SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Paul Vatine, coureur océanique, 21 juillet 1957 - 21 octobre 1999

Les marins perdus en mer n’ont pas de tombeau, leur sépulcre est notre mémoire

samedi 3 novembre 2001

Paul Vatine est porté disparu depuis le 21 octobre 1999, quelque part entre l’archipel des Açores et les côtes du Portugal.

image 300 x 158Photo : Ch.Guigueno

Son trimaran "Groupe André", lancé en 1994 sous le nom de "Région Haute-Normandie" a chaviré dans la tempête alors que Paul était à la barre. Jean Maurel, son co-skipper, dormait à l’intérieur. Il s’est extrait de la coque par la trappe de survie et a été récupéré par un cargo 15 heures plus tard.

Ce jeudi 21 octobre 1999, un peu plus d’un an après Tabarly, le "maitre" qu’il vénérait, Paul avait rendez vous avec le destin auquel il se savait promis. Il rejoignait dans la légende des navigateurs jamais revenus un autre marin à l’éxistence aussi tumultueuse que la sienne, Alain Colas, disparu un peu au même endroit, un peu de la même manière, 20 ans plus tôt...

Paul est parti, en course, à bord du bateau qu’il avait voulu. Cette course au départ du Havre, la Transat Jacques Vabre, c’était un peu la sienne. A deux reprises, il l’avait remportée, lui, le havrais viscéral qui avait décidé, un jour de 1990, que la voile hauturière n’était pas l’apanage des seules côtes bretonnes, mais que sa région, la Normandie, sa Baie de Seine et ses hautes falaises pouvaient aussi accueillir la course au large et ses fabuleuses machines... et qu’un marin normand pouvait aussi prétendre aux plus hautes marches du podium... victoires dans la Jacques Vabre 93 et 95, deux fois second de la Transat Anglaise en solitaire 92 et 96, second du Tour de l’Europe 97 et de la Jacques Vabre 97, deux fois troisième de Québec saint Malo, deuxième de la Route du Rhum 94...

Denis Van Den Brink



A la une