SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Solitaire du Figaro

Bouleversement à Lands End : Koch prend la tête de la course

Premières arrivées en milieu de nuit à Crosshaven

mercredi 7 août 2002Information Solitaire du Figaro

image 300 x 158Antoine Koch, dixièmel’an passé, va-t-il surprendre tout le monde ? Photo : Ch.Guigueno
La première étape de La Solitaire du Figaro touche à sa fin. En Mer Celtique, c’est désormais une bataille de bords à tirer qui oppose la tête de flotte. Les dernières heures ont vu leur lot de rebondissements dans les hauts des classements. Bien positionné, Antoine Koch (Saunier Duval) a pris les devants du haut de ses 23 ans. Pour peut-être ne plus les lâcher avant l’arrivée à Crosshaven prévue en milieu de nuit prochaine ? Il lui faudra cependant bien résister face à ses concurrents qui le menacent de toutes parts.

Ciel bas et lourd, boucaille et grisaille au passage d’un front suivi de quelques grains et des rafales : bienvenue en mer d’Irlande. Après le passage de Lands’End et des Scilly, le décor a changé pour la tête de flotte, qui progresse à saute-mouton face à une courte houle. Les étraves plantées au nord ouest au gré des bascules, c’est une nouvelle bataille de bords à tirer au large qui succède au jeu tactique de la veille au ras des côtes. Après un très net resserrement des positions, l’heure a sonné de choisir son camp et son positionnement. Place à une ultime course de vitesse à forte teneur stratégique.

Depuis 24 heure, Kito de Pavant (Malice), Eric Drouglazet (David Olivier), Charles Caudrelier (Bostik Findley) et enfin Antoine Koch (Saunier Duval) ont tour à tour ouvert la voie vers l’Irlande. Les écarts se sont alors aussi vite creusés qu’ils se sont comblés. A 15 heures, Antoine, l’un des benjamins de la course, réputé pour sa finesse à la barre et son sens tactique, mène toujours son monde. La revue des troupes révèle néanmoins que Sébastien Josse (Créaline) et Kito de Pavant (Malice), ses poursuivants directs sont bien placé pour lui chamailler les honneurs. Gare aussi à Gildas Morvan (Cercle Vert) et Philippe Vicariot (Thales) qui manifestement tentent de rester au plus près de la route directe. Ces deux-là progressent actuellement bâbord amures. A 75 milles de l’arrivée, chacun cherche son chemin. Seule une incertitude plane encore sur la progression du coriace Droug’, non positionné ces dernières heures. Gageons que le tenant en titre figure parmi ceux qui tenteront jusqu’au bout de barrer la route du jeune solitaire, bien lancé pour décrocher sa première victoire d’étape sur le circuit Figaro.

Régate pure, course de vitesse et d’endurance, cette étape mi-marathon mi-sprint n’a pas ménagé les 38 solitaires. L’occasion rêvée pour les ténors du circuit, vieux loups de mer ou régatiers affûtés, de faire une implacable démonstration de leur savoir-faire pour réduire les écarts. Pour d’autres, à quelques heures de l’arrivée, la note s’annonce déjà plus salée. Les amateurs comme les bizuths progressent en effet en deuxième rideau, entre 15 et 68 milles de la tête de flotte. Reste qu’aucun n’a rendu les armes et tous les coups sont désormais permis. On salue au passage la dernière tentative de Gwenaël Riou (Espoir Crédit Agricole) - à lutte avec Arnaud Boissières (Delta Dore & Partenaires) pour le classement bizuth - de jouer le tout pour le tout. Le jeune régatier tente sa chance sur des chemins détournés… bien au-dessus de la route directe. A suivre…

Echos du large
- Alexandre Toulorge (Ville de Cherbourg – Credit Mutuel) : « Je le tiens le coup. Curieusement, c’est plus facile la nuit que le jour. Avec mon sommeil accumulé, je suis à moins d’une heure depuis le départ. Ce ne se passe pas trop mal pour moi. Cette étape nous offre de bons de régate et de belles images… »

- Sébastien Josse (Créaline) : « Je suis content d’être resté au large du cap Lizard alors que les autres sont restés près de la côte. J’ai eu un petit vent et pas eux. Je suis en pleine forme, j’ai dormi toute la nuit. Etre devant, ça rend intelligent car plus tu vas vite plus tu touches de vent avant les autres… et tu peux aller aux meilleurs endroits. »

Les galères de l’arrière. « A l’arrière, l’écart se creuse. Déjà en retard, les concurrents sont souvent à contre-pied des renverses de courant. Galère en mer, galères à bord, galère du classement et de la longue vacation dont il faut attendre la fin pour connaître la grosse claque de la dernière demi-journée. Les derniers se résignent et se bagarrent entre eux. Christophe Coatnoan et son Groupe Partouche reviennent de loin sous pilote léger (pourvu qu’il ne lâche pas) et grapillent, grapillent. Jean-François Bulot (Crédit Mutuel) est, depuis hier, privé de moteur donc d’énergie électrique. Mais il se dispense du pilote électrique, quasi indispensable, sur ces bateaux ardents pour pouvoir dormir. Louis Robein (Le Souffle de la Mer), fidèle relais radio vers ses camarades, fait ses retrouvailles avec les places de l’arrière. Il en faudrait plus pour entamer sa volonté de faire mieux demain. Amaiur Alfaro (Le journal du Pays Basque) nous a gratifiés d’un tout premier chant basque sur sa VHF un peu faible : sonorité lointaine aux accents exotiques et mystérieux. L’an dernier, ceux-ci accompagnaient plutôt les moments difficiles » (Jean-Paul Pichon, à bord du bateau accompagnateur l’Abeille)

Quelques avaries variées. Après trois jours de course, le bilan de santé de la flotte n’a rien d’alarmant. Rappelons que les concurrents n’ont pas subi de conditions dantesques à mêmes de mettre à mal leur monotype. Cependant quelques menues avaries survenues de-ci de-là commencent à rendre la vie à bord de certains Figaro, lancés au près plus complexe : une pompe de ballast récalcitrante qui prive un skipper d’un bon couple de rappel, des pataras patraques qui ne permettent plus de tendre l’étai et d’aplatir la grand-voile, ou encore un stick cassé qui va obliger un solitaire à confier largement la barre à son pilote, fort heureusement plus habile à cette allure que sous spi.

Météo : abattre ou pas ? 15 nœuds de vent moyen accompagnent les solitaires dans leur remontée de la Mer Celtique pour rejoindre Crosshaven. De secteur nord-ouest, le doute persiste quant à la disposition et la promptitude d’Eole de mettre de l’ouest dans son flux suite à l’affaissement prévu de la dorsale. Quoi qu’il en soit, c’est à coups de bord à tirer, que la flotte va parcourir les derniers milles jusqu’à Crosshaven : au près serré ou au bon plein.

Laure Faÿ


Positions balises Argos à 15h00
- Cl N° Skipper Bateau Lat. Long. Dist. de l’arrivée Date Cap Vit.

- 1 KOCH Antoine 10 Saunier Duval 07/08 15:00 50°48,2N 06°58,3 275 5,8 4,1 75,90nm
- 2 JOSSE Sébastien 2 Créaline 07/08 15:00 50°46,8N 06°56,0 270 6,3 4,1 à 2,00nm
- 3 DE PAVANT Christophe 8 Malice 07/08 15:01 50°44,8N 06°59,6 278 5,9 4,3 à 2,10nm
- 4 VICARIOT Philippe 44 Thales 07/08 15:00 50°47,5N 06°53,7 315 4,5 4,4 à 2,40nm
- 5 CAUDRELIER Charles 5 Bostik Findley 07/08 15:00 50°47,0N 06°53,2 274 6,3 4,4 à 2,90nm
- 6 LE CLEAC’H Armel 6 Créaline 07/08 15:00 50°46,9N 06°53,0 273 6,2 4,4 à 3,10nm
- 7 MORVAN Gildas 4 Cercle Vert 07/08 15:01 50°49,1N 06°48,0 320 4,6 4,6 à 3,60nm
- 8 BEYOU Jérémie 3 Delta Dore 07/08 15:00 50°46,0N 06°53,3 274 6,2 4,4 à 3,70nm
- 9 AUDIGANE Sébastien 46 Sport Sans Frontières 07/08 15:00 50°46,1N 06°52,3 273 6,2 4,4 à 4,00nm
- 10 TABARLY Erwan 7 Thales - Armor Lux 07/08 15:00 50°44,8N 06°53,3 274 6,1 4,2 à 4,60nm
- 11 GUERIN Ronan 150 Saint-Nazaire / Escal’Atlantic 07/08 15:00 50°45,3N 06°51,9 274 6,2 4,4 à 4,80nm
- 12 PETIT Benoit 201 Top’Océan 07/08 15:00 50°45,4N 06°50,9 278 5,5 4,1 à 5,10nm
- 13 PELLECUER Laurent 110 Languedoc Mutualité Hippocratus.com 07/08 15:00 50°41,0N 06°57,7 278 5,9 4,2 à 6,00nm
- 14 CHIORRI Gilles 24 32 01 de Météo Consult 07/08 15:00 50°47,3N 06°44,7 275 6,1 4,6 à 6,30nm
- 15 RIOU Vincent 85 PRB Produits de Revêtement du Bâtiment 07/08 15:00 50°46,1N 06°44,7 294 4,9 4,5 à 7,10nm
- 16 ELIES Yann 9 Groupe Générali Assurances 07/08 15:00 50°46,2N 06°44,0 273 6,2 4,5 à 7,40nm
- 17 TROUSSEL Nicolas 136 Galinette 07/08 15:00 50°40,1N 06°55,3 274 6,4 4,3 à 7,50nm
- 18 ATTANASIO Romain 51 Port Trebeurden 07/08 15:00 50°45,7N 06°43,6 302 4,2 4,1 à 8,00nm
- 19 TOULORGE Alexandre 35 Cherbourg - Crédit Mutuel 07/08 15:01 50°37,1N 06°50,1 279 5,9 4,3 à 11,90nm
- 20 CHABAGNY Thierry 147 Petit Navire Le Bon Goût du Large 07/08 15:00 50°35,5N 06°51,1 279 6,1 4,4 à 12,90nm


Dans la même rubrique

Solitaire du Figaro : Caudrelier-Bénac entre en tête en Mer Celtique

Solitaire du Figaro : "Navigation côtière, louvoyage et petits temps !" pour les Figaristes

image 300 x 158Kito de Pavant à Boulogne sur mer. Photo : Ch.Guigueno

Solitaire du Figaro : Renverse de courrant et accélération au large de Wight

Solitaire du Figaro : Les Figaro glissent à toute petite vitesse vers l’île de Wight

image 300 x 158Erwan Tabarly a rejointle groupe de tête. Photo : Ch.Guigueno

A la une