Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Tour de France à la Voile

Le parcours 2002 du Tour de France à la Voile

mardi 18 juin 2002Redaction SSS [Source RP]

12 villes-étapes au programme dont une ville départ et une ville arrivée soit 1050 milles à parcourir pour boucler ce 25e Tour de France à la Voile.

Le « début des hostilités » pour les quarante et un bateaux inscrits sera donné de Dunkerque le 28 juin qui, pour l’anecdote, accueillera le Tour de France à la Voile pour la 17e fois.

Après trois jours de régates, la flotte partira vers Dieppe, soit une étape de 94 milles. Il faudra doubler les Caps Blanc-Nez et Gris-nez avant de passer au large de Boulogne sur Mer. Option à terre ou au large ? Une première étape intéressante.

Après Dieppe, la flotte partira vers Cherbourg-Octeville (107 milles). Etape tactique et de « haute » navigation : il faudra traverser la Baie de Seine avec ses courants compliqués et doubler la pointe de Barfleur avec sa « célèbre » renverse de courant. Un passage à niveau qu’il ne faut pas louper !

De Cherbourg-Octeville, les quarante et un Mumm 30 mettront le cap vers Paimpol distant de 90 milles. Raz Blanchard à passer dans le bon sens soit avec le courant et ensuite cap vers les îles anglo-normandes. Faudra-t-il passer au nord de Guernesey ou bien dans son Sud dans le célèbre Grand Russell ? Choix délicat qui peut amener de grandes différences à l’arrivée.

De Paimpol, c’est ensuite le grand saut : à savoir une étape de 240 milles vers Saint-Nazaire. Un passage radical qui emmène le Tour de France à la Voile de la zone Manche à Atlantique. Si traditionnellement la sortie de la Manche se fait au près, la flotte devrait envoyer ensuite le spi dès Ouessant. Mais comme on peut s’en douter, cette manche longue et physique sera aussi difficile quant à la navigation. Faut-il raser les cailloux ou partir au large une nouvelle fois ? Il est tentant de couper le fromage et gageons que beaucoup d’équipages auront les yeux rivés sur les hauteurs d’eau ! De toutes les manières, là aussi, il faudra bien se placer quant aux heures de renverse des marées. Cette étape fera passer la flotte dans des lieux « haut en couleurs » comme le Raz de Sein avec la Pointe du Raz, la Pointe de Penmarch et les îles de Groix et de Belle-Ile. Une manche pasionnante !

De Saint-Nazaire, la flotte ira à Nantes et remontera l’estuaire de la Loire. Une régate de coefficient 0 donc qui ne sera pas prise en compte pour le classement Général.

Ensuite cap sur La Rochelle pour une étape de 100 milles environ. Dans des conditions normales de nord-ouest, la flotte passera sous le vent de l’Ile d’Yeu et laissera l’Ile de Ré sur tribord en se glissant sous l’immense pont reliant l’île au continent. Pas de difficultés particulières dans cette étape sauf si les conditions sont très peu ventées ! A terre pour chercher les brises thermiques ou au large ? A voir.

Direction ensuite Bayonne 160 milles de course le long des côtes landaises, une étape complexe avec le passage au large de l’estuaire de la Gironde et où les petits airs peuvent redistribuer les cartes. Il faudra jouer soit avec un régime météo bien établi, soit avec les phénomènes locaux. Cette étape devrait être un des temps forts de cette 25e édition !

La Méditerranée ouvre ses portes ensuite à St Cyprien. La Tramontane pourrait distiller son souffle puissant. Mais traditionnellement et statistiquement, les manches courues devant St-Cyprien sont toujours ventées. Une bonne remise en jambe !

Ensuite, direction Sète pour 56 milles de course. Vent appuyé ou souffle paresseux, la Grande Bleue peut être capricieuse. L’organisation Organisation #organisation du Tour de France à la Voile, comme l’an passé, ne donnera le départ des manches méditerranéennes que de jour (à 6 heures du matin) car l’on sait que de nuit le vent est généralement aux abonnés absents. Sauf si un régime de Mistral est établi vers Marseille ! Mais statistiquement, il est préférable de naviguer de jour et d’éviter la nuit.

Justement, après Sète, direction Marseille pour 75 milles de course. Là aussi, départ tôt le matin pour une arrivée dans le Vieux Port en fin d’après-midi. Gestion du vent synoptique et de la brise de mer, il faudra être au bon endroit au bon moment. Tout peut se jouer à quelques milles d’écart en latéral ! Un bateau peut se faire scotcher et regarder les autres s’envoler à terre !

Direction Hyères ensuite pour 58 milles de course. Même ambiance générale sachant toutefois que le long des calanques, il peut se passer des petits phénomènes ventés intéressants. Certains doivent s’en souvenir l’an passé !

L’arrivée de ce Tour de France à la Voile se fera à Nice le 27 juillet dans la soirée puis quatre parcours devant la ville seront lancés les 28 et 29 juillet dont un postlogue. Le parcours de cette 25e édition aura été de 1050 milles parcourus entre Dunkerque et Nice.

Pierrick Garenne / Tour de France à la Voile

Les dates du tour 2002 :
- Dunkerque Dunes de Flandre : 27/30 juin
- Dieppe : 1/3 juillet
- Cherbourg-Octeville : 4/5 juillet
- Paimpol Côtes d‚Armor : 6/8 juillet
- Métropole Atlantique Nantes Saint-Nazaire : 9/11 juillet
- La Rochelle : 12/14 juillet
- Bayonne : 15/18 juillet
- St-Cyprien : 19/20 juillet
- Sète : 21/22 juillet
- Marseille : 23/24 juillet
- Hyères : 26/26 juillet
- Nice : 27/29 juillet

Site : http://www.tourvoile.fr



A la une