 9
- 31 BALOGH François 14 Générale d’Emballage - FIGA 8
- 32 € GRAVELEAU Vincent 101 Bati 85 Qualeader 7
- 33 MARSSET Bertrand 22 Passion 6
- 34 € BULOT Jean-François 142 Crédit Mutuel 5
- 35 € PEYRET Jean-Marie 21 Dubus SA, la Bourse Universelle 4
- 36 ALFARO Amaiur 50 Le Journal du Pays Basque 3
- 37 ROBEIN Louis 100 Le Souffle de la mer 2
- 38 € TINCELIN Dominique 214 Dragonfly 1

Dans la même rubrique

Solitaire du Figaro : Josse et Le Cléac’h prêts pour la deuxième étape vers Les Sables

image 300 x 158Armel et le Créaline n°6 au départ de Boulogne sur Mer il y a une semaine. Photo : Ch.Guigueno

Solitaire du Figaro : Les amateurs qui ferment la marche...

Solitaire du Figaro : Cascades d’arrivées serrées derrière Antoine Koch à Crosshaven

Solitaire du Figaro : Les Créaline arrivent groupés à Crosshaven

image 300 x 158Sébastien Josse au départ de Boulogne sur Mer. Photo : Ch.Guigueno

A la une