SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Multi50

Classe MULTI50 : Deux bateaux neufs mis à l’eau cet été

lundi 29 juin 2020Redaction SSS [Source RP]

Après un début de saison perturbé par la crise sanitaire, les Multi50 Multi50 #multi50 reviennent avec une saison compacte et un programme varié, à l’image d’un bateau tout terrain, à l’aise avec tous les formats de course. Le plateau, avec 7 bateaux récents opérationnels en fin de saison « n’a jamais été aussi homogène » salue Erwan Le Roux, Président de la classe. Les trimarans seront présents sur la Drheam Cup, les Grands Prix, les records et même en Méditerranée pour une participation inédite à la Rolex Middle Sea Race.

Avant même le coup d’envoi de la saison sportive, certains ont déjà pris le large à l’image de Thibaut Vauchel – Camus (Solidaires En Peloton - ARSEP) qui a établi le week-end dernier un nouveau temps de référence sur le record Record #sailingrecord SNSM. Avec des pointes à 37 nœuds le marin pulvérise le record Record #sailingrecord dans sa catégorie et démontre que le record absolu, détenu depuis 2006 par Yvan Bourgnon est à la portée de ces machines toujours plus impressionnantes.

Dès le mois de juillet, la confrontation va pouvoir reprendre avec la Drheam Cup, entre Cherbourg et la Trinité sur Mer, et avec un crochet en mer d’Irlande. On y attend Arthur Le Vaillant, pour la course inaugurale de son Leyton, Sebastien Rogues à bord de Primonial, Thibaut Vauchel - Camus (Solidaires En Peloton - ARSEP) ainsi qu’Erwan Le Roux sur un bateau de prêt. C’est en effet Thierry Bouchard qui lui confie la barre de Ciela Village. « Je suis flatté qu’il me confie son bateau. Son geste mérite d’être salué car il le fait pour la classe » précise le vainqueur de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum , heureux de pouvoir se « dégourdir les jambes » après des mois d’arrêt forcé.

La flotte prendra ensuite part au Trophée des Multicoques Baie de Saint-Brieuc (Saint-Quay Portrieux) ainsi qu’au Trophée de Brest Brest #brest Multi50 Multi50 #multi50 , deux événements au plus près du public qui deviennent des classiques du calendrier Multi50 Multi50 #multi50 . La nouveauté de cette saison 2020 se joue à l’automne avec une arrière-saison méditerranéenne. La flotte rejoint en effet la Grande Bleue pour participer à la Rolex Middle Sea Race qui rassemble plus de cent bateaux de toutes tailles au départ de Malte.

Au sein de la classe, cette année 2020 est celle de la transition, avant une année 2021 capitale. « Nous avons un timing assez ambitieux car nous aurons un plateau étoffé avec les deux bateaux neufs (Arkema 4, Planet Warriors) et une flotte qui n’a jamais été aussi homogène » explique le président, Erwan Le Roux, qui promet un programme « à la hauteur du plateau présent » et des annonces avant la fin de l’année.

Car en cette période de crise, les Multi50 ont des arguments pour séduire les marins comme leurs partenaires. Arthur Le Vaillant, 32 ans, tout juste arrivé au sein de la classe explique : « Ça a été assez simple de convaincre mon sponsor car ce sont des fenêtres de budget qui sont raisonnables. C’est assez magique de naviguer sur ce type de bateaux et ça permet de fédérer l’interne, les clients. C’est le bateau idéal pour créer du lien. »

Preuves de ce succès, deux nouvelles machines seront mises à l’eau cet été, celle du jeune Quentin Vlamynck (Arkema 4) et le plan VPLP de Fabrice Cahierc (Planet Warriors). Ancien industriel, Fabrice se réjouit d’avoir intégré cette classe. « Pour moi, c’est la catégorie reine. On peut faire de l’équipage, du solo, du double, des transats et des Grand Prix. C’est très complet et en plus cela se fait avec des budgets raisonnés. Il y a une certaine sagesse dans cette classe et c’est bien, surtout dans cette période » explique-t-il. Après une mise en jambe cette année, il se prépare à une année 2021 pleine de promesses. Autour de son Planet Warriors, il aura six bateaux de nouvelle génération et des courses plus disputées que jamais.

Calendrier prévisionnel :

  • Drheam Cup, du 16 au 22 juillet
  • Trophée des Multicoques Baie de St Brieuc, 21 au 23 août, St Quay Portrieux
  • Trophée de Brest Brest #brest Multi50, du 4 au 6 septembre, Brest
  • Rolex Middle Sea Race, 17 octobre 2020, Malte
  • Records des griffes du Lion

INTERVIEWS

Erwan Le Roux, Président de la classe Multi50

« Cette période de confinement a permis de lancer des réflexions. Nous nous sommes retrouvés toutes les semaines en visioconférence et on ne s’est jamais autant parlé. On a fait en sorte d’élaborer des stratégies, imaginer des scénarios pour cette année 2020 et pour la suite. On s’attendait à une année blanche mais ça ne sera pas le cas puisqu’on commence avec la Drheam Cup et Thibaut (Vauchel – Camus, ndr) a déjà entamé une campagne de records.

On travaille fort sur 2021. Nous avons un timing assez ambitieux car nous aurons un plateau étoffé avec les deux bateaux neufs et une flotte qui n’a jamais été aussi homogène. Il faut qu’on ait une structure à la mesure de l’ambition sportive de cette classe. Il faut être à la hauteur du plateau présent. On travaille donc sur un programme sportif que l’on sera en mesure de présenter en fin d’année, on sera alors à deux ans de la prochaine Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum .

On a tous envie de prendre l’air. Le COVID a coupé l’herbe sous le pied de beaucoup d’entre nous. J’ai l’opportunité de prendre la barre de Ciela Village et je suis d’abord flatté que Thierry Bouchard me confie son bateau. Son geste mérite d’être salué car il le fait pour la classe. De mon côté, je suis content de participer à la médiatisation du plateau sportif, c’est comme ça qu’on valide un investissement car sans plateau, un bateau n’a plus la même valeur.

Ça fait des années que l’on se bat pour avoir des projets à des prix abordables. Je reste optimiste car je pense que la classe est en avance sur une certaine idée du sponsoring Sponsoring #Sponsoring . On est capable de traverser l’Atlantique en solo, de faire des Grands Prix et d’accueillir les clients et les salariés des partenaires sur des machines d’exception. Je suis convaincu que ce package peut apporter quelque chose au sponsoring Sponsoring #Sponsoring sportif. Même si on se prépare à des années difficiles, on saura s’adapter, on dépense moins, on baisse un peu la toile mais nous proposons un retour sur investissement très intéressant. »

Fabrice Cahierc Skipper de Planet Warriors

« Ce choix de me consacrer au Multi50 est un choix réflechi et de longue haleine. Cela fait 6, 7 ans que j’ai pris cette décision. Je suis issu du multicoque et, pour moi, c’est la catégorie reine. On peut faire de l’équipage, du solo, du double, des transats et des Grand Prix. C’est très complet et en plus cela se fait avec des budgets raisonnés. Il y a une certaine sagesse dans cette classe et c’est bien, surtout dans cette période.

La mise à l’eau de Planet Warriors était prévue début mars mais ça sera plutôt en aout. J’aimerais participer au Grand Prix de Brest Multi50 mais c’est un peu court. C’est donc l’année 2021 qui sera importante. Le moment fort sera le premier Grand Prix, j’adore les parcours construits et j’adore réunir un équipage, partager à bord. C’est beau, c’est fort et c’est de la visibilité pour les partenaires et le grand public. »

Arthur Le Vaillant, skipper de Leyton

« Je suis content de reprendre la mer et de naviguer sur ces machines incroyables. J’ai toujours eu une passion pour le multicoque, pour ce qui est léger et qui va vite. Ça a été assez simple de convaincre mon sponsor car ce sont des fenêtres de budget qui sont raisonnables. C’est assez magique de naviguer sur ce type de bateaux et ça permet de fédérer l’interne, les clients. C’est le bateau idéal pour créer du lien. En ce qui concerne notre empreinte écologique, il y a un champ de progression énorme pour tout le secteur du nautisme mais la classe a des restrictions intéressantes puisqu’on n’a qu’un seul jeu Jeu #jeu de voiles pour deux ans et qu’on fait attention à la construction. Au sein de la classe MULTI50, il y a une dynamique positive. »


Les bateaux engagés :

Solidaires En Peloton - ARSEP (Thibaut Vauchel-Camus), Leyton (Arthur Le Vaillant), Primonial (Sebastien Rogues), Groupe GCA – 1001 sourires (Gilles Lamiré), Ciela Village (Thierry Bouchard / Erwan Le Roux), Arkema 4 (Quentin Vlamynck), Planet Warriors (Fabrice Cahierc)



A la une