SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#GC32 @GC32Class

Mondial GC32 : 15 bateaux en compétition au large de Riva del Garda du 23 au 27 mai 2018

mardi 17 avril 2018Redaction SSS [Source RP]

Une flotte record Record #sailingrecord de catamarans à foils a pris rendez-vous sur le Lac de Garde dans le Nord de l’Italie à la fin du mois prochain, où des équipages du monde entier s’affronteront pour le tout premier titre de Champion du Monde de la classe de catamaran monotype Monotype #sportboats à foils GC32 GC32 #GC32 . Ce premier Championnat du Monde officiel est le résultat d’un travail studieux de la part de l’Association Internationale de la Classe GC32 GC32 #GC32 , qui lui a permis de décrocher la reconnaissance de « World Sailing », obtenue l’automne dernier.

La flotte de 15 bateaux qui sera en compétition au large de Riva del Garda du 23 au 27 mai 2018, représente le rassemblement des deux circuits de GC32 GC32 #GC32  : le GC32 GC32 #GC32 Racing Tour, qui comprend cinq épreuves dans les meilleurs sites de l’Europe du Sud, et les Extreme Sailing Series Extreme Sailing Series #extremesailing , championnat mondial en huit étapes de Stadium Racing, qui débute à Oman et se termine au Mexique.

« Avoir l’opportunité de rassembler les deux flottes va occasionner des courses fantastiques et un vrai spectacle », déclare Simon Delzoppo, Président de l’Association Internationale de la Classe GC32. « Il y a un peu de rivalité entre les équipes du GC32 Racing Tour et celles des Extreme Sailing Series Extreme Sailing Series #extremesailing , et cela nous donnera une excellente opportunité de nous aligner sur le même plan d’eau - les gens vont vraiment aimer ça. Avec 15 bateaux et le Lac de Garde en toile de fond, ce sera vraiment incroyable. »

Simon Delzoppo prendra part à la compétition à la tête de son équipe .film Racing.

« Le fait qu’il s’agisse d’un Championnat du Monde rend l’épreuve très importante pour des équipes comme la nôtre », poursuit-il. « Le tout premier Championnat du Monde GC32 - c’est un titre prestigieux quand vous dites que vous l’avez gagné. Cela augmente les enjeux, c’est pourquoi tout le monde fait beaucoup d’efforts. C’est une chose à propose de laquelle les gens sont très excités. »

Ce premier Championnat du Monde mettra en vedette tous les « titans » de la classe GC32. Venant des Extreme Sailing Series, SAP Extreme Sailing Team, vainqueurs de la saison 2017, figureront parmi les équipes en compétition avec Adam Minoprio à la barre, ainsi que l’équipe d’Alinghi d’Ernesto Bertarelli, vainqueurs en 2016. Oman Air sera également au départ, menée par Phil Robertson, vainqueurs du Championnat GC32 l’année dernière à Mascate.

Sur la courbe ascendante, on retrouve Roman Hagara et l’équipe Red Bull Sailing Team de Hans Peter Steinacher, avec le skipper de l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup Chris Draper qui prend la barre cette saison. Roman Hagara, ancien Champion du Monde de Tornado, a hâte de disputer cette compétition :

« C’est certainement l’un des meilleurs endroits pour naviguer en Europe, grâce au vent qui y souffle. Je suis impatient de voir autant de bateaux sur la ligne de départ. »

Et à propos des changements d’équipage de cette année, il ajoute :

« Le niveau de la classe est définitivement de plus en plus haut et nous cherchions des gars différents qui ont de l’expérience sur les bateaux à foils. »

Les poids lourds du GC32 Racing Tour seront aussi présents avec NORAUTO, skippé par la légende française du multicoque et skipper de l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup Franck Cammas, ainsi que Realteam, Champions du Tour 2017, et Argo, l’équipe Américaine double Championne du Monde de Melges 32 de Jason Carroll, et la plus accomplie des équipes owner-driver du Tour.

Team Tilt, skippée par Sébastien Schneiter, barreur de la Red Bull Youth America’s Cup, qui avait terminé deuxième derrière NORAUTO lors du GC32 Racing Tour 2016, sera également de la partie.

Le skipper de Realteam, Jérôme Clerc, attend avec impatience les Mondiaux.

« C’est l’un de nos principaux objectifs cette saison. Cela nous donne l’opportunité de courir contre les autres GC32 et ce serait bien d’être Champion du Monde ! Nous nous entraînons dur pour cela. »

La semaine dernière, Realteam a annoncé ses plans pour 2018 ainsi que sa liste d’équipage, qui comprend les nouvelles recrues Benjamin Amiot et Artur Cevey, tous deux des marins chevronnés du GC32. Pendant l’hiver, ils ont fait une session d’entraînement de 12 jours à Barcelone, et auront six jours de plus à Riva del Garda avant les Championnats du Monde.

Leigh McMillan, skipper le plus titré des Extreme Sailing Series, revient en tant que barreur de l’équipe Land Rover BAR Academy. La saison dernière, il était tacticien à bord de .film Racing sur le GC32 Racing Tour. Leigh McMillan n’a pas participé à un Championnat du Monde depuis ses campagnes de voile Olympique il y a dix ans, son meilleur résultat ayant été une deuxième place aux Mondiaux de Tornado en 2005. Il a couru pour la dernière fois sur le Lac de Garde il y a plus longtemps encore.

« Je suis assez excité d’y retourner. Le vent peut être assez incroyable quand il rentre à heure précise comme cela se passe la plupart du temps sur ce plan d’eau. Naviguer dans ces vents assez forts sera quelque chose d’incroyable ».

Leigh McMillan mènera une équipe de jeunes marins Britanniques de l’Académie de l’équipe Britannique challenger pour l’America’s Cup, mais tous sont des navigateurs expérimentés en dériveur et beaucoup, comme Oli Greber et Will Alloway, ont déjà passé du temps sur des catamarans à foils plus petits. L’objectif est de former la prochaine génération qui pourrait ensuite nourrir l’équipage du bateau de compétition Land Rover BAR.

« Avec quelques conseils de ma part, j’espère que nous pourrons mettre tout en place et faire de grands progrès », affirme Leigh McMillan.

La question est, comment vont évoluer les équipes du GC32 Racing Tour et des Extreme Sailing Series ? Les derniers arriveront à Riva del Garda un peu plus « prêts pour la course » après avoir déjà disputé une compétition cette saison à Oman, remportée par Alinghi. Les équipes du GC32 Racing Tour seront quant à elles plus « vertes », mais avec l’avantage d’être plus familières avec le Lac de Garde, le Tour ayant ouvert ses deux dernières saisons là-bas.

- Info presse www.gc32worlds.com



A la une