SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#BruitsDePonton #GitanaTeam #Ultim

Bruit de ponton : Sam Davies remplacera-t-elle Seb Josse à la barre du trimaran volant du Gitana Team ?

lundi 18 mars 2019Christophe Guigueno

Depuis le départ de Sébastien Josse après 8 années de bons et loyaux services en tant que skipper des bateaux de course au large de l’écurie Gitana Team, tout le monde se demande qui le remplacera à la barre du trimaran volant. Plusieurs remplaçants ont été évoqué mais le bruit qui circule à Lorient serait que le choix se serait porté sur l’Anglaise Samantha Davies !

Charles Caudrelier ? Thomas Rouxel ? Pascal Bidégorry ?

Charles Caudrelier, le vainqueur de la dernière Volvo Ocean Race, est engagé chez OC Sport. Thomas Roxuel, le bras droit de Sébastien Josse à bord du trimaran, n’aurait pas souhaité succéder à son ami. Et le Basque Pascal Bidégorry a, quant à lui, confirmé à Tip and Shaft avoir rencontré le patron du Gitana Team, Cyril Dardashti.

Mais aucun de ces skippers n’aurait été retenu. Ce serait une femme qui aurait été choisie pour prendre la barre du Maxi Edmond de Rothschild, le trimaran Ultim qui a participé aux dernières Transat Jacques Vabre et Route du Rhum, la transat en solitaire lors de laquelle il a abandonné sur casse de la partie avant de son flotteur tribord.

Passage de relai chez Initiative Cœur

Du côté de l’écurie Initiative Cœur, équipe initiée par Tanguy de Lamotte, Sam Davies qui lui a succédé au poste de skipper, doit participer à la Transat Jacques Vabre en double à la fin de l’année. Une course à laquelle ne sont pas conviés les trimarans Ultim32x23. Ce qui tombe bien…

Pour la transat en double, Sam a engagé Paul Meihlat, vainqueur de la Route du Rhum à la barre de SMA, "un co-skipper qui vise la victoire". Ce serait lui qui participerait ensuite au prochain Vendée Globe avec l’Imoca rouge et blanc. Le transfert du poste de skipper tomberait alors à point puisqu’il permettrait à Initiatives Cœur de "récupérer" un autre skipper de talent, disponible et motivé par le tour du monde en solitaire.

Une femme à la barre, un retour aux sources

Pour sa part, Sam Davies pourrait alors passer d’une base lorientaise à une autre pour devenir la première femme skipper de l’ère moderne d’un étendard de la lignée des Gitana.

A noter que le Gitana Team est la propriété du baron Benjamin de Rothschild et de sa femme Ariane qui est la présidente du comité exécutif du Groupe Edmond de Rothschild. Elle serait d’ailleurs la seule femme à Genève à diriger une banque privé. Alors quoi de plus logique que de confier la barre de son voilier de course à une femme ? Et ce ne serait qu’un retour au source puisque la saga des voiliers de course de la banque a débuté, il y a plus de 140 ans, à l’initiative d’une femme, la Baronne Julie Caroline de Rothschild.

CG

PS : Démenti de l’attachée de presse d’Initiatives Cœur

Par SMS à 13h20, l’attachée de presse d’Initiatives Cœur a réclamé que soit "supprimé cet article qui ne contient aucune info correcte". J’attends le démenti officiel… Mais notez que le titre est une question et l’article est écrit au conditionnel.


Extrait du site du Gitana Team : Il était une fois… en 1876

L’histoire des Gitana débute sur les rives du lac Léman avec la Baronne Julie Caroline de Rothschild. Cette femme a certes un caractère bien trempé mais surtout un goût immodéré pour la vitesse, pourvu qu’elle se matérialise dans le sillage d’un bateau. En 1876, elle passe commande d’un bateau aux chantiers Thornycroft de Chiswick. Construite en Angleterre sur les bords de la Tamise, cette première unité sera démontée, mise en caisses puis définitivement assemblée non loin de Lausanne. A la barre de Gitana premier du nom, une très chic goélette de 24 mètres, l’arrière-grand-tante du Baron Benjamin de Rothschild dépasse la première la barre des 20 nœuds et décroche du coup le titre de la Yachting Lady la plus rapide sur l’eau : nous sommes le 3 avril 1879. La révolution industrielle est en marche et l’innovation se conjugue à l’époque dans le souffle puissant des machines à vapeur. Dans le fabuleux décor alpin, Gustave Eiffel lui-même régate contre les Gitana à bord de son fameux Walkyrie. Réputés très rapides, les contre-torpilleurs français vont bientôt mettre à mal le record de la Baronne de Rothschild. Qu’à cela ne tienne ; elle lance Gitana II, plus grand et surtout plus rapide. A son bord, la Gitane s’adjuge un nouveau record, 26 nœuds et des poussières, près de 50 kilomètres heure. La saga Gitana est lancée et va désormais goûter à l’eau salée, car l’écrin bleuté du lac Léman ne suffit plus.



A la une