Sea, Sail & Surf news

From offshore to inshore sports news from 2000

Equipe de France de voile

Test Event Marseille : De l’or pour Nolot et Mazella, Goyard et Lecointre & Mion

Sunday 16 July 2023Information FF Voile

Déjà détenteur de trois médailles d’Or (Lauriane Nolot, Axel Mazella, et le duo Camille Lecointre et Jérémie Mion), l’Equipe de France de Voile ajoute, à Marseille, ce dimanche 16 juillet, à l’occasion de la dernière journée du Paris 2024 Sailing Test Event deux autres médailles à son compteur avec la médaille d’Argent de Erwan Fisher et Clément Péquin, en dériveur double homme, et la médaille d’Or de Nicolas Goyard en windsurf Windsurf #Windsurf homme. Avec 5 médailles dont 4 en Or, la France termine première nation de ce Paris 2024 Sailing Test Event.

Après 8 jours de compétitions dans la rade sud de Marseille, le bilan est exceptionnel pour l’Equipe de France de Voile lors de cette unique édition du Paris 2024 Sailing Test Event. Philippe Mourniac, Directeur de l’Equipe de France avait fait de cette épreuve l’objectif principal de la saison, avec une volonté affichée de « marquer le terrain ». En terminant première nation avec 5 médailles dont 4 en Or et 1 en Argent, devant les Néerlandais (3 médailles d’Or) et les Italiens (3 médailles : 1 or et 2 bronze), la délégation française a rempli son contrat.

Windfoil Homme - IQFoil : une semaine exceptionnelle

Prévue en 3 courses, la finale Windfoil Homme, IQFoil, a connu un scénario étonnant. Si les quarts de finales et les demi-finales ont bien pu avoir lieu, permettant ainsi à l’Italien et l’Allemand de rejoindre Nicolas Goyard, directement qualifié en finale grâce à sa première place au classement général, la finale a pris une tournure étonnante. En effet, c’est dans un vent d’une dizaine de nœuds de Sud Sud Est que le comité a lancé un premier départ mordu par l’italien qui par conséquent était éliminé. Lors du second départ, à deux, Français contre Allemand, ce sont les deux compétiteurs qui sont partis avant le timing. C’est finalement par élimination, que le podium a été composé. Nicolas Goyard, remporte l’épreuve, qu’il a dominée toute la semaine, suivi de l’Allemand et de l’Italien.

Nicolas Goyard – Windfoil : Vainqueur du Paris 2024 Test Event. : « Non, ce n’est pas frustrant le scénario de cette finale. Au contraire, c’est intéressant. C’est la première fois que l’on se retrouve dans cette situation, autant la rencontrer maintenant sur le Test Event. Il faudra réfléchir à une règle, car ce n’est pas très compréhensible pour les médias. En tant que sportif, il n’y a pas de frustration, car il y avait une semaine de travail avant. Cela confirme que c’est important de gagner le classement général avant la finale. Cela pourrait arriver aussi avec une journée sans vent. Personnellement, je n’avais pas de doute concernant le classement. C’est une belle victoire qui fait plaisir. Gagner à la maison, c’est important, gagner pour la France, l’Armée des Champions, c’est super. C’était une bonne semaine, elle a été très variée en termes de conditions météo, cela fait très plaisir. Il a fallu être polyvalent. La météo nous a gâtés. J’espère que l’on aura cela l’année prochaine. Mon point fort, cette semaine, c’est ma vitesse et je suis très constant. J’ai bien progressé sur mes départs, notamment en slalom. J’ai beaucoup appris cette semaine, c’est super intéressant, cela donne une belle ligne de travail. Je me suis noté quelques axes de travail pour les prochaines semaines. Je suis confiant, j’ai encore une grosse marche de progression. »

Dériveur Double Homme – 49er : Une finale maitrisée

En terminant, 3ème de leur finale, une position qu’ils ont occupé du départ jusqu’à l’arrivée, Erwan Fisher et Clément Péquin n’ont pas tremblé et ils ont maîtrisé leur sujet. En effet, avant le départ de la course, le scénario était assez simple. La première place n’était plus atteignable, les Néerlandais ayant trop de points d’avance, le duo devait donc naviguer aux avant-postes, sans commettre d’erreur pour conserver leur deuxième place. Plus facile à dire qu’à faire. Face à un groupe de cinq bateaux se disputant la médaille de bronze et pourquoi pas l’argent, les Français ont maitrisé leur sujet en privilégiant le côté gauche du plan d’eau.

Erwan Fischer et Clément Péquin, dériveur double homme, médaille d’argent. :

Erwan : « C’est un résultat qui fait super plaisir. Après l’hiver un peu compliqué avec la blessure de Clément, le Test Event était la première régate où nous nous retrouvions. Nous sommes très contents du travail réalisé ce dernier mois. »

Clément : « Nous nous étions beaucoup entraînés, depuis le mois de mai, à Marseille. Donc nous avions déjà navigué avec des conditions météos différentes. Cette semaine, nous avons été constants, quelles que soient les conditions météos. Nous avons pris beaucoup de plaisir ensemble et tous les jours, c’était que du très positif. Pour la finale, nous avions établi une stratégie que nous avons réussi à dérouler comme prévu. C’est super de terminer sur cette bonne note. »

Erwan : « Ce résultat, c’est aussi une vraie fierté. Pour moi, c’était la première fois que j’étais seul représentant de ma catégorie français sur une compétition. Clément l’avait déjà vécu sur le Championnat du Monde Jeunes. Et c’est un vrai bonheur de ramener cette médaille. Ce sont des belles émotions, et moi je fais de la voile en équipage pour partager ces moments-là avec un équipier. Notre force, c’est d’être un équipage polyvalent. Nous avons bien progressé, notamment dans le petit temps. »

Clément : « Nous avons encore différents points d’amélioration, notamment notre régularité, réussir à rester en forme et à être bien prêt mentalement. Les compétitions sont longues et il faut que l’on arrive à faire comme cette semaine, bien se sentir ensemble. »

Erwan : « La route est encore longue avant les Jeux Olympiques. La saison est loin d’être finie, il nous reste le Championnat du Monde, puis notre Championnat d’Europe et très rapidement début 2024 un nouveau Championnat du Monde. Mais c’est une bonne chose ce résultat ici à Marseille. »

Clément : « Il y a une bonne émulation au sein de l’Equipe de France. Il y a un super état d’esprit avec de belles personnalités. On se sent soutenu et dans les moments plus difficiles, c’est vraiment super. On espère faire partie du groupe d’ici un an pour les Jeux Olympiques. »

Doublé en or en kitefoil

Lauriane Nolot – Kitefoil – Vainqueur du Paris 2024 Sailing Test Event : « Je suis carrément heureuse. Tout s’est passé comme je voulais. Il y a toujours du stress en finale, mais j’ai réussi à bien suivre mon plan comme je l’avais en tête. Ensuite, il fallait que je sois rapide et tout s’est bien passé. J’étais presque plus stressée pour Axel. Dans ce format de finale, le départ est très important. La finale, elle débute avant le départ dans la préparation, avec la gestion du placement par rapport aux adversaires, le contrôle. Et aujourd’hui, j’étais placée là où je voulais et je suis partie à Mach 12 ! Dès que j’ai passé la ligne d’arrivée, j’ai eu toute l’adrénaline qui est redescendue, c’était une grosse libération. Là, je suis sur un nuage, le stress a disparu. Je m’étais beaucoup entraîné avant le Test Event. Je n’étais pas très fan de ce plan d’eau avant, et avec tout le travail et les heures de navigations je m’y sens de mieux en mieux, cela devient mon spot. Je suis une éternelle insatisfaite donc je travaille beaucoup même avec les garçons qui m’apportent beaucoup. C’est une super journée ce 14 juillet pour les Français. J’ai d’ailleurs une petite pensée pour les copains de l’Armée des Champions qui ont défilé ce matin. J’espère que les Français seront fiers de notre performance. Cette année, j’ai gagné toutes les épreuves auxquelles j’ai participé. Il me manque encore le titre de Championne du Monde, j’espère que cette année, il sera pour moi. C’était une bonne expérience de découvrir le format olympique avec notamment un seul représentant par pays. Une épreuve comme ce Test Event permet de marquer des points dans la préparation, mais les Jeux Olympiques sont encore loin, il faut continuer à travailler. »

Axel Mazella – Kitefoil – Vainqueur du Paris 2024 Sailing Test Event : « Cela n’a pas été évident. Il a fallu deux courses pour valider ma victoire. Sur la première course, c’est l’Anglais qui gagne. J’ai tout essayé pour le contrôler. Ce n’était vraiment pas évident. J’avais le cœur qui battait à 10 000 ! Sur la deuxième course, je prends un bon départ. J’ai réussi à contrôler du début à la fin. J’étais très concentré sur ma navigation. Quand j’ai vu que l’Anglais était tombé, j’ai commencé à pleurer avant la ligne d’arrivée tellement la tension était forte. C’était super intense, je remercie toute l’Equipe de France qui était autour de nous et qui nous a permis de réussir cette performance. Nos partenaires également, ils nous accompagnent toute l’année, je pense notamment à l’Armée des Champions et la Banque Populaire. Gagner une 14 juillet ajoute de l’émotion à cette victoire. Je suis soutenu par la Marine Marine Marine nationale Nationale, c’est un beau symbole. Il ne manque que la patrouille de France ! Ce qui a fait la différence sur le plan d’eau, c’est que le Singapourien et l’Italien étaient très focus l’un sur l’autre pour la 3ème place. Je me suis donc écarté d’eux, c’est ce qui fait que je me suis retrouvé en duel avec l’Anglais. Cette victoire avec Lauriane montre que nous sommes bien chez nous ici à Marseille et que toutes les heures de navigations sur ce plan d’eau compliqué ont payé. Mais on ne va pas se reposer sur nos lauriers, les étrangers poussent forts et nous avons noté plusieurs axes d’amélioration, notamment naviguer sous la pression sur ce format si particulier en finale. »

Les résultats de l’équipe de France :

- Axel Mazella - Kitefoil Masculin : MEDAILLE D’OR
- Lauriane Nolot - Kitefoil Féminin : MEDAILLE D’OR
- Camille Lecointre / Jeremie Mion - 470 : MEDAILLE D’OR
- Nicolas Goyard - iQFOiL : MEDAILLE D’OR
- Erwan Fischer / Clément Pequin - 49er : MEDAILLE D’ARGENT

- Jean-Baptiste Bernaz - ILCA 7 : 5e
- Pernelle Michon - ILCA 6 : 8e
- Tim Mourniac / Mathilde Lovadina - Nacra 17 : 11e
- Lucie Belbeoch - iQFOiL Féminin: 13e
- Lara Granier / Amélie Riou - 49er FX : 14e

https://paris2024.sapsailing.com/gwt/Home.html#/event/:eventId=b8220cee-9ec7-4640-b8d8-f40e079456d5



Head news