SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Generali Méditerranée

Yann Eliès s’impose à Hyères

Erwan Tabarly reprend la tête du classement général provisoire

lundi 24 juin 2002Information Solo Méditerranée

Partis hier en début d’après-midi du Grau du Roi – Port Camargue, les 23 concurrents de la Generali Méditerranée ont atteint Hyères en à peine plus de 24 heures et au terme d’une course éprouvante pour les nerfs de chacun. La chaleur étouffante et le manque de vent cette nuit ont en effet poussé les solitaires dans leurs derniers retranchements. A l’arrivée de la course dans son jardin, c’est un podium breton qui s’impose : Yann Eliès devant Erwan Tabarly et Jérémie Beyou (Delta Dore).

Dernière étape dotée d’un coefficient 2 et parcours le plus long de la 13e édition avec ses 140 milles, cette course promettait un suspens entier. Elle n’a pas faillit. Très regroupée en fin de journée hier, la flotte était au large des Saintes Marie de la mer étalée sur 4 milles d’est en ouest et du nord au sud. Les solitaires faisaient route directe à 6 nœuds de moyenne et attendaient manifestement le passage des îles du Frioul pour choisir entre les différentes options qui s’offraient à eux.

En début de nuit, les Figaro-Bénéteau se séparaient en deux groupes, l’un tirant à terre, et l’autre choisissant d’aller jouer au large. Le groupe le plus au large n’était éloigné que de 10 milles de la côte et la flotte restait très resserrée. A minuit, le vent mollissait pour ne plus souffler que 4 à 5 nœuds et ne faisait avancer les bateaux qu’à 3 nœuds. Au petit matin, Eole était de nouveau de la partie, et le groupe de terre était le plus rapide avec des vitesses avoisinant les 5 nœuds.

Sur la distance, et à l’approche des îles d’Hyères et Porquerolles, les partisans du large prenaient l’avantage, Yann Eliès en tête devant celui qui n’aura cessé de le suivre tout au long de cette étape, Erwan Tabarly. Tirant superbement bien leur épingle du jeu, les trois premiers déjouaient avec succès les déventes et variations météorologiques engendrées par les îles et passaient à l’extérieur. 24 heures de course pour une distance de 140 milles, et sur la ligne, seuls quelques mètres séparaient le vainqueur du jour, Yann Eliès de son dauphin, Erwan Tabarly. Derrière eux suivaient Jérémie Beyou, Vincent Riou (PRB), et le bizuth très prometteur, Gwénaël Riou (Espoir Crédit Agricole) qui signe une belle 5e place.

Au classement général provisoire, seul trois petits points séparent le premier Erwan Tabarly du second Jérémie Beyou. Armel Le Cléac’h (Café Malongo) occupe la troisième position après sa 8e place du jour.

Mardi, les concurrents bénéficieront d’une journée de relâche avant de rallier hors-course l’île de Porquerolles. Ils retrouveront le berceau de la course dès mercredi matin pour les premières courses.

Les commentaires à l’arrivée sur les pontons :

- Yann Eliès (Groupe Generali Assurances) : « Quand on gagne une manche, ça fait toujours plaisir. C’est un des premiers grands parcours que je gagne. J’ai ressenti une émotion intense à l’arrivée. Après une contre performance (ndlr : 19e entre L’Estartit en Espagne et Le Grau du Roi – Port Camargue), c’est de bonne augure pour la Solitaire du Figaro. Je sais que je suis capable de gagner une étape. (…) Il y a eu deux options, une au large, une à terre. Je n’étais pas très bien placé en début de nuit, mais j’avais choisi la bonne. J’ai réussi à décoller dans la molle et ça m’a permis de passer en tête du groupe du large et comme c’était la tête de la flotte… Ce n’était pas joué jusqu’à un mille de l’arrivée dans les îles de Porquerolles. J’ai réussi à bien contrôler la situation ! »

- Erwan Tabarly (Thales – Armor Lux) : « Je ne pouvais pas rêver mieux : deuxième sur la dernière course coefficient 2. Pour la suite de la course, ça nous promet un belle bagarre notamment avec Jérémie.(…) J’ai navigué à vue avec Yann et Jérémie toute la nuit et je me suis surtout bien battu avec Yann. C’était passionnant ! Plus la fin de cette Generali Méditerranée arrive et plus c’est stressant. Il reste encore 7 manches à disputer à Porquerolles et tout peut arriver. Je vais essayer de faire dans les 10 premiers à chaque fois, avec pour objectif figurer sur le podium ! »

- Gwénaël Riou (Espoir Crédit Agricole) : « La nuit était superbe, une pleine lune magnifique et une chaleur incroyable. Je suis bien dans la course, je prends le rythme. Je ne préfère pas regarder les classements et j’y vais au feeling comme d’habitude ! »


Classement général provisoire avant jury après 9 courses
- 1 THALES - ARMOR LUX Erwan TABARLY 70
- 2 DELTA DORE Jérémie BEYOU 73
- 3 CAFE MALONGO Armel LE CLEAC’H 90
- 4 PRB Vincent RIOU 93
- 5 LADY BLUE Philippe POUPON 95
- 6 DAVID OLIVIER Eric DROUGLAZET 96
- 7 GROUPE GENERALI ASSURANCES Yann ELIES 102
- 8 CERCLE VERT Gildas MORVAN 105
- 9 SOULEIADO Kito DE PAVANT 109
- 10 BOSTIK FINDLEY Charles CAUDRELIER BENAC 112
- 11 SPORT SANS FRONTIERES Sébastien AUDIGANE 118
- 12 PETIT NAVIRE Thierry CHABAGNY (*) 128
- 13 3201 de METEOCONSULT Gilles CHIORRI 132
- 14 ESPOIR CREDIT AGRICOLE Gwenael RIOU (*) 133
- 15 LANGUEDOC MUTUALITE Laurent PELLECUER 171
- 16 MARSEILLE ENTREPRISES Jean-Paul MOUREN 175
- 17 CREALINE Sébastien JOSSE 177
- 18 REGION AQUITAINE / DEMELLIER & JOULIA Arnaud BOISSIERES (*) 192
- 19 VILLE D’AJACCIO Laurent NABART 192
- 20 DEPARTEMENT DE L’AISNE Jeanne GREGOIRE (*) 214
- 21 VAR MEDITERRANEE - EJO Pierre-Laurent GARNERO (*) 225
- 22 SOCIETE GENERALE / VILLE DE BOULOGNE SUR MER Yvan MARTINAGE (*) 265
- 23 LE SOUFFLE DE LA MER Louis ROBEIN 276


A la une