SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Solitaire du Figaro

Drouglazet et Morvan en tête le long de l’Angleterre

lundi 5 août 2002Information Solitaire du Figaro

La traversée de la Manche, c’est dans la poche ! Place à un long bord le long des côtes anglaises. Le première nuit à mis les réflexes des solitaires à rude épreuve. En tête de flotte, Eric Drouglazet (David Olivier) et Gildas Morvan (Cercle Vert) ne se lâchent pas d’une semelle. Avec le vent timidement revenu, à chacun d’abattre ses cartes. Cap sur l’île de Wight.

4 heures du matin. Première nuit en mer. Tout semble calme au Sud de l’Angleterre. « Le vent est là, faible mais régulier. De nord ouest, 3 à 5 nœuds. Ce qui permet de glisser sur une mer d’huile au bon plein, petit largue. Silence total. Le ciel est dégagé : les étoiles sont bien visibles ainsi que le croissant de lune. » Le message de la Direction de Course qui accompagne les premiers solitaires décrit un certain statu quo. Mais à l’approche de la pointe de Beachy Head, en direction de l’île de Whight, la guerre d’Angleterre a bien lieu et chacun fourbit ses armes dans l’ombre des classements. Chacun boude Morphée. Nuit quasi blanche sur nuit presque noire pour les skippers.

Le dernier relevé des position pointe Eric Drouglazet en tête, à 2,2 milles de ses plus proches poursuivants, Laurent Pellecuer (Languedoc Mutualité Hippocratus.com) et Antoine Koch (Saunier Duval). Mais, c’est sur l’eau qu’il faut aller voir où se trouve le leader de la veille. Il est bien là, à quelques encablures de son éternel rival. Entre les deux derniers Champions de France de Course au Large en date, tous les coups tactiques et stratégiques sont bien permis pour tirer le meilleur de leur monotype « C’est positif, j’ai attrapé la brise devant Morvan, lâche Droug’ sur les ondes de la vacation de la nuit. J’ai dormi un quart-heure. C’est maintenant qu’il faut se faire mal ». Le coriace skipper entend bien prendre la poudre d’escampette : jouer avec le vent qui va rentrer par devant et la renverse de courant… Et partir sur un tapis-roulant. Mais le géant vert n’a pas dit son dernier mot : « J’ai perdu un peu de terrain dans une grosse molle. J’ai des bateaux à vue. Il faut être sur le qui-vive en permanence. Depuis le départ, il faut être dessus. Désormais, on a du nord ouest établi entre 8 à 10 nœuds. C’est du bonheur. On a le vent prévu, ça va aller mieux. »

Tout se met en place pour que la tête de flotte creuse un peu plus l’écart sur les derniers skippers. Après 16 heures de course, 14 milles séparent déjà les chefs de fil des lanternes rouges. Comme prévu, dans des vents évanescents au départ et au gré des courants, la traversée du détroit a établi une première hiérarchie. La flotte, dans son ensemble, progresse au sud de la route directe. Sans doute pour éviter les effets néfastes du courant dans le nez. C’est vers des milles meilleurs qu’elle se dirige. Elle est attendue en milieu d’après-midi au large de l’île de Wight, à laisser à tribord.

Laure Faÿ


Positions balises Argos à 4h00

Cl N° Skipper Bateau Lat. Long. Dist. de l’arrivée Date Cap Vit.
- 1 1 DROUGLAZET Eric David Olivier 50°42,4N 00°27,7E 384,70nm le 05/08 à 04h01 246 7,1Nd
- 2 110 PELLECUER Laurent Languedoc Mutualité Hippocratus.com 50°45,9N 00°30,2E à 2,20nm le 05/08 250 7,1Nd
- 2 10 KOCH Antoine Saunier Duval 50°43,9N 00°30,8E à 2,20nm le 05/08à 04h00 254 6,4Nd
- 4 136 TROUSSEL Nicolas Galinette 50°44,3N 00°32,6E à 3,40nm le 05/08à 04h00 250 6,6Nd
- 5 44 VICARIOT Philippe Thales 50°44,5N 00°32,9E à 3,60nm le 05/08à 04h00 251 6,8Nd
- 6 2 JOSSE Sébastien Créaline 50°44,8N 00°33,2E à 3,90nm le 05/08à 04h00 252 7,1Nd
- 7 5 CAUDRELIER BENAC Charles Bostik Findley 50°45,3N 00°33,4E à 4,00nm le 05/08à 04h00 257 7,4Nd
- 8 7 TABARLY Erwan Thales - Armor Lux 50°45,0N 00°33,6E à 4,10nm le 05/08à 04h00 255 7,2Nd
- 9 8 DE PAVANT Christophe Malice 50°44,7N 00°34,3E à 4,50nm le 05/08à 04h00 253 6,9Nd
- 10 3 BEYOU Jérémie Delta Dore 50°45,0N 00°34,5E à 4,70nm le 05/08à 04h00 253 7,3Nd


Dans la même rubrique

Solitaire du Figaro : Gildas Morvan s’envole devant Boulogne

image 300 x 158Entassement de solitaires à la bouée sous le vent pour la deuxième place. C’est Antoine Koch, au vent, qui va s’en sortir le mieux. Photo : Ch.Guigueno

Solitaire du Figaro : Laurent Pellecuer remporte le prologue à Boulogne sur Mer

image 300 x 158Photo : Ch.Guigueno

Solitaire du Figaro : Trente huit solitaires confirmés à Boulogne

image 300 x 1582002 sera celle de Gildas Morvan ? Photo : Ch.Guigueno

Solitaire du Figaro : Josse et Le Cléac’h aux couleurs de Créaline

image 300 x 158Photo : Ch.Guigueno

A la une