SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Trimarans Ocean Fifty

Pro Sailing Tour • Saison 2 : Sam Goodchild l’emporte à Cowes • Quentin Vlamynck gagne le grand prix

mardi 5 juillet 2022Redaction SSS [Source RP]

La victoire de Leyton à Cowes après 515 milles d’une incroyable bagarre ne suffit pas à l’équipage de Sam Goodchild pour remporter l’épisode 3 du Pro Sailing Tour 2022 qui s’est couru en baie de Saint-Brieuc pour les inshore et entre Saint-Quay-Portrieux et Cowes (île de Wight) pour le Défi Offshore. C’est Quentin Vlamynck et ses hommes, brillantissimes sur les parcours courts avec 4 victoires sur 6 courses, qui remportent cet acte diablement technique et de longue durée. L’équipe d’Erwan Le Roux sur Koesio monte en puissance et s’adjuge avec brio la 2e place sur le podium… Demain, dernière ligne droite : le Final Rush vers Roscoff en passant par le phare irlandais du Fastnet.

RETOUR SUR LE DÉFI OFFSHORE VERS COWES

Une étape de montagne : un départ rapide à cavaler, un peloton serré, des virements de bord dans la Manche comme les lacets d’une côte à monter, un col à franchir, Wolf Rock, et une redescente pleine balle poussés par le vent jusqu’à l’île de Wight. Il en a fallu de l’endurance, de la lucidité et de l’intelligence pour les 3 équipiers embarqués sur chacun des bords des Ocean Fifty Ocean Fifty #multi50 pour parcourir ces 515 milles à ce rythme et en paquet serré ! Durant 38h, Leyton, Arkema et Koesio ont navigué de visu, poussant au maximum leur monture, jouant des coudes, avec toujours l’espoir de la victoire. Leyton a finalement creusé un poil sur ses adversaires à quelques milles de la ligne devant le Royal Yacht Squadron. Sam Goodchild, Aymeric Chappellier et Pierre Pennec sont arrivés en terrain conquis à Cowes, 10 minutes devant Arkema et 25 minutes devant Koesio ! Dans le match jusqu’à Portsall et sur la remontée de la Manche, Solidaires En Peloton – ARSEP et Komilfo se sont laissés distancer après la pointe anglaise Start Point lors de la dernière nuit en mer. A Portland Bill, 22 milles séparaient le bateau bleu de Thibaut Vauchel-Camus du leader Leyton. Les riches sont devenus plus riches, l’arrière de la flotte subissant une brise évanescente et un fort courant contre dans le Solent.

Ordre d’arrivée du Défi Offshore

  • 1- Leyton
  • 2- Arkema
  • 3- Koesio
  • 4- Solidaires en Peloton-ARSEP
  • 5- Komilfo
  • 6- Groupe GCA-1001 Sourires
  • ABD Primonial

LE FAIT DU JOUR : PRIMONIAL TALONNE DANS LE SOLENT

Alors qu’ils naviguaient en 4e position à 7 milles de l’arrivée contre le courant, Sébastien Rogues et son équipage sur Primonial ont talonné au niveau de la dérive centrale. Il n’y a aucun blessé à bord et le bateau a pu être remorqué jusqu’au port de Cowes pour faire un état des lieux. Primonial a donc déclaré son abandon sur le défi offshore vers Cowes.

CLASSEMENT GÉNÉRAL DE L’ÉPISODE 3

  • 1- Arkema : 67 points
  • 2- Koesio : 60 points
  • 3- Leyton : 55 points
  • 4- Komilfo : 41 points
  • 5- Solidaires En Peloton-ARSEP : 40 points
  • 6- Primonial : 28 points
  • 7- Groupe CGA-1001 Sourires : 19 points

ILS ONT DIT

Sam Goodchild (Leyton) : « La descente du Solent, le coup de canon, l’arrivée avec Leyton, c’est magnifique ! Cela me rappelle plein de souvenirs, ma carrière de coureur au large avec l’équipe Artemis a commencé ici à Cowes. Le départ de Saint-Quay était sport, il n’y avait aucune marge d’erreur. Nous avons joué la prudence mais en même temps la performance. Nous avons eu toutes les conditions, c’était un parcours hyper technique. Nous étions au contact tout le temps, il y avait toujours moyen de revenir, tout le monde pouvait l’emporter. Il y a eu du jeu Jeu #jeu sans arrêt, Arkema a dominé une bonne partie du parcours mais a perdu le lead à Land’s End. Hier soir encore, nous étions tous groupés. A bord, nous avons un excellent fonctionnement pour faire en sorte que le bateau aille vite tout le temps. Nous gardons en tête que nous n’avons qu’une nuit à Cowes avant de repartir pour le Final Rush demain. Nous allons bien dormir ! »

Quentin Vlamynck (Arkema) : « On a eu un départ engagé mais nous sommes restés prudents. Nous étions rapidement devant mais il y a eu d’emblée une belle bagarre avec Leyton. Le plus compliqué, ce fut la traversée de la Manche avec beaucoup de manœuvres et de la stratégie. Mayeul (Riffet) a bien bossé ! Nous arrivons en tête à Wolf Rock avec moins de vent et des concurrents qui arrivent par derrière. Nous faisons une erreur mais nous parvenons à revenir la nuit dernière sous gennaker avec du vent et une mer plate. Un super angle pour aller vite ! Nous arrivons à distancer Koesio. Sur la fin, Leyton a un peu mieux géré le dévent de l’île et allonge la foulée. Le principal pour nous était de garder Erwan (Le Roux) derrière, donc nous sommes contents. Les gars ont beaucoup manœuvré, sont fatigués, mais on va se reposer, le bateau va bien, c’est top ! »

Erwan Le Roux (Koesio) : « C’est assez rare de voir le Solent avec cette lumière. Ce matin au lever du jour, c’était exceptionnel. Les lumières, le vent, la mer plate, on s’est régalé. Le coup de canon, cela fait toujours plaisir quand on arrive. Nous étions super contents ! Ça été très serré, il y a eu du jeu Jeu #jeu , Leyton a très bien navigué, ils n’ont pas de coup de mou en termes de vitesse Vitesse #speedsailing , ils sont toujours au bon endroit. On continue encore à découvrir et apprendre du bateau notamment sur des bords de travers. On est contents de ce qu’on a fait, on a été dans le match tout le temps. Le départ de Saint-Quay était grandiose avec une lumière rasante et une belle course de vitesse Vitesse #speedsailing  ! Après rien n’a été facile, avec des conditions changeantes, mais nous avons parfaitement géré le sommeil. Nous ne sommes pas trop attaqués. Il y a encore du match pour le podium du Pro Sailing Tour 2022, cela va se jouer sur le Final Rush ! »

Portfolio



A la une